UA-20117402-1

Après une 15e édition flamboyante, le Télérama Dub Festival revient avec une programmation riche et surprenante ! Pour cette édition on retrouve Brain Damage au Transbordeur le 15 décembre. Avec déjà 13 albums à son actif, Martin Nathan multiplie depuis bientôt 20 ans les propositions artistiques les plus diverses. Tour à tour sombre, atmosphérique, revendicatif ou poétique, son univers semble être en perpétuel mouvement, constituant sans doute l’une des clés de la longévité de son projet.

LE TELERAMA DUB FESTIVAL S’AGRANDIT !
5 Villes, 5 dates, une quarantaine d’artistes annoncés, des rencontres, des créations uniques, des artistes d’ici et d’ailleurs, des poids lourds et des jeunes pousses, des hommes et, bien sûr, des femmes !! Une programmation inédite en France et pour la première fois, hors de nos frontières. De Barcelone à Paris en passant par Toulouse, Marseille et Lyon cette édition s’annonce encore plus folle que la précédente.

Et on débute le festival le 18 octobre au Razzmatzz à Barcelone avec Panda Dub, Biga Ranx et Atili. On fait une escale à Marseille le 30 octobre. La ville phocéenne accueillera OBF, Chill Bump en collaboration avec Ondubground et Irie Ites accompagné de King Kong. Le Télérama Dub festival fera escale à Lyon le 10 novembre avec Biga Ranx & Atili, Brain Damage, Mungo’s Hifi avec Kenny Knots & Marina P, Chill Bump & ODG, Irie Ites meets King Kong, Féminine Hi-fi, Sinaï Sound System et Schlatchthofbronx. Le festival continue à Paris le 24 novembre avec une programmation plus qu’étoffée et on retrouve Horace Andy meets Adrian Sherwood avec the Dub Asante Band feat Matic Horns, Sly & Robbie feat Nils Petter Molvaer, Biha Ranx & Atili, Alpha & Omega feat Jane Warriah, Don Lets,OBF with Charlie P, Wilson, Shanti D, Irie Itesfeat King Kong, Mungo’s Hifi feat Marina P & Kenny Knots, Equiknoxx feat Shanique Marie, Feminine Hifi, RDF Hifi, Sinai Sound-System, Miniman, E3, Ist3p et Bisou.
Et puisque les bonnes choses ont une fin, le festival se terminera 1er décembre à Toulouse. Au menu de cette dernière soirée : Sly & Robbie feat Nils Petter Molvaer, Chill Bump meets ODG, Mungo’s Hifi feat Kenny Knots et Sinaï Sound.

Logo de l'agence artistique Spread The Word
Logo du label Galant Records

Spread The Word (SPRWD) , c’est la nouvelle agence artistique adossée à Jarring Effects. Elle est à l’image du label : éclectique, multiculturelle, audacieuse.

Labels, producteurs, musiciens, vidéastes : SPRWD est la somme de savoir-faire éprouvés sur le terrain. L’agence regroupe une équipe en phase avec son temps et complémentaire.
La toute nouvelle agence a pour but d’offrir une expertise dans différents domaines pour une ambition commune : saisir la musique à son essence, en lui offrant une lecture moderne. SPRWD veut s’imposer comme agence de booking, mais aussi comme curateur et producteur d’événements avec une curiosité avérée sur l’étendue des musiques dites « urbaines ».
« Du hip-hop à l’électro en passant par la scène sono mondiale, un traitement unique pour des cultures multiples. »
Et Spread The Word ne perd pas de temps ! Son premier événement aura lieu le 23 Mai prochain au Ninkasi Kafé (Gerland). Mais l’agence ne travaille pas seule. C’est aux côtés du label de musiques urbaines Galant Records, et à l’occasion d’une soirée spéciale carte blanche au label, que SPRWD vous invite durant cette quatrième Ninkasi Urban Week à découvrir la fine fleur du beatmaking et du MCing local ainsi que l’une des meilleures plumes du rap français. C’est gratuit et vous pouvez rejoindre l’événement dès aujourd’hui ici !

 

L’événement regroupera trois artistes urbains, venez les découvrir sur la scène du Kafé :

 

  • Vîrus  :  « De projets sans date fixe en apparitions rares mais calibrées, comme l’excellent Asocial Club avec Casey et AL, Vîrus enchaîne les lettres de maître-chanteur sur du papier 9-millimétré. Sur disque comme sur scène, il cause la langue des (mauvais) signes, trafique les missives Stinger et viole tous les accords, raturant les pluriels pour demeurer au singulier à perpétuité. »
  • Raistlin’s  : « Pas de coupe de cheveux improbable pour ce chineur de vinyles avéré, mais une grosse dose de BPM solidement ancrée dans le Boom-Bap des 90’s et les Funky Breaks, agrémentée de Future Beats et de Deep House de bon goût. »
  • Galant Cypher – Kuna MazeMadame BertKIKESATracy De SáDeux LyricistsBlu Jaylah : « Oubliez les streams trafiqués. Faites une croix sur les vues, les likes et les followers achetés. Ne pensez pas aux featurings clinquants, aux projets qui s’enchaînent… et revenez à l’essence du rap : 7 mcs + un beatmaker. »
Pour ne rien rater de l’actualité de l’agence, n’hésitez pas à la suivre sur Facebook, Soundcloud et Instagram !
Brain Damage meets Harrison Stafford
Logo du Printemps de Bourges 2018

L’édition 2018 du Printemps de Bourges est lancée ! Notre artiste Brain Damage se produira ce jeudi 26 Avril, à l’occasion du festival dans la Halle au Blé à 22h10. Ne manquez pas ça !

Fondé en 1977 et crée par Daniel Colling, Alain Meilland ainsi que Maurice Frot, le festival du Printemps de Bourges bénéficie aujourd’hui d’une belle renommée. Tous les ans, une semaine durant, le Printemps de Bourges lance le temps des festivals et fait battre le coeur de toute une ville au rythme de la musique ! Le festival s’étend sur une quinzaine de lieux et propose une programmation éclectique. De Lomepal, en passant par Feu! Chatterton ou encore Celeste, autant dire qu’il y en a pour tous les goûts à Bourges !
Cette année, en plus des découvertes, des têtes d’affiche et des créations artistiques présentent sur le festival, Le Printemps de Bourges propose de nombreuses conférences,  expositions et animations dans toute la ville.

« Ce Printemps dans la Ville qui s’offre à chacun et la richesse de notre programmation pour tous les goûts sont ce qui fait notre différence, une odyssée humaine et culturelle toujours plus folle… »

Brain Damage et Harrison Stafford seront donc de la partie pour vous proposer en live leur surprenante dernière sortie « Liberation Time ». Les artistes vous feront vibrer au son de leur création reggae roots entre rythmes familiers et sonorités inédites. L ‘album enchante les amateurs des travaux des deux artistes, chacun étant parvenu à y injecter sa personnalité et son style. La voix unique d’Harrison Stafford et la production fine et toujours plus personnelle de Brain Damage sont définitivement a entendre en live. Compositions solides, mélodies imparables, effets dub classieux sont les éléments qui font de « Liberation Time » un album plus qu’abouti.

Prochaines dates :

27/04 : EVREUX / Tangram
30/05 : MONTLUCON / 109
31/05 : ORLEANS / Astrolabe
01/06 : QUIMPER / Novomax
02/06 : VOISINS LE BRETONNEUX / Festival La Tour met Les Watts
05/06 : ANGERS / CCJC
06/06 : POITIERS / Confort Moderne
07/06 : TOULOUSE / Bikini
08/06 : MARSEILLE / Espace Julien
09/06 : GRENOBLE / Belle Electrique
22/06 : PARIS / Solidays

Brain Damage meets Harrison Stafford
Brain Damage meets Harrison Stafford

Brain Damage et Harrison Stafford (from Groundation) sont de retour sur les routes de France pour la nouvelle tournée de l’album Liberation Time !

L’album Liberation Time est né de la rencontre entre Brain Damage et Harrison Stafford, et ravira bon nombre des amateurs des travaux des deux artistes, tant tout ce qui contribue à faire leurs particularités respectives y est représenté. La voix unique d’Harrison Stafford lui sert ici de vecteur pour asséner de manière toujours plus élégante un message fédérateur centré autour de l’auto-émancipation par la musique et sa vision universaliste de la foi rastafarienne. L’écriture et la production de Brain Damage quant à elles apparaissent toujours plus fines et personnelles, intellectualisées mais néanmoins viscérales.

11/04 : ANNONAY / Smac07
12/04 : VAUREAL / Forum
13/04 : PARIS / FGO-Barbara
14/04 : LORIENT / Festival Les Insolents
15/04 : CHELLES / Les Cuizines
17/04 : DRAGUIGNAN / Bucéphale
18/04 : LYON / Transbordeur
19/04 : BULLE (CH) / Ebullition
20/04 : BRAINANS / Moulin
21/04 : ANCENIS / Renk’Arts Festival
22/04 : CREIL / Grange à Musique
23/04 : promo PARIS : RFI Musiques du Monde Grand Studio
25/04 : NILVANGE / Gueulard Plus
26/04 : BOURGES / Printemps de Bourges
27/04 : EVREUX / Tangram
30/05 : MONTLUCON / 109
31/05 : ORLEANS / Astrolabe
01/06 : QUIMPER / Novomax
02/06 : VOISINS LE BRETONNEUX Festival La Tour met Les Watts
05/06 : ANGERS / CCJC
06/06 : POITIERS / Confort Moderne
07/06 : TOULOUSE / Bikini
08/06 : MARSEILLE / Espace Julien
09/06 : GRENOBLE / Belle Electrique
22/06 : PARIS / Solidays

Dub to Dub Tour
High Tone

High Tone sera de retour sur scène ce vendredi pour le début de la tournée « Dub to Dub » ! Le crew investira les Abattoirs de Bourgoin-Jallieu à l’occasion de la treizième édition du Festival Electrochoc !
Pour acheter vos places
Lien vers l’événement

Figures incontournables d’un certain underground européen, apôtres d’un do it yourself raisonné, engagés et pourtant souvent sans paroles, les High Tone ont su se façonner une place à part, patiemment, intelligemment, en restant en permanence connectés à leur public et à leurs racines, partant du dub pour construire leur propre univers, vaste et complexe, ouvert aux collaborations et toujours accessible.

Estampillé ethno-dub à leurs débuts, High Tone a fait évoluer la terminologie autant que les influences, devenant à son tour inspirateur, piochant dans le dubstep avant même que le terme n’existe et s’inscrivant pleinement dans ce que l’on nomme aujourd’hui la Bass Music, pour résumer les différentes filiations alliant drum and bass, dub, glitch hop et autres pistes aventureuses empruntées par les lyonnais, jamais immobiles et toujours ancrés dans le présent, toujours aux aguets, en recherche.

High Tone Live Teaser ! Dub To Dub Tour 2018

High Tone Live Teaser ! Dub To Dub Tour 2018Nous vous dévoilerons les premières dates de la tournée Dub To Dub 2018 ce vendredi !restez connectés ;)- Migal Productions -- Aftrwrk Prod -- Video by Joris Couronnet Lyon Photographe & Jonathan Livingston Photography -Tournée lors du Télérama Dub Festival à Paris

Gepostet von High Tone am Dienstag, 30. Januar 2018

23/03 – Festival Electrochoc – Bourgoin (38)
24/03 – L’Atelier – Cluses (74)
30/03 – Noumatrouff – Mulhouse (68)
31/03 – Les Z’eclectiques – Chemillé d’Anjou (49)
07/04 – Le Fil – Saint Etienne (42)
20/04 – Echo System – Scey sur Saône (70)
04/05 – La Tannerie – Bourg en Bresse (01)
05/05 – Le 106 – Rouen (76)
06/05 – KLEG Festival – Cléguerec (56)
11/05 – El Mediator – Perpignan (66)
12/05 – Le Bikini – Toulouse (31)
19/05 – Outdoormix Festival – Embrun (05)
08/06 – So Good Fest – Canéjan (33)
15/06 – Théâtre de la Mer – Séte (34)
29/06 – Festival Démons d’or – Poleymieux-au-Mont-D’or (69)
30/06 – Lamano Festival – Ris-Orangis (91)

Brain Damage harison Stafford live 2018
Brain Damage Harison Stafford live 2018

Dans le sillage de la sortie de leur album Liberation Time, Brain Damage et Harrison Stafford (from Groundation) reprennent la route ensemble au printemps : les premiers concerts de 2018 viennent d’être annoncés pour la tournée d’avril ! Entre autres belles dates, le duo fera notamment escale le 26 avril au Printemps de Bourges.

Passés respectivement maîtres internationalement reconnus dans les styles reggae et dub, qu’ils développent parallèlement depuis bientôt 20 ans sans jamais réellement se rencontrer, les deux protagonistes s’évertuent à en bousculer les codes, dans le respect toujours plus grand de leurs origines jamaïcaines. Deux décennies au service d’un combat sans merci contre l’orthodoxie musicale, au profit de métissages, qui ont toujours contribué à faire évoluer les choses de l’histoire de la musique et des arts de manière plus générale. En témoignent la fusion du jazz et des différentes musiques traditionnelles jamaïcaines dans le cas d’Harrison Stafford et notamment de son extraordinaire aventure avec Groundation, ainsi que les innombrables expérimentations de Martin Nathan, au fil de la foisonnante discographie de Brain Damage, aux orientations toujours plus improbables et aventureuses.

De cette rencontre inattendue naîtra donc l’album Liberation Time , qui ravira bon nombre des amateurs des travaux des deux artistes, tant tout ce qui contribue à faire leurs particularités respectives y est représenté. La voix unique d’Harrison Stafford lui sert ici de vecteur pour asséner de manière toujours plus élégante un message fédérateur centré autour de l’auto-émancipation par la musique et sa vision universaliste de la foi rastafarienne. L’écriture et la production de Brain Damage quant à elles apparaissent toujours plus fines et personnelles, intellectualisées mais néanmoins viscérales.

Les dates :
11/04 – SMAC 07 – Annonay
12/04 – Le Forum de Vauréal – Vauréal
13/04 – FGO-Barbara – Paris
14/04 – Les Insolents– Lorient
15/04 – Les Cuizines – Chelles
17/04 – Bucéphale – Draguignan
18/04 – Le Transbordeur – Lyon
19/04 – Ebullition – Bulle
20/04 – Le Moulin – Brainans
21/04 – Festival Renk’Arts – Ancenis
22/04 – La Grange à Musique – Creil
25/04 – Le Gueulard Plus – Nilvance
26/04 – Le Printemps de Bourges – Bourges
27/04 – Le Tangram – Evreux

High Tone - Dub to Dub Tour

High Tone repart sur les routes en mars prochain pour la tournée Dub to Dub !
En novembre dernier sortait au format digital l’album remixes Dub to Dub (ODG Prod) mettant à l’honneur les artistes dub de la nouvelle génération, chacun y allant de son remix du crew lyonnais : Adi Shankara, Alpha Steppa, Dub Engine, Full Dub, Jacin, Mahom Dub, Mayd Hubb, Ondubground, Panda Dub, Radikal Guru, Rakoon ou encore Tetra Hydro K ! High Tone – Dub to Dub a également été réalisé avec la participation de Martin Campbel, Pupajim et Shanti D.

Figures incontournables d’un certain underground européen, apôtres d’un do it yourself raisonné, engagés et pourtant souvent sans paroles, les High Tone ont su se façonner une place à part, patiemment, intelligemment, en restant en permanence connectés à leur public et à leurs racines, partant du dub pour construire leur propre univers, vaste et complexe, ouvert aux collaborations et toujours accessible.

Estampillé ethno-dub à leurs débuts, High Tone a fait évoluer la terminologie autant que les influences, devenant à son tour inspirateur, piochant dans le dubstep avant même que le terme n’existe et s’inscrivant pleinement dans ce que l’on nomme aujourd’hui la Bass Music, pour résumer les différentes filiations alliant drum and bass, dub, glitch hop et autres pistes aventureuses empruntées par les lyonnais, jamais immobiles et toujours ancrés dans le présent, toujours aux aguets, en recherche.

Les premières dates de la tournée :
23/03 – ElectroChoc Festival – Bourgoin (38)
24/03 – L’Atelier – Cluse (74)
30/03 – Noumatrouff – Mulhouse (68)
31/03 – Festival les Z’Eclectiques – Chemillé d’Anjou (49)
07/04 – Le Fil – Saint Etienne (42)
20/04 – Echo System – Scey sur Saône (70)
04/05 – La Tannerie – Bourg en Bresse (01)
05/05 – Le 106 – Rouen (76)
12/05 – Le Bikini – Toulouse (31)
19/05 – Outdoormix Festival – Embrun (05)
08/06 – So Good Fest – Canéjan (33)
15/06 – Théâtre de la Mer – Sète (34)
30/06 – Lamano Festival – Ris Orangis (91)

La semaine passée se déroulait la 15ème édition du Telerama Dub Festival, qui a fait carton plein puisque le festival affichait complet avec près de 5 000 billets vendus ! A l’occasion de cette nouvelle édition, les spectateurs ont pu apprécier les performances de Brain Damage et Harrison Stafford (Groundation) qui présentaient leur album Liberation Time pour la seule date parisienne d’une tournée comptant pas moins de 20 dates ; mais également le retour d’High Tone, de retour sur scène après 3 ans d’absence, et qui présentaient pour l’occasion d’un show unique ! La Grosse Radio y était, et revient pour vous sur la soirée dans un live report. Morceaux choisis :

Après avoir pris les grosses basses des artistes précédents, nous sommes allés nous confronter à celles de Brain Damage. Le Stéphanois était à Paris en compagnie d’Harrison Stafford dans le but de défendre l’album Liberation Time (la grosse chronique ici) que les deux hommes ont sorti conjointement en octobre. Pour résumer la prestation en quelques mots, il suffit juste de dire que le son se fait beaucoup plus lourd et intense sur scène. Alors que l’album a une très forte tonalité roots, c’est un stepper riche en basses que Brain Damage va faire déferler durant le set ; les riddims sont ainsi complètement revisités façon UK. Et même Harrison Stafford qu’on pourrait penser complètement perdu parmi ce déluge s’en sort très bien. De toute façon, on est est tellement absorbé par ses mimiques et sa fougue extatique, que la symbiose entre les deux artistes n’en est que plus logique. Dommage qu’il ne s’agisse que d’une rencontre éphémère avant qu’ils ne retournent chacun à d’autres occupations.

C’est donc au Télérama Dub Festival que les High Tone firent leur grand retour après une pause d’environ deux ans que les membres du groupe auront mis à profit pour donner suite à leur side project Dub Invaders. Le 25 novembre, le crew lyonnais se présentait donc devant des massives parisiens pour un show unique dans une configuration unique avec des chanteurs : Shanti D, Omar Perry et…Pupajim (venu interpréter bien évidemment le mythique « Rub-a-dub Anthem« ) qui remplaçait au pied levé Lady Chann normalement programmée.
Première chose que l’on remarque, les High Tone ne sont plus que quatre ; Natural High a quitté le groupe. Et deuxième modification notable, Aku-Fen et Fabasstone, ne sont plus respectivement munis de leur guitare et de leur basse. Conséquence : ce show sera avant tout electro dub, exit le dub hybride et composite des Lyonnais pour ce spectacle, hormis peut-être « Until The Last Drop » avec Shanti D. En effet, High Tone était ce soir-là en mode backing band et peu de titres du crew ont résonné ; on a plus entendu des morceaux de chacun des chanteurs ou alors des tracks ou dubplates de Dub Invaders. Et ce qui est étonnant, c’est que c’est pratiquement la première fois où on a entendu des « pull-up » avec High Tone ! Par contre, malgré cette présentation un peu spéciale, ce qui n’a pas changé c’est la déferlante de grosses basses que le crew a envoyé durant tout son show. High Tone était bel et bien de retour et leur concert a auguré d’excellentes choses pour la tournée anniversaire du groupe qui débutera au printemps prochain. Affaire à suivre.
La Grosse Radio a par ailleurs rencontré les High Tone, et est revenu avec eux sur leur carrière, leurs projets, le live du TDF… Vous pouvez lire l’interview juste ici

Lire le live report dans son intégralité

Crédits photos : Olivier Hoffschir

Telerama Dub Festival
High Tone

Le Telerama Dub Festival fête cette année ses quinze ans ! Pour l’occasion, et après trois longues années, les High Tone sont de retour sur scène et fêteront quant à eux leurs vingt printemps ! Les lyonnais préparent un live exclusif, une création spéciale avec des invités de marque au micro. Ainsi pour accompagner le crew sur scène rien moins que Lady Chann, Shanti D, et Omar Perry ! Figures incontournables d’un certain underground européen, apôtres d’un do it yourself raisonné, engagés et pourtant souvent sans paroles, les High Tone ont su se façonner une place à part, patiemment, intelligemment, en restant en permanence connectés à leur public et à leurs racines, partant du dub pour construire leur propre univers, vaste et complexe, ouvert aux collaborations et toujours accessible.

Cette nouvelle édition du festival sera également l’occasion de découvrir en live l’album Liberation Time de Brain Damage et Harrison Stafford (Groundation), qui se produiront pour leur seule date parisienne et l’avant dernier concert d’une tournée 2017 comptant pas moins de vingt dates ! Passés respectivement maîtres internationalement reconnus dans les styles reggae et dub, qu’ils développent parallèlement depuis bientôt 20 ans sans jamais réellement se rencontrer, Martin Nathan et Harrison Stafford s’évertuent à en bousculer les codes, dans le respect toujours plus grand de leurs origines jamaïcaines. Deux décennies au service d’un combat sans merci contre l’orthodoxie musicale, au profit de métissages, qui ont toujours contribué à faire évoluer les choses de l’histoire de la musique et des arts de manière plus générale. En témoignent la fusion du jazz et des différentes musiques traditionnelles jamaïcaines dans le cas d’Harrison Stafford et notamment de son extraordinaire aventure avec Groundation, ainsi que les innombrables expérimentations de Martin Nathan, au fil de la foisonnante discographie de Brain Damage, aux orientations toujours plus improbables et aventureuses.

Rendez-vous est pris pour le 25 Novembre aux Docks de Paris pour le Telerama Dub Festival #15 !

Billeterie
Page de l’événement

Supreme Talent Show

Mc Waraba et Méléké Tchatcho du Supreme Talent show de Bamako rejoignent Midnight Ravers pour leur nouvelle tournée !
Artisans du rap « balani show », cousin malien du kuduro, cette nouvelle tournée offre une occasion unique de découvrir ces Mc’s et leur style qui ont mis le feu l’an passé aux Eurockéennes de Belfort !

Pour eux tout commence en 2009, lorsqu’ils apparaissent sur la 1ère compilation « Balani show » : « Balani Show Super Hits« . Dans la foulée sort leur premier album « Danbé« .
Dans leur pays, les Supreme Talent Show sont notamment reconnus pour leurs morceaux « Tassaba », « SIDA » ou « Fassy » qui sont des titres ultra populaires chantés par toute la jeunesse malienne à l’aube des années 2010. Leur collaboration avec Midnight Ravers démarre à partir de 2013, lorsqu’ils rencontrent et travaillent avec Dom Peter. De nombreuses collaboration s’en suivront, avec notamment leur apparition sur l’EP Remix de Midnight Ravers paru l’an passé chez Jarring Effects : Sou Kono Remix.

www.midnightravers.fr/

29/11 – La Tannerie – Bourg en Bresse (01)
30/11 – Festival Africolor – Les Lilas (93)
01/12 – Kaz Kabar – Joyeuse (07)
05/12 – Centre culturel Jean Pierre Lachaize – Villeurbanne (69)

Line up : Madou Sidiki Diabaté, kora – Dom Peter, électronique – Mahamadou Assaba Dramé, ngoni, percussions – Emmanuel Prost, dessin performance live – MC Waraba et Méléké Tchatcho, rap

Le Ninkasi fête ses 20 ans, 20 ans de brassage, de soirées, de décibels ! Pour l’occasion carte blanche est donnée à Jarring Effects le 17 octobre prochain ! Figure incontournable des nuits lyonnaises, le Ninkasi a tenu a offrir une soirée carte blanche à Jarring Effects, autre figure importante ayant contribué à façonner l’univers des musiques actuelles à Lyon. Cette soirée sera également l’occasion de présenter les dernières découvertes du JFX Lab, net label de Jarring Effects et pépinière de nouveaux talents. Le format du Lab est simple : proposer des EPs 4 titres au format digital, sans limite géographique ou esthétique. Avec plus de 26 sorties au compteur depuis 2013, nombreux sont les artistes qui sont passés dans ses rangs : Al’Tarba, Granit (Molécule et Uzul), Jean du Voyage, Senbeï, Schlaasss, Numérobé… Plusieurs sorties sont prévues pour la fin de l’année, dont l’EP d’Eustache McQueer en novembre prochain, et que l’on pourra retrouver pour cette soirée.

Vous pourrez ainsi retrouver le duo Filastine & Nova dont le quatrième album Drapetomania est sorti en avril dernier chez Jarring Effects.
Le duo travaille depuis de nombreuses années à déminer les frontières. Spin Magazine parle de « bass music pour un avenir urbain en ruines », pour Pitchfork « ils sonnent moins comme de la musique du monde mais plutôt comme de la musique d’un autre monde ». Un autre monde, c’est exactement ce qu’ils essaient de créer, en utilisant le son, la vidéo, le design et la danse, pour exprimer une vision radicalement différente de ce qui est possible. Sur ce 4ème album, Filastine illustre le concept de «dromomanie» en dénonçant l’aliénation par le travail, le non-respect de l’être humain et cette fuite constante des peuples. Musicalement, Drapetomania offre une synthèse audacieuse mixant psychédélisme, post folk tropicale et esprit punk !

Le duo MAZE pratique une techno analogique féroce aux sonorités sombres et organiques. Tous deux guitaristes à la base, c’est sur les bancs de l’école de musique que Sylvain Pelier et Lucas Simoneau se rencontrent, et après quelques escapades métalliques ils décident de se lancer dans les musiques électroniques. L’usage exclusif d’instruments analogiques permet aux deux musiciens de jouir d’une liberté totale de composition et d’interprétation.

Datcom est un DJ producteur élevé aux sonorités des films de science fictions, et influencé par des artistes comme Dominik Euldberg, Max Cooper ou Stephane Bodzin. Reconnu particulièrement pour sa création sur mesure pour le projet Aurora 2.0, qui prit la 10ème place dans le top 100 des sons ambiants de Soundcloud avec plus de 120 000 écoutes, il a dévoilé en début d’année un EP aux quatre titres hypnotisants aux sonorités oniriques sur le JFX Lab.

Enfin, Eustache McQueer nous emmènera dans son univers décalé. Après un premier concert à l’Usine (Genève) en février 2013, Eustache a construit un répertoire joué principalement dans un réseau de squat arty. Son personnage tente d’expliquer la sexualité telle qu’elle est vécue sur terre à Virilio, un prince intergalactique lui-même membre du groupe. Pendant que devant, Eustache chante ses amours de gâteaux, ses travers amoureux orientés, ou ses swings en mini-short, le second crie son incompréhension du monde. Ludique, crémeux et adorablement dansant !

Line up :
20h30 – Datcom
21h30 – Eustache McQueer
22h30 – Filastine
00h00 – MAZE

Infos pratiques :
Ninkasi Gerland
267 Rue Marcel Mérieux – 69007 Lyon
Arrêt de Métro Stade de Gerland (Ligne B)
04 72 76 89 00

Ouverture des portes : 19h00
Entrée libre

Page de l’événement

Le MUTEK, festival de musiques electroniques et d’art numérique c’est en ce moment à Québec. Pour l’occasion Filastine & Nova ont délivré une prestation dont eux seuls ont le secret, mêlant musique électronique, percussions, vidéo et costumes d’hôtesses de l’air ! Le Huffington Post vous en parle !

Vêtus de costumes d’agents de bord, plantés dans un décor alliant valise et panier d’épicerie (faisant échos aux projections emplissant les écrans tout au long de leur prestation), le Dj Filastine et son acolyte, la chanteuse indonésienne Nova, ont présenté des règles de sécurité un peu loufoques au public avant de lui faire entreprendre tout un voyage.

Un périple exploratoire musical intitulé Drapetomania (c’est aussi le nom de leur album enregistré un peu partout à travers le monde et d’un diagnostic médical ancien utilisé pour qualifier le désir incontrôlable de fuite chez les esclaves), misant sur la différence, l’unicité, la diversité et l’inclusion.

Un envol incluant projections multimédias (des images d’avions, de villes, de gens aux allures parfois aliénées, de rues, de marchés), percussions live, synthétiseur et chants souls indonésiens, mené par un duo improbable et coloré. Un duo s’étant rencontré au bout de la planète, il va de soi. De la musique du monde, un soupçon de pop, du dubstep, de l’electronica et de la soul indonésienne contemporaine unis malgré leurs différences afin de former un projet « à la conscience sociale, politique et sans frontières ».

Lire l’intégralité de l’article sur le suite du Huffington Post

Telerama Dub Festival #15
High Tone logo

High Tone fête ses vingt ans cette année, et le Télérama Dub Festival ses quinze ! Pour l’occasion, et après trois longues années d’absence les patrons du dub français sont de retour sur scène. Les lyonnais nous préparent un live exclusif, une création spéciale avec des invités de marque au micro.

Ainsi pour accompagner le crew sur scène rien moins que Lady Chann, Shanti D, avec qui ils sont partis en Chine lors de leur dernière tournée, et Omar Perry ! Rendez-vous est pris pour le 25 Novembre aux Docks de Paris pour le Telerama Dub Festival #15.

Figures incontournables d’un certain underground européen, apôtres d’un do it yourself raisonné, engagés et pourtant souvent sans paroles, les High Tone ont su se façonner une place à part, patiemment, intelligemment, en restant en permanence connectés à leur public et à leurs racines, partant du dub pour construire leur propre univers, vaste et complexe, ouvert aux collaborations et toujours accessible.

Estampillé ethno-dub à leurs débuts, High Tone a fait évoluer la terminologie autant que les influences, devenant à son tour inspirateur, piochant dans le dubstep avant même que le terme n’existe et s’inscrivant pleinement dans ce que l’on nomme aujourd’hui la Bass Music, pour résumer les différentes filiations alliant drum and bass, dub, glitch hop et autres pistes aventureuses empruntées par les lyonnais, jamais immobiles et toujours ancrés dans le présent, toujours aux aguets, en recherche.

Vous pouvez réserver vos places dès cet été pour profiter des tarifs « regular » :
Billetterie
Page de l’évènement

Après de nombreuses dates un peu partout en France à l’occasion de la sortie de son dernier opus Talk the Talk, Martin Nathan (a.k.a Brain Damage) posera ses valises ce vendredi 14 juillet au Grand Théâtre de Fourvière, à l’occasion des Nuits de Fourvière ! Le producteur stéphanois jouera en compagnie de Calypso Rose et d’Inna de Yard.

Son dernier opus réunit les légendes du reggae Horace Andy, Ras Michael, Willi Williams, Kiddus I ou encore Winston McAnuff ! Le CD est accompagné d’un DVD réunissant les différents épisodes de la série « Talk the Talk : The Story« , qui fait la lumière sur la conception de l’album, et permet de découvrir un peu mieux chacun des chanteurs ayant collaboré à l’opus. Les épisodes sont visionnables sur le site web de Jarring Effects.

Pour acheter votre place en ligne

TOUR
28/07 – Festival Music’En Brousse – Jussey (70)
22/07 – Festival de Néoules – Néoules (83)
15/07 – Duck A Dub Festival – Pavie (32)

Pour bien commencer le week-end, Jarring Effects vous recommande de vous rendre ce soir au Petit Bain (Paris), où vous pourrez apprécier le duo Cero39, que nous avons découvert lors de notre voyage à Bogota !

Les deux colombiens pratique une tropical bass des plus caliente, et viennent tout juste de sortir son EP « Mis Tierras Calientes«  sur le label Big In Japan !

Que du beau au programme de cette première édition du Latin Beat Machine, où vous pourrez également vous délecter des sonorités tropicales et latino des artistes Dengue Dengue Dengue, Isa GT, El Freaky, Dj La Original Batichica Cumbia Balkanica, Los Gringos, ou encore Mafe Maracuyeah !

Pour écouter le dernier EP de Cero39, direction leur soundcloud
Toutes les infos sur la soirée Latin Beat Machine sont dispo sur l’event facebook

07/07 – Latin Beat Machine @ Petit Bain – Paris
13/07 – Rio Babel Festival – Madrid (ES)
15/07 – Secret Location – Berlin (DE)
18/07 – Paléo Festival – Nyons (CH)
21/07 – Zigiroom – Zurich (CH)
04/08 – Festival Kwal – La Réunion

Pas de repos pour Dub Invaders qui revient tout juste de son voyage en Chine où ils ont enchaîné 4 jours de résidence et 4 concerts en seulement une semaine ! Le Crew se produira samedi 17 juin à partir de 16h00, au festival Aucard De TOURS, le plus vieux et le plus aimé des festival de musique Tourangeau.

Il sera accompagné de :
OCTAVE ONE live (Techno/House – USA)
WHOMADEWHO (Rock / Pop / Dance – Danemark)
DE STAAT (Rock de stade – Pays Bas)
RENDEZ VOUS (Post Punk – Fr)
BAJRAM BILI (Live techno – Tours)
REVIVOR (Modern Soul – Tours)
+ La Smalla & ODN invite Ephèbe (Electro pop)
+ Dj Kéké All Night Long

Toutes les infos disponibles sur la page de l’événement

Midnight Ravers sera sur Radio Nova ce vendredi à l’occasion du Nova Mix Club !
Le groupe se produira au Badaboum et sera diffusé en direct sur les ondes de Nova. A la vue du line-up, la soirée s’annonce d’ores et déjà haute en couleurs :

Midnight Ravers (Lyon / Bamako) – Future sound from Mali
Sutja Gutiérrez – (Espagne / Lumie?re Noire) – Legend of Time
Louisahhh (NY / RAAR) – Techno Vitale
Krampf (Paris / DFH&DGB) – Music Windows Maker

CONCRÈTEMENT

Ouverture des portes à 20h00, et direct sur Radio Nova de 20h00 à Minuit.
Entrée gratuite sur invitation uniquement valable avant 22h00.
Invitation valable pour 2 personnes avant 22h00, ensuite entrée à 8€ pour les retardataires

LE BADABOUM

Polymorphe : le BADABOUM n’est pas un bar à cocktail, ce n’est pas non plus un club ou une salle de concert, c’est encore moins une garçonnière cachée au premier étage… Le Badaboum c’est tout ça à la fois ! Concerts détonants, Dancefloor agité, Cocktails maison et Snack revisité : un endroit où l’on se sent bien à toute heure que l’on aime écouter, danser ou juste s’aimer…

19h00 Cocktail Bar / 23h30 Club
www.badaboum.paris

2 bis rue des Taillandiers – Paris 11
M°Bastille ou Ledru Rollin

Toutes les infos sur la soirée :
Novaplanet
Event Facebook

Midnight Ravers s’envole direction Lisbonne (Portugal) pour se produire au MIL – Lisbon International Music Network le 1er juin prochain !

Le groupe portera les couleurs et les sonorités du continent africain dans ce festival et convention internationale valorisant et diffusant la musique populaire contemporaine originaire des pays lusophones.

En formule Dj set accompagné de l’incroyable chanteuse malienne Fatim Kouyaté, Midnight Ravers ne manquera pas de mettre le feu au dancefloor avec sa nouvelle mixtape Kuma Soundz #1«  !
« Kuma » est issu du Bambara, provenant de l’empire Mandingue et est parlé dans une grande partie de l’Afrique de l’Ouest. Il désigne une parole vagabonde, multiforme, variant avec l’usage, magique, quotidienne et transcendante.

Ecouter la Mixtape

Pendant les Nuits Sonores, Jarring Effects vous propose en exclusivité sur Lyon son nouveau documentaire « JAZZ », portrait d’une âme oubliée de Detroit, accompagné d’un showcase de Midnight Ravers (version duo avec Dom Peter accompagné de Fatim Kouyaté) qu’on retrouvera le soir-même au Club Transbo dans le cadre du circuit électronique ! Une occasion d’échanger autour d’un verre et de découvrir également le premier vinyle de DJ Holiday, un 45t (7?) de deux titres, dont un remixé par notre talentueux producteur YoggyOne !

LE BAL DES FRINGANTS
11 rue du Bon Pasteur, Lyon 1
M° Croix Rousse // Adhésion : 2€
contact@lagitateuse.com // 09 84 30 56 34
www.lebaldesfringants.com
Page de l’événement

Toutes les infos sur la soirée

Après s’être produit en fin d’année dernière pour plusieurs dates sous la formule Dub Invaders, le crew retourne au pays du soleil levant ! Durant une semaine, High Tone travaillera à la conception de son nouvel album au cours d’une résidence à Morning House (Chengdu), et rencontrera par ailleurs différents artistes chinois.

La semaine s’annonce chargée, puisque le groupe se produira également pour 4 dates :
13/05 – NUT Live House – Chongqing (CHN)
19/05 – Morning House – Chengdu (CHN)
20/05 – SD Livehouse – Guanzhou (CHN)
21/05 – Mao Livehouse – Shanghai (CHN)

Lien vers l’événement

Pour la sortie de leur quatrième album Drapetomania, paru le 28 avril dernier chez Jarring Effects, Filastine & Nova se produiront ce jeudi au Batofar !

« Un objet sonore à part, entre gifles et caresses, mais qui ne laissera personne indifférent » INDIE MUSIC

Sur ce 4ème album, Filastine & Nova illustre le concept de «dromomanie» en dénonçant l’aliénation par le travail, le non-respect de l’être humain et cette fuite constante des peuples. Musicalement, Drapetomania offre une synthèse audacieuse mixant psychédélisme, post folk tropicale et esprit punk ! Filastine & Nova sont avant tout des artistes de scène. Lors de leurs concerts, les sons font corps avec les images et les idées. Ils ont tourné sur les cinq continents, participant à des festivals tels que le Sonar (ES), Downtown Cairo Arts (EG), Decibel (US), Les Vieilles Charrues (FR), Foreign Affairs (DE), Mona Foma (AU). Pour le nouveau show de Drapetomania, le duo travaille avec un danseur invité et des visuels sur multi-écrans pour faire apparaître une sortie de secours de l’anthropocene. Il faut s’attendre à les trouver partout, transformant la friction en beauté.

Ecouter et télécharger Drapetomania
Lien vers l’événement

Filastine sortira son nouvel album, intitulé Drapetomania, le 28 avril prochain chez Jarring Effects !
Sur ce quatrième album, Filastine illustre le concept de « dromomanie » en dénonçant l’aliénation par le travail, le non respect de l’être humain et cette fuite constante des peuples. Musicalement Drapetomania offre une synthèse audacieuse mixant psychédélisme, post folk tropicale et esprit punk !

Le groupe se produira se samedi sur la scène des Abattoirs de Bourgoin-Jallieu, à l’occasion de la nouvelle édition du festival ElectroChoc. Le festival, entièrement libre et gratuit, débutera dès 16h00, le public pourra découvrir des installations, performances, ou encore de nombreux concerts !
Toutes les infos sur l’événement

Préalablement à la sortie de cet album, une série de clips Abandon a été réalisée. Cette série de quatre vidéos, dont chacun des titres sera présent sur l’album à venir, s’organise autour d’un thème commun : la libération par la danse de travaux et tâches aliénantes. Chaque vidéo associe musique et danse en présentant une chorégraphie cathartique filmée dans divers endroits du monde : Indonésie, Portugal, USA et Espagne.
Découvrez ou redécouvrez le dernier épisode de la série, Los Chatarreros, paru le mois dernier :

« Un LP à la fois exigeant mais terriblement prenant, Erzatz signe son retour sous le signe de la complicité, de la sagesse et d’une musicalité inébranlable » INDIE MUSIC

Le mois dernier sortait chez Jarring Effects le troisième album du duo franco japonais Erzatz.
Après 3 ans consacrés à la réflexion et à la création, le groupe offre une oeuvre dense et singulière, rencontre de deux sensibilités, chacun des deux compositeurs traitant de thèmes qui lui sont chers. « Meian », le titre de l’album, illustre à merveille cette dualité, dissociées mais indissociables, ces deux visions représentent les deux facettes d’un même ensemble.

Le groupe se produira ce jeudi à La Méduze (Lyon), en compagnie de Bye bye Dubaï. Toutes les infos disponibles sur la page de l’événement

15823706_1847166312227290_6608348126619195819_n

Le 17 février dernier, Dub Invaders jouait à Lyon lors de la douzième édition de Dub Echo. A cette occasion, Pull-Up Mag ont réalisé un video-report sur la soirée, pour revivre ces grands moments en compagnie du crew et de ses invités : Omar Perry, Shanti D et Sir Jean.

Trois vidéos tournées par Pull-Up Mag sont à retrouver sur YouTube :

Dub Invaders feat Omar Perry :
https://youtu.be/WcL3iL2xL9o

Dub Invaders feat Sir Jean & Shanti D :
https://youtu.be/yx53VqIEBxc

Last tune avec Sir Jean :
https://youtu.be/iPZcWN1qPmI

 

 

16797122_10155549511346754_1762821824812847412_o

Dub Invaders vient également de sortir la ‘DUB BOX’, coffret spécial regroupant les 4 maxis vinyles « Dub Invaders Vol.3 », l’anthologie triple CD « Mission Completed », ainsi que de nombreux goodies. Coffret disponible à la vente sur BandCamp ou directement dans nos locaux chez Jarring Effects (13, rue René Leynaud, 69001 LYON).

La 12ème édition de la Dub Echo c’est ce vendredi ! Pour l’occasion Dub Invaders (High Tone crew) sera au grand complet, accompagné d’Omar Perry, Shanti D, et Sir Jean !

Dans le club Transbo, la soirée battra également son plein avec des performances de International Dub GatheringGreen Light SoundsystemSpeng Bond, ou encore Conquering Sound !

On vous donne donc rendez-vous au Transbordeur (Lyon) dès 23h00 !

Toutes les infos sur la page facebook de l’événement.

Sol FM recevra Dub Invaders en direct ce soir. Pour fêter la sortie de leur anthologie triple CD « Mission Completed », regroupant les 3 albums de Dub Invaders, deux membres du groupe, à savoir Led Piperz et Twelve viendront mixer en direct dès 20h00 !

On pourra dire que l’année 2016 aura été prolifique pour Dub Invaders ! Pour son retour, le crew aura sorti pas moins de 4 maxis et un album ! Activistes de la scène dub depuis le début des années 2000, High Tone a su faire évoluer sa musique au fil des albums, toujours en recherche sonore, prêt à s’affranchir de ses propres codes pour créer un son hybride et actuel. Crée en 2009 à l’occasion de la sortie d’un premier album et d’une tournée dédiés au soundsystem, l’entité DUB INVADERS permet aux membres du groupe de renouer avec l’esprit originel d’une culture qui les a forgés, influencés et nourris depuis toujours.

L’anthologie Mission Completed regroupe 3 CDs, pour un total de 46 titres ! On peut notamment retrouver les titres des quatre maxis issus Dub Invaders Vol.3, ainsi que de nombreux inédits. La liste d’invités est impressionante : Omar Perry, Earl 16, Shanti-D, Pupajim, Troy Berkley, Doubla J, Lilly Melody a.k.a Isiah Mentor, Hatboy Harry, OBF, Dub Addict, Subactive, Echo Ranks, El Fata, Zeb Mc Queen, Solo Banton…

Sol FM en direct c’est juste ici

Dub Invaders

Trois ans après son dernier album Cruel summer, r;zatz revient, transformé ! Son nouvel album « Meian » paraîtra le 3 février prochain chez Jarring Effects.
Pour inscrire ce changement, ce tournant, le groupe a décidé de remettre le E à Erzatz, comme si, enfin, il avait trouvé sa pleine identité, comme s’il avait enfin suffisamment mûri pour dire son nom complet. Forme mouvante, le groupe est aujourd’hui composé de Julien Oresta, machine (et guitariste de High Tone), et de Céline Frezza, toujours productrice et ingénieure du son, mais désormais également chanteuse.
Pour la sortie de son album, le groupe se produira le 4 février au Point Ephémère en compagnie de Beat4slicer. L’entrée est à prix libre !

Toutes les infos sur la page facebook de l’événement

 

 

Après 3 ans consacrés à la réflexion et à la création, Erzatz est de retour. Le groupe se produira aux Transmusicales de Rennes le 2 décembre prochain, dans le cadre des bars en trans.

Le duo franco-japonais sortira son nouvel album « Meian » le 3 février prochain.
L’album a été composé par Takeshi Yoshimura, guitariste, compositeur et chanteur japonais, et Céline Frezza, productrice, ingénieure du son, et désormais également chanteuse.
Sur ce nouvel album, le groupe s’est entouré d’invités de marque en la personne d’Aku Fen (High tone) aux arrangements et à la production, et du rappeur M.Sayyid (Anti pop consortium, Air born audio), qui vient ajouter une touche hip hop, fil rouge de la discographie d’Erzatz.

Erzatz est une forme mouvante, sans cesse en changement. Ainsi sur scène le duo se métamorphose, Céline oeuvrant toujours au chant, accompagné d’Aku Fen, et de la présence exceptionnelle de M.Sayyid pour ce concert des Bars en Trans !

Toutes les informations sur la page facebook de l’événement

La 18ème édition du festival des musiques urbaines et alternatives Riddim Collision Festival se poursuit ce jeudi !
Dans le cadre de la soirée Barbars, carte blanche est donnée à Jarring Effects et au JFX Lab.
Nous investirons donc le Kraspek Myzik où se produiront Mat3r Dolorosa, dont le second album « Son of Light / A Noisy Blast » est paru en septembre dernier, Led Piperz qui remplace exceptionnellement Silqe & the 45 Experience, et enfin NUMéROBé !
La soirée Barbars regroupe 6 lieux, à savoir Le Kraspek Myzik, Trokson, Le bar Les Capucins, Les Valseuses, La Grooverie, ou encore La Clé de voûte, pour un total de 15 concerts !
Des pass seront mis en vente demain dès 18h au Rockyrama Café, qui donneront accès à l’ensemble des concerts de la soirée.

Toutes les infos sur la page facebook de l’événement.

 

Jean du Voyage

Jean du Voyage poursuit sa tournée indienne !
Le beatmaker nomade trimballe ses platines en Inde durant tout le mois de novembre pour sa première tournée sur le Sous-Continent. Prochaine étape : Trivandrum !
Son premier album « Mantra », sorti le mois dernier chez Jarring Effects, est toujours disponible sur les différentes plateformes de téléchargement et sur CD1D.

Le compositeur architecte Tristan Spella a.k.a. Mat3r Dolorosa, revient le 23 septembre prochain avec son second album « Son of Light / A Noisy Blast« . « Son of Light » et « A Noisy Blast« , deux faces d’une même oeuvre qui se font écho, dissociées mais indissociables, qui vous plongeront dans un voyage où s’entremêlent des univers aussi sombres qu’envoûtants.

En attendant l’album, vous pouvez d’ores et déjà apprécier le teaser live du morceau « Retroaction » issu du maxi à venir.

Supreme Talent Show (composé des rappeurs Mc Waraba & Meleke Tchatcho) découvert par Dom Peter (High Tone) dans le cadre de son projet Midnight Ravers, se produit ce soir aux Eurockéennes de Belfort pour la création Balani Showbizness de Bamako.
Il s’agit d’une rencontre unique entre les sons traditionnels et la modernité électronique des grands instrumentistes maliens et des jeunes pousses de l’electro rap de Bamako.

Par ailleurs Midnight Ravers est toujours sur la route, ne les manquez pas en live lors de leur tournée d’été :
– 17 juillet @ Pirineos Sur | Huesca (ES)
– 26 juillet @ Les Mardis Découvertes – Corse (FR)
– 30 juillet @ Festival Clandestino | Göteborg (SE) –
– 31 juillet @ Sommarlund | Lund (SE)

Le dernier EP de Midnight Ravers « Sou Kono Remix«  est sorti le 27 mai dernier, et est toujours disponible au format vinyle et digital sur CD1D.
Le clip de Dabora remixé par Spoek Mathambo et extrait du maxi.

Nouvelle tournée européenne pour High Tone !
Vous pourrez retrouver le groupe sur scène sur 14 dates durant les mois d’octobre et de novembre 2015.

D.Lights

Après l’album, D.Lights investit les scènes françaises pour une tournée de deux mois qui passera par plusieurs villes de France.

A noter, leur concert à Paris durant le MaMA le vendredi 16 octobre au FGO-Barbara à 21h00. Vous aurez également l’occasion de pouvoir assister à la projection ciné du film Resilience, le matin du même jour, au cinéma Le Louxor Barbès à 10h30!

L’équipe de JFX ainsi que le réalisateur du film Arno Bitschy auront le plaisir de vous rencontrer et de répondre à vos questions après la projection du film !

Pin It on Pinterest