UA-20117402-1
Sélectionner une page

Cette année, on fête nos 25 ans ! Rendez-vous les 24, 25 et 26 septembre prochain pour un festival haut en couleurs : le JARRING FEST ! Le principe est simple : trois jours, trois lieux, trois tendances : la musique et les images, la musique et les mots, la musique et la danse. (Sous réserve des conditions sanitaires que nous réserve l’avenir de la crise du covid-19, nous sommes conscient que rien n’est acquis à l’heure actuelle…)

On t’a déjà mis l’eau à la bouche en te présentant le programme du vendredi 25 septembre aux Subs.

L’heure est venue de t’en dire plus sur ce qui t’attend le jeudi 24 septembre. Direction le Comoedia dans le 7ème arrondissement de Lyon.

Depuis maintenant sept ans, Jarring Effects poursuit une aventure internationale hors norme qui s’articule autour de trois volets. Un projet musical basé sur la production d’une création entre artistes locaux et français qui donne lieu à la réalisation d’un album, d’un portrait documentaire et d’une tournée. Les documentaires World Wide Effects se veulent être des portraits du monde à dimension sociale, urbaine et musicale.

On débute donc avec la projection du documentaire « Call & Response » réalisé en 2019 par Arno Bitschy et Elodie Maillot et produit par Jarring Effects. Ce troisième volet de la série World Wide Effects s’enracine à New-Orleans, une ville cosmopolite aux visages multiples. Les réalisateurs nous offrent un film où l’histoire fait face au présent et guide l’avenir. Un regard de l’intérieur, sur les racines et les traditions de la Nouvelle-Orléans. Le fil conducteur ? Deux hommes, deux rituels, deux destins. Big Chief Jermaine, digne représentant des Mardi Gras Indians et HaSizzle, figure montante de la scène bounce, nouveau courant musical électronique qui entrechoque les codes et les genres. Pour eux, Mardi Gras est le jour où tout est possible.

On poursuit avec le vernissage d’une inédite et magnifique exposition photos du Collectif Item. Né en 2001, il est composé aujourd’hui de douze photographes, d’un graphiste scénographe, d’une réalisatrice-monteuse, d’un photographe anthropologue, d’une chargée de projet coordinatrice et d’une assistante. Le Collectif Item est une structure de production indépendante qui développe des compétences en matière d’écriture photo-journalistique et qui se donne le temps et les moyens nécessaires pour construire de véritables sujets, pensés comme des récits photographiques à part entière.

On clôture cette première journée en beauté avec une performance visuelle à couper le souffle par Nicolas Clauss et Texture Droite (dont l’album techno ambiant sort cette année sur JFX Lab). Approchement, c’est une performance audiovisuelle qui engage ce qui se joue en nous et entre nous, par un regard, une prise en compte, une prise de contact, en proximité. La succession d’immenses images des protagonistes, que l’on observe autant qu’ils nous regardent, invite le spectateur à entrer dans une lente transe de l’intime, à tisser, comme envoûté, des ébauches de relations, de prise en compte de l’autre.

Dès le jeudi, et tout au long du JARRING FEST, tu pourras également assister à des « voyages concerts de rue » avec Eustache McQueer. En coproduction avec Ouesk.

On t’en dit bientôt plus sur la programmation de folie qui t’attend le samedi 26 septembre ! Réserve d’ores et déjà ton week-end !

Cette année, on fête nos 25 ans ! Rendez-vous les 24, 25 et 26 septembre prochain pour un festival de création haut en couleurs : le Jarring Fest’ ! Le principe est simple : trois jours, trois lieux, trois tendances : la musique et les images, la musique et les mots, la musique et la danse. Pour te mettre l’eau à la bouche, on te fait un petit focus sur ce qui t’attend le vendredi 25 septembre. Les Subs, mythique lieu vivant d’expériences artistiques à Lyon, nous déroulent le tapis rouge. (Sous réserve des conditions sanitaires que nous réserve l’avenir de la crise du covid-19, nous sommes conscient que rien n’est acquis à l’heure actuelle…)

Ça commence à 18h sous la Verrière des Subs avec l’un de nos plus grands écrivains de science-fiction, Alain Damasio, en duo avec Yan Péchin, guitariste phare d’Alain Bashung et d’Hubert Félix Thiéfaine. Fruit d’une belle rencontre, Yan Péchin met en musique les mots et la voix d’Alain Damasio sur des tonalités rock qui, furtivement, nous font Entrer Dans La Couleur, album que nous avons produit en 2019 avec nos amis de La Volte.On enchaînera avec Phil Von, danseur flamenco, chanteur, performeur, compositeur et fondateur de la compagnie Von Magnet, qui présentera son nouveau spectacle en solo « Human, Lost & Found »,  une mise en abîme exacerbée de notre existence.

A 20h on investit la Boulangerie des Subs pour une déferlante de jeunes talents de Galant Records et du JFX Lab, nos deux labels thématiques, pour des excursions trépidantes entre musiques urbaines et musiques électroniques. Si t’es amoureux de hip-hop, tu vas pas être déçu.e. Située entre la finesse d’Erykah Badu et le flow de Sampa The Great ou de Sudan Archives, la chanteuse/rappeuse ougandaise Awori insufflera sa voix néo-soul suave et envoûtante sur des productions de Twani pour te propulser dans un univers hip-hop électronique aérien. Le Jouage, fidèle acolyte de scène de Grems, t’offrira une création hip-hop où il posera son flow sinueux aux punchlines atypiques dont il a le secret.

L’escapade se poursuit avec la musique qui s’exprime sans les mots, j’ai nommé la techno. On accueille Zéro Gravity, side-projet électro ambiant de Johann Guillon (membre d’EZ3kiel), pour une approche envoûtante, à la fois sombre et lumineuse d’une musique électronique organique, céleste et hypnotique. Submarine FM naviguera entre grosses basses immersives et atmosphères abyssales pour une oscillation entre techno minimale et ambiant. Avec son écriture harmonique et ses textures modulaires et analogiques, ses lives sont une invitation à la découverte des profondeurs sonores. On clôture cette soirée avec la furieuse et sensuelle Mila Dietrich. Inspirée par la coldwave, l’EBM et la trance, ses tracks au groove obsédant distillent des histoires lubriques et sombres. Prêtresse des exutoires nocturnes, des dédales suintants et des dancefloors sans lendemain, ses fulgurances technoïdes sauront te guider à travers l’obscurité.

A 1h, la soirée touche à sa fin aux Subs, mais il paraît qu’un after se trame…
Tu n’as plus qu’à noter la date du vendredi 25 septembre dans ton agenda.

On te laisse digérer cette belle annonce et on revient tout bientôt pour t’annoncer la programmation du jeudi 24 et du samedi 26 septembre !
Billetterie

On est dans la plaquette des Subs, page 31 🙂

 

Pin It on Pinterest