}
Sélectionner une page

Ces derniers temps on vous parle beaucoup de l’article 24 de la proposition de loi de sécurité globale. Ce dernier avait pour but d’empêcher de filmer les policiers et les gendarmes lors d’interventions de sécurité. Beaucoup ont protesté contre l’article ce qui a donné lieu à de nombreuses manifestations, il a finalement été réécrit. Mais qu’en est il de l’article 25 qui se fait plus discret ? 

Police; photo; afp;

Avec l’article 25, les forces de l’ordre pourront conserver leur arme, en dehors de leur service, dans les établissements recevant du public. | Sébastien Bozon / AFP

 L’article 25 de la loi de sécurité globale permettra aux forces de l’ordre de garder leurs armes dans les établissements recevant du public  dans des conditions qui seront prévues par arrêté du ministre de l’Intérieur même lorsqu’ils ne sont pas en service. Plus précisément, il est dit que le port d’arme d’un agent même hors service « ne peut lui être opposé lors de l’accès à un établissement recevant du public ». Même les forces américaines n’ont jamais obtenu ce droit comme nous l’explique cet article de Slate.    

Que faire pour protester ? 

La proposition de loi a déjà été étudiée et validée à l’Assemblée nationale, elle sera débattue les 16, 17 et 18 mars au Sénat. Cependant, un dépôt d’amendements est possible au plus tard le 19 février. Le SMA propose à ses membres de contacter par mail les sénateurs de nos départements dans le but de les interpeller sur les problèmes que pose l’article.

Pour trouver le contact des sénateurs de votre région rendez-vous ici. Il faudra ensuite compléter et envoyer le mail ci-dessous en ajoutant en PJ le courrier co-signé du SMA, de De concert !, de la Fedelima et de Technopol à l’attention des sénatrices et sénateurs (également ci-dessous).  

Modèle de mail : 

Madame la Sénatrice / Monsieur le Sénateur (mention inutile à rayer),

Je me permets de vous interpeller au sujet de l’article 25 de la proposition de loi sécurité globale dont vous allez être saisis ces prochaines semaines en tant que parlementaires.

Comme vous pourrez en prendre connaissance dans le courrier en pj, co signé par le SMA – syndicat des musiques actuelles, dont nous sommes membres, cet article nous questionne profondément.

Je vous remercie pour votre attention et reste à votre disposition pour un prochain échange à ce sujet.

Veuillez croire, Madame la Sénatrice / Monsieur le Sénateur (mention inutile à rayer), en ma considération la meilleure,

XXXX, directrice/directeur de xxxx ( à compléter)

Courrier à joindre en PJ : Courrier SMA – Article 25 – Sécurité Globale – SMA FEDELIMA TECHNOPOL DECONCERT

Le Flow, Centre Eurorégional des Cultures Urbaines à Lille, consacre une semaine à  la constellation Jarring Effects. Céline Frezza, Directrice Artistique de nos labels (Jarring Effects, Galant Records et Slab Note) et Ingénieure son du Rumble Inn Studio, y est invitée du mardi 13 au vendredi 16 octobre.

Ca commence mardi soir au Cinéma l’Univers avec une présentation de notre aventure internationale hors norme World Wide Effects. Un projet musical basé sur la production d’une création entre artistes locaux et français qui donne lieu à la réalisation d’un album, d’un portrait documentaire et d’une tournée. A partir de 18h30, tu pourras assister à une projection de deux documentaires qui se veulent être des portraits du monde à dimension sociale, urbaine et musicale, avec la présence du réalisateur Arno Bitshy.

Le premier, Résilience, dresse le portrait du combat du peuple de Détroit pour sa ville. Un voyage aux regards croisés où la musique résonne de toutes parts, des rues à moitié vides aux grands buildings abandonnés. Cette musique, c’est l’âme de Détroit. La vision des protagonistes du projet D.Lights démontre par leur engagement citoyen qu’elle ne se cantonne plus simplement à l’image de friche industrielle qui lui a été imposée à la suite de la dernière crise économique.

Cap ensuite sur la Nouvelle-Orléans avec la projection de Call & Response. Co-réalisé avec Elodie Maillot, ce film nous offre un regard de l’intérieur sur les racines et les traditions de cette ville cosmopolite aux visages multiples. Deux hommes, deux rituels, deux destins. Big Chief Jermaine, digne représentant des Mardi Gras Indians et HaSizzle, figure montante de la scène bounce, nouveau courant musical électronique qui entrechoque les codes et les genres. Pour eux, Mardi Gras est le jour où tout est possible.

Mercredi, Céline enregistrera un single exclusif avec des artistes soutenus par le Flow, j’ai nommé Alvin, Eesah et Numérobé. Ce single sortira sur la collection Seeds du label Galant Records, qui plante chaque mois une graine musicale inédite, fruit d’une rencontre inattendue entre des beatmakers et des rappeur.ses.

A partir de 18h30, on se retrouve au Flow pour une causerie avec Céline. Elle reviendra sur les 25 ans d’audio-activisme de Jarring Effects. Après avoir présenté la constellation JFX et ses différentes activités, elle reviendra sur les dates clés qui ont marqué le label. Une fois les bases posées, le moment sera venu d’échanger, de discuter et de débattre, ensemble, sur la notion d’audio-activisme.

En fin de semaine, place aux workshops ! Jeudi, Céline animera une initiation au mixage. Un workshop en mixité choisie avec Loud’Her, une association qui œuvre pour accroître la présence et la visibilité des femmes dans les Musiques Actuelles. Vendredi, cette semaine riche et dense se clôturera par un workshop en compagnie de groupes soutenus par le Flow. L’occasion pour Céline de revenir sur le fonctionnement des maisons de disques et leurs attentes.

Infos : World Wide Effects, projection de deux documentaires – Gratuit sur réservation : flow@mairie-lille.fr

Infos : Causerie, 25 ans d’audio-activisme avec Jarring Effects – Gratuit sur réservation : flow@mairie-lille.fr

Celine Frezza, Le Flow, World Wide Effects

L’UFISC représente plus de 2000 structures développant des projets artistiques et culturels qui conjuguent une pluralité d’activités : création et diffusion de spectacles ou d’événements, action culturelle sur un territoire en relation directe avec les populations, création par l’artistique d’un espace public et citoyen, transmission d’un savoir-faire et soutien au développement de la pratique amateur. L’UFISC, ses organisations membres et plusieurs organisations, réseaux, fédérations s’associent et se mobilisent auprès des structures artistiques et culturelles de l’ensemble de nos concitoyens pour faire face à l’extension et à l’impact de l’épidémie de covid19.

Cette mobilisation demande un engagement citoyen de toutes et tous pour respecter les mesures de précaution prises par le gouvernement. Les principes d’intérêt général et de solidarité doivent être encore plus forts durant cette période de difficultés. L’UFISC, ses membres et plusieurs organisations, réseaux, fédérations, tous associés, s’organisent afin de pouvoir remonter les informations, réaliser la veille et construire les ressources nécessaires pour venir en appui des structures artistiques et culturelles. Ils interpellent et dialoguent avec le ministère de la Culture afin que soient mises en place les mesures adaptées pour notre champ.

 » Est-ce trop demander que de la cohérence, Monsieur le Président, Monsieur le Premier Ministre, Monsieur le Ministre ?  » : Lire le communiqué

Alain Damasio : « Pour le déconfinement, je rêve d’un carnaval des fous, qui renverse nos rois de pacotille »

Comment penser les conséquences politiques, collectives et individuelles de la pandémie de Covid-19 et du confinement ? Dans cet entretien pour Reporterre, le quotidien de l’écologie, l’écrivain Alain Damasio remet notamment le concept de biopolitique au goût du jour, s’intéresse à notre rapport à la mort, vante le pouvoir de l’imaginaire et de l’expérience vécue, indispensables pour envisager une autre suite.

> Lire l’entretien <

Le Conseil d’administration du CNM a décidé, hier, de la création d’un nouveau fonds de secours.

Doté de 11,5 M€, il est abondé par le Centre National de la Musique à hauteur de 10M€, par l’ADAMI, la SACEM et la SPEDIDAM à hauteur de 500K€ chacun.

Ce fonds de secours est destiné aux TPE et PME disposant d’une licence d’entrepreneur de spectacle. Chaque aide de trésorerie, plafonnée à 11.500€, comprend une incitation pour le demandeur à verser aux artistes une compensation pour les spectacles annulés et une mesure de solidarité avec les auteurs et les compositeurs en difficulté.

L’aide sera versée au plus tard dans les trois semaines suivant le dépôt de la demande téléchargeable à partir du lundi 23 mars 2020 sur le site du CNM et adressée à secours@cnv.fr.

> Plus d’infos < 

Enfin une bonne nouvelle pour les intermittents en cette dure période de crise sanitaire !

Neutralisation de la période démarrant le 15 mars et s’achevant à la fin du confinement de la population française pour :

* le calcul de la période de référence ouvrant droit à assurance chômage et aux droits sociaux pour les intermittents du spectacle (artistes interpreètes et techniciens), afin de ne pas pénaliser les intermittents qui ne peuvent travailler et acquérir des droits pendant cette phase de l’épidémie du coronavirus ;

* le calcul et versement des indemnités au titre de l’assurance chômage pour les intermittents du spectacle (artistes interprètes et techniciens) et autres salariés (contrats courts…) du secteur culturel, afin que les personnes arrivant en fin de droit pendant cette phase de l’épidémie puissent continuer à être indemnisées.

> Plus d’infos <

Mélina notre chargée de production rejoint la capitale ce lundi 24 février pour une formation sur les rémunérations propres à l’édition musicale. Pour les pro qui sont dans le coin venez la rencontrer !

La formation est assurée par Matthieu Chabaud l’auteur de Musique à l’image et ancien legal & business affairs à Warner Music. Merci à SMA – Syndicat des Musiques Actuelles pour l’organisation de cette journée.

Pour les pro qui sont à Paris, venez nous rencontrer !

Demain notre label manager David Morel aka Mr. Mo et notre chargée de communication Taïma seront au Digital Day pour une journée thématique autour du streaming et du marketing digital.

Merci au Bureau Export et à IRMA – Information et ressources pour les musiques actuelles pour l’organisation de cette journée.

> Le programme de cette rencontre <

Pin It on Pinterest