Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/clients/a9f0c722abc111b0fb31ab99c86ab283/web/wp-content/themes/Divi/includes/builder/functions.php on line 5753
News Archives | Jarring Effects -FR }
Sélectionner une page
Après un premier album ovationné par la presse comme le public, les Mamans du Congo & Rrobin signent leur grand retour avec un EP et un nouvel album en 2023 et en dévoilent un premier extrait aujourd’hui : Ntima

Ntima, Les Mamans du Congo, Rrobin

Chanter pour émanciper la femme africaine. Une rencontre unique entre les berceuses bantu du Congo, les musiques électroniques et le hip-hop. Un projet hybride qui fait la part belle à la danse et qui met en lumière le quotidien de la femme congolaise d’une façon audacieuse et surtout connectée avec son temps.

Au sein d’un univers combinant instruments percussifs DIY, pulsations électroniques, bass music et afrobeats à travers des boîtes à rythmes, rap et chœurs envoûtants, ce groupe charismatique et féministe entend éveiller les consciences et préserver les valeurs et rythmes et mélodies ancestrales bantoues. Après avoir ravivé les berceuses séculaires du Congo avec un premier album acclamé par la presse internationale et le public, la charismatique chanteuse percussionniste et leadeuse du combo, Gladys Samba, accompagnée de ses musiciennes et de Rrobin, continue le combat. Kikento, “le pouvoir féminin” en langue Lari, désigne le nom de cet EP avec qui la formation offre un fragment avec le single Ntima sorti le 13 janvier 2023.

Single disponible sur toutes les plateformes de streaming en cliquant ici !

Au sein de ce titre atmosphérique aux vapeurs drill imprégnées de rythmiques du bas-Congo, Les Mamans du Congo & Rrobin affirment la quête de liberté et d’indépendance des femmes africaines.
Ntima (le cœur) raconte l’histoire et les lamentations d’une femme stérile qui résiste aux jugements et moqueries et à l’indifférence de son mari. La stérilité étant mal perçue au Congo, Gladys Samba veut sensibiliser la population et encourager ces dames.Comme pour les berceuses, le groupe transpose un jeu de questions réponses utilisé par les enfants lors de parties de cache-cache. Munsongi nsongela nzila “Montre moi le chemin” : au sein de ce refrain onirique, Les Mamans du Congo & Rrobin indiquent aux femmes mais aussi au monde, la route à prendre. Une route sinueuse entre les villages et les villes, entre les traditions et le futur, entre les rêves et les violences, que le groupe propulse dans une musique afro rétro-futuriste hypnotique.

© Paul Bourdrel

Les Mamans du Congo ont vu le jour en 2018 à Brazzaville au sein d’un projet fusionnant la danse avec les berceuses ancestrales Kongo chantées en lari par les cinq mamans. L’histoire de leur peuple, le quotidien de la femme congolaise se retrouvent en musique pour la première fois sur des rythmiques jouées avec des fourchettes, assiettes, paniers, pilons et matériel de récupération. Sous la houlette de l’Institut français du Congo avec sa directrice Marie Audigier, de la Coopérative de Mai et du label Jarring Effects, le collectif de femmes a rencontré le producteur français de hip-hop et de musiques électroniques, Rrobin afin de poursuivre l’expérimentation musicale du matrimoine congolais.

Le beatmaker, habitué des rencontres artistiques, les rejoint à Brazzaville en 2019 aux côtés de Céline Frezza (co-directrice du label Jarring Effects). Un album est né et les berceuses ont parcouru le monde.
Leur musique est devenue un véritable laboratoire musical où Rrobin amène ses riffs et nappes grime, drill, boom bap et digitales pour les marier avec les différents rythmes présents au Congo.

Gladys-Les-Mamans-du-Congo© Greg Yaleg

© Greg Yaleg

Électroniser les percussions, rapper le quotidien et les faits sociaux de Brazzaville, préserver les différentes valeurs et héritages et les transmettre aux nouvelles générations, Les Mamans du Congo & Rrobin perpétuent les mémoires et apportent une nouvelle dimension dans les musiques d’Afrique.

Et si on dansait pour fêter ça ? Les Mamans du Congo x Rrobin partent en tournée dès mars avec déjà plus d’une quinzaine de dates prévus en France et en Suisse. Prends ton billet en cliquant ici !

 L’échange interculturel nord/sud est-il possible ?

Depuis 27 ans, Jarring Effects s’attache à faire naître des projets musicaux réunissant plusieurs pays et continents comme les projets Nola Is Calling avec des musiciens de la Nouvelle Orléans, du Bénin, et d’Europe ou encore la collaboration entre Awori, chanteuse ougandaise, et Twani, producteur lyonnais. La conférence du samedi 10 septembre 2022 a amené les intervenants à se questionner sur ces échanges culturels entre plusieurs continents et savoir s’ils sont encore possible aujourd’hui et s’ils peuvent perdurer. Ils ont pu réfléchir à comment imaginer de nouveaux projets et à créer plus de réseaux et plus de ponts entre les différents pays et continents.

Une conférence animée par Mathieu Girod (Attaché de presse Jarring Effects (Les Mamans du Congo, Awori & Twani), journaliste Nova) et James Stewart (Dj, musicien, programmateur, créateur des soirées Black Atlantic Club). Avec :

  • Céline Frezza – Directrice Artistique Jarring Effects et ingénieure son à Rumble Inn
  • Jonathan Da Silva – chanteur et leader du groupe Sociedade Recreativa et lead’ de Joao Selva
  • Christophe Amany – acteur culturel ivoirien, ancien adjoint au maire de Lyon. Coordinateur de l’association Africa 50 et gérant du site echosdafrique.net
  • Louis Essem – musicien camerounais, parolier, psychologue, directeur de festival au Cameroun
  • Jean-Éric Sendé – Attaché parlementaire, fondateur du label « Monde La Musica »
  • Hammady Chérif Bah – Réalisateur vidéo, reporter et journaliste guinéen. Auteur du documentaire « Guinée, les retournés »
Podcasts, Agora, Jarring Fest

© Les Flous Furieux

Comment (re)penser les modèles de vie citoyenne et culturels après deux ans de bouleversement ?

Comment se réapproprier la manière de vivre en ville ? Après deux ans de bouleversement, de nouvelles de problématiques sont apparues : que ça soit au niveau des interactions humaines mais également de la vie en ville aujourd’hui. L’agora du dimanche 11 septembre 2022 a permis de réfléchir à ces nouveaux enjeux et problématiques et sur les notions de vivre ensemble et de collectif. Les intervenants ont ainsi réfléchi à des manières d’améliorer le collectif en ville et de trouver des lieux qui permettront d’imaginer de nouveaux projets pour recréer du lien et travailler ensemble.

Un échange animé par Mathieu Girod – Attaché de presse Jarring Effects (Les Mamans du Congo, Awori & Twani), journaliste Nova, avec :

  • Ludovic Martinotti – tourneur et chargé de production chez Mediatone
  • Monsieur Mo – Label manager Jarring Effects
  • Boris Pick – Music Declares Emergency
  • Iraka – Artiste, rappeur et auteur du projet Livingston 2.0
  • Eli Sage & Charles de Lacombe – Alternatiba
  • Gregory Rubinstein & Clément & Thibault – Photographes Collectif Les Flous Furieux

Podcasts, Agora, Jarring Fest

Podcasts enregistrés lors du Jarring Fest

Deux échanges enregistrés en podcast lors du Jarring Fest’ 2022 et immortalisés par le facilitateur graphique Lucas Ciceron. Deux sujets abordés : les échanges culturels entre les pays du Sud et du Nord et les nouvelles dynamiques de vie en ville. Une invitation à repenser les modèles existants et à trouver des solutions pour mieux vivre ensemble et avec notre environnement.

Podcasts, Agora, Jarring Fest

© Les Flous Furieux

« Le Rapport Brazza », un podcast Spotify Original composé par Rrobin ! Un récit entre documentaire et fiction sur un pan essentiel, mais tabou, de notre mémoire commune : les ravages de la colonisation en Afrique équatoriale. La BO disponible dès maintenant sur toutes les plateformes de streaming !
Rapport Brazza, Rrobin, podcast

Le Rapport Brazza – Podcast

« Le rapport Brazza, un secret de famille, un scandale d’Etat » est un podcast Original Spotify, produit en association avec L’Officine et écrit par Thibaud Delavigne, Charlie Dupiot et Antoine Jaunin. Disponible depuis le 25 octobre 2021, le podcast revient sur l’histoire d’un rapport historique qui a été classé secret défense en 1905. Ce rapport, c’est celui de Pierre Savorgnan de Brazza. Il s’intéresse à la colonisation en Afrique équatoriale française mais surtout, il dénonce de manière très détaillée les crimes commis par des colons avec le soutien et le couvert de l’administration.

Ce rapport, enfin dévoilé après des siècles, est agencé à une fiction pour rendre la découverte plus entraînante. A travers 5 épisodes, nous nous retrouvons en 1930 et suivons les aventures de Johan Tessman interprété par Gaël Kamilindi. Johan est un jeune homme franco-gabonais, fils d’un administrateur colonial blanc qui l’a ramené avec lui en Europe et lui a toujours caché l’identité de sa mère, noire et gabonaise. Devenu ethnologue, Johan repart au Gabon. Il sera accompagné d’Ambroise joué par Ekomy NDONG, son guide et interprète au cœur du Gabon, pour mettre la main sur sa mère. La découverte du très confidentiel “Rapport Brazza” va bouleverser sa vie. Il se met alors à interviewer les gens, à enregistrer les chants, les contes, les traditions, et surtout il pose la question à tous les gens qu’ils croisent « Est ce que vous connaissez ma mère ? ». Jusqu’à ce que quelqu’un la connaisse… Angélique Kidjo, vieille femme proche de la mère du Franco-Gabonais, va dévoiler à Johan bien des choses sur sa mère…

Cette fiction qui réunit militants pour la cause noire, artistes et comédiens, est un voyage au cœur des exactions qu’ont connu les populations noires pendant la colonisation française en zone équatoriale.

La BO du podcast, entièrement composée par le beatmaker Rrobin, avec les archives de chants traditionnels enregistrés au Gabon et au Cameroun en 1907 par Günter Tessmann et conservées au musée de Berlin, est disponible dès maintenant en cliquant ici !

 

Un podcast Original Spotify, produit en association avec L’Officine, en partenariat avec RFI et disponible gratuitement ici 
Avec les voix d’Angélique Kidjo, chanteuse békinoise, du rappeur gabonais Ekomy NDong et du comédien Gaël Kamilindi de la Comédie-Française
Avec les témoignages exclusifs de Catherine Coquery-Vidrovitch et Lilian Thuram

Trois ans après la sortie de Call and Response retraçant le projet Nola Is Calling, l’aventure au cœur de la Nouvelle-Orléans se poursuit avec la projection du documentaire au Musée du Quai Branly lors de l’exposition Black Indians. Deux membres du groupe Nola Is Calling, Big Chief Jermaine et Big Chief Romeo, seront également en concert en France avec leur groupe 79rs Gang.
Black Indians

Call and Response – au cœur de la tribu des Black Indians

Partez à la découverte d’un nouveau monde, celui des Black Indians de la Nouvelle-Orléans ! Le Musée du Quai-Branly – Jacques Chirac propose, du 4 octobre 2022 au 15 janvier 2023, une exposition riche sur l’histoire et l’iconographie des Africains-Américains imprégnés de culture autochtone étasunienne. Et c’est dans le cadre du Mois du Doc, que la médiathèque du Quai Branly diffuse le documentaire Call and Response, réalisé en 2018 par Arno Bitschy et Elodie Maillot et produit par Jarring Effects.

Call And Response - Nola Is Calling

Documentaire Calll and Response

Troisième volume de « World Wide Effects », le documentaire a été le fruit d’une rencontre passionnante entre Big chief Jermaine, digne représentant des mardi-gras indians, et HaSizzle, figure montante de la scène bounce, nouveau courant musical électronique qui entrechoque les codes et les genres. Ensemble, ils chantent : c’est le « Call And Response », une tradition africaine que l’esclavage a transporté de l’autre côté de l’Océan Atlantique.

Nola Is Calling est ainsi un voyage musical dans les zones marécageuses du sud de la Louisiane au cœur de la tribu des Black Indians. Une rencontre triangulaire entre la France, le Bénin et les Etats-Unis :

  • 2 artistes français : David Walters – producteur/compositeur/ chanteur et Olivier Koundouno au violoncelle
  • 2 chefs indiens du Mardi Gras Indians, chanteurs nés à la Nouvelle-Orléans : Big Chief Jermaine et Big chief Roméo, leaders des 79rs Gang. Et HaSizzle rappeur emblématique du mouvement bounce de la Nouvelle-Orléans
  • Une percussionniste émérite de Cotonou, Bona Didolanvi

De cette collaboration est né un mélange singulier de hip-hop et de musique bounce, auquel se marient les chants rituels des Big Chiefs, le jazz et les polyrythmies africaines. Cette musique faite de brassages et de rencontres a débouché sur un projet sonore inédit, l’album « Sewing Machine Effects ». Un mélange habile de polyrythmies africaines avec du jazz et du hip-hop, de rituels indiens et d’électro. C’est l’appel des « Big Chiefs », les chefs indiens de Mardi Gras des rives du Mississippi… NOLA IS CALLING ! 

Plonge au cœur de la Nouvelle-Orléans à travers le clip Dowtown de Nola Is Calling.

Les 3 & 4 décembre, Big Chief Jermaine et Big Chief Romeo seront au Musée du Quai Branly à Paris pour un concert avec leur groupe 79rs Gang. Historiquement issus de gangs rivaux des quartiers de la ville, ils ont fondé un groupe qui puise dans la tradition musicale du carnaval. En nourrissant leur héritage d’influences hip hop et bounce music, les 79rs amènent leur culture et l’histoire profonde de la Nouvelle-Orléans jusque sur les pistes de danse.
Les Trans’Musicales les accueilleront le 10 décembre pour une soirée entre influences afro-caribéennes, jazz traditionnel, funk, hip hop, électro et bien sûr bounce music.

Le retour du Jarring Fest’ nous a laissé plein d’étoiles dans les yeux ! Un week-end de création haut en couleurs qui célébraient 27 ans d’audio-activisme. Revis ces trois jours de festival avec nous en vidéo.
En 2021, Jarring Effects investissait la Station Mue pour proposer une version 1.5 du Jarring Fest’, annulé en 2020 à cause de la pandémie. Le 9, 10 et 11 septembre 2022, le Jarring Fest’ est enfin revenu au CCO La Rayonne pour une deuxième édition sous sa forme initiale. Nous sommes heureux de vous avoir retrouvé !
Le premier jour du festival associait la musique et les images : 3 lives A/V (audiovisuels) ont enchanté le chapiteau du CCO La Rayonne avec de la musique électronique, illustrée par des créations visuelles uniques. Ce sont deux DJ/producteur·rice·s qui ont ouvert la soirée : FAFF, artistes aux influences multiples entre breakbeat, acide, jungle et trance. Leur live était combiné à la composition visuelle d’Ocean Flounk, du VJing à l’univers minimaliste, poétique et engagé. Pour la suite, c’était à Flore et Glitter55 de nous offrir un b2b exclusif. Nous avons assisté à un set intensément syncopé, boosté aux rythmiques breakbeats et gqom. DJ, productrice et live performeuse, Calling Marian a clôt la soirée en beauté en mêlant électro, techno et acid.

 

La danse était au centre de ce 2ème jour de festival. La journée s’est ouverte avec des spectacles et activités en tout genre dédiées aux enfants. A la frontière entre le spectacle et la fête, le Bal des Minichoux a invité les enfants à un bal aux 100 rebondissements, à des jeux de rythmes et à des pas de danse endiablés. Des ateliers Seed Bombs et Légumes en Musique se sont déroulés tout au long de l’après-midi dans le parc de l’Autre Soie. Une agora animé par James Stewart a pris place dans l’après midi et questionnait la possibilité d’un échange interculturel entre nord/sud. Puis au fil de la soirée, de la musique hyper dansante s’est installée sous le chapiteau du CCO en commençant par le DJ James Stewart, suivi par le groupe afro-futuriste brésilien Sociedade Recreativa. L’effervescence de la scène afrobeats, électronique et hip-hop du continent africain s’est hautement incarnée par le fameux duo ghanéen FOKN Bois. Bien entendu, on n’oublie pas le duo de TAXI KEBAB qui a ambiancé la fin de soirée d’une main de maître avec leur musique électronique habitée par le spectre des racines Nord Africaines.

 

 

Pour le troisième et dernier jour du festival, la musique s’est associée aux mots. Au programme spoken words, spectacle jeune public et poésie électronique, sur le signe de l’échange et du partage. Cette belle journée a débuté sur un live-yoga, un concept unique proposé par Zéline où les mouvements et sensations viennent à nous grâce à l’écoute vibrante du son. Cette séance était suivi d’une agora sur comment repenser les modèles de vie citoyenne. La soirée fut rythmée par les mots avec Schvédranne qui a délivré sa poésie électronique unique en son genre. Puis avec le spectacle jeune public d’Iraka « Livingston 3.0 » retraçant le parcours de cet oiseau atypique entre poésie et chanson française. Enfin, ce sont Fred Nevché & Ghost of Christmas et leur création « The Unreal Story of Lou Reed » qui ont clôt le festival en poursuivant la réflexion que mène le poète sur les icônes de la pop culture.

 

 

SURPRISE : Zentone Live ! Le nouvel album live de Zentone est là. Le duo Zenzile et High Tone continue d’être une belle réussite puisque cet album amorce également une tournée commune à l’automne.

Après un premier album en 2006 puis 15 ans d’attente avant le second album en 2021, High Tone et Zenzile ne nous font pas patienter si longtemps cette fois. Les deux parrains du dub français, accompagnés du chanteur Jolly Joseph (Dub Shepherds), ont débuté une tournée commune pour présenter Zentone Chapter 2 sur scène, car cet opus a été conçu avant tout pour le live. L’occasion pour le groupe d’enregistrer certains morceaux lors de leur date au Bikini à Toulouse. Leur amour pour le live les réunit encore une fois sur ce nouveau projet et nous fait ressentir d’autant plus la complicité des deux groupes et toute leur maitrise de l’art du mixage.

L’album Zentone Live regroupe sept morceaux incontournables de l’entité bicéphale Zentone. On y retrouve trois titres de Zentone Chapter 2 en interprétation live bien sur. J’ai nommé les redoutables Counter Strike Dub, Hilltop Dub et Stone Cold. Bonne nouvelle pour les fidèles, on retrouve l’emblématique morceau Zentown issu du premier album. Spécificité importante, trois des morceaux de cet opus ont été revisités par Zentone et Jolly Joseph à l’occasion de la tournée. Wild Word est la version live du titre Open Gate, initialement en featuring avec Nai-Jah, ici réécrit et interprété par Jolly Joseph. Quant à Aquarius, c’est un rework par Zentone du titre du même nom de Dub Shepherds & Jahno. Pour conclure l’album, Never Work in Vain rend hommage à l’artiste jamaïcain Nazamba en revisitant le son Dub Revolution pour lequel il avait prêté sa voix sur Zentone Chapter 2.

La fusion High Tone et Zenzile nous offre alors un album live reprenant leurs titres incontournables et emblématiques ainsi que des reworks redoutables. La sortie de cet album clôture une tournée estivale ovationnée par le public (Atabal, Krakatoa, Elysée Montmartre, Durrassic Festial, Bougnat Festival, Tilliacum Festival, Régal Sound Festival, Les Grands Music Festival….) et amorce la tournée d’automne/hiver qui compte d’ores et déjà une quinzaine de dates à travers la France. Et on finit sur une énième bonne nouvelle, les billets pour les prochaines dates sont disponibles ici. 

L’album Zentone Live est disponible sur toutes les plateformes de streaming !

L’année 2023 sera l’année du grand retour des Mamans du Congo & Rrobin. Après un premier album qui a enflammé la presse et le public et une première tournée à succès, le groupe revient avec un deuxième album suivi d’une tournée mondiale ! En attendant, on te dévoile RMX : 6 titres des Mamans du Congo & Rrobin revisités par Joao Selva, Romane Santarelli, Fakear, Uzul, Praktika et Craig Walker.

João Selva, ambassadeur des musiques brésiliennes en France, ouvre la danse de RMX en canalisant les pulsations musicales de l’Atlantique Noir dans le remix tropical de Mbila, ambiance deep afro house. On y retrouve les voix sublimes des Mamans du Congo et l’énergie afro-house de Rrobin, le tout propulsé dans un décor tropical, porté par le chant des oiseaux et les syncopes des percussions brésiliennes. Un titre qui ouvre une passerelle entre les musiques du Congo et du Brésil.

Uzul, membre fondateur du mythique groupe lyonnais Kaly Live Dub et producteur de musiques électroniques, décide quant à lui de créer un pont entre les musiques tribales africaines et les musiques techno. Sa version techno acid du titre Bordel de Rap mêle la chaleur des musiques africaines et la froideur de la techno. Pour les féru·e·s de dancefloor, la version longue est disponible à la fin de l’EP RMX !

Le troisième remix de l’EP RMX est signé Fakear. Le producteur qui excelle dans la création d’ambiances sonores et de paysages musicaux nous livre une revisite abstract électro du titre Perle Précieuse. Un remix tout en douceur qui, en fermant les yeux, nous amène au pied d’un arbre, bercé· e par le chant des oiseaux, le clapotis de la rivière et la plénitude de la forêt.

Praktika, producteur hors pair qui a fait ses armes en Afrique de l’Ouest, a décidé de remixer le single Boum en mettant à l’honneur la puissance de Détroit et de l’afro-house. Il déstructure d’une main de maître le titre des Mamans du Congo & Rrobin pour nous emmener loin, très loin, dans les tréfonds d’une rave underground américaine.

Romane Santarelli, qui incarne la relève fine fleur de la scène électronique française, remixe le titre Meki, à mi-chemin entre techno onirique et électronica. La productrice reste fidèle à elle-même en créant une rythmique club et nerveuse autours des stems. La « poétesse techno » installe un état de transe tout au long du titre, partant du solaire pour finir dans l’obscurité.

Enfin, on retrouve la légende britannique Craig Walker, ancien leader de Archive et de Power of Dreams, aux manettes du remix de Ngaminke. Inspirés par Andrew Weatherall et ses remixes du début des années 1990, Craig Walker et Thierry Fournie décident de rejouer chacun des éléments du titre original : mélodica, basse, guitare électriques, synthés, voix… Une version fidèle à l’original, agrémenté d’électronica et de dream pop.

L’EP est disponible sur toutes les plateformes de streaming.

High Tone et Zenzile reviennent avec un nouvel album intitulé Zentone LIVE prévu pour le 21 octobre prochain. Ce vendredi 7 octobre amorce le coup d’envoi de ce nouvel opus avec la parution du single Never Work In Vain en featuring avec Jolly Joseph de Dub Shepherds, en écoute dès à présent sur toutes les plateformes digitales en cliquant ici.

Après le très attendu Zentone Chapter 2, les deux groupes de dub les plus mythiques de l’Hexagone qui forment Zentone ont débuté une tournée commune pour présenter l’album en concert. La scène pour défendre ce projet, c’était une évidence, et ce dès la conception même de Chapter 2. Conçu en pleine pandémie, cet opus a été réalisé sans filet, avec un dispositif de répétition enregistrée. Pas de chichi sur le placement des micros, pas de casque, mais bien une configuration avec sono où le live et l’improvisation étaient les maîtres-mots. Le collectif et la spontanéité étant au cœur de ce projet. Ce besoin d’humanité, on le retrouve aussi dans la chaleur du son : pour le Zentone Chapter 2, l’analogique prime, adieu l’interface froide de l’ordinateur entre la musique et l’humaine. Jouer cet album en live, pour le public, coulait donc de source. La tournée marque donc la naissance de ce nouvel album logiquement intitulé Zentone LIVE.

Zentone, High Tone, Zenzile, Zentone Live

© J.-C. Forestier

Enregistré en mai dernier lors de leur date au Bikini à Toulouse, Zentone LIVE contient sept titres issus de leur album Chapter 2 ainsi que du premier disque Zentone paru en 2006. Zentone LIVE renferme également un rework par Zentone d’un titre de Dub Shepherds ainsi que deux titres inédits issus de Chapter 2 mais réécrits et réinterprétés par le chanteur Jolly Joseph (Dub Shepherds) qui a rejoint High Tone et Zenzile sur scène pour cette tournée. Le premier extrait de cet album est d’ailleurs le titre Never Work In Vain qui n’est autre que le titre Dub Revolution revisité par Jolly Joseph. En mémoire au regretté artiste jamaïcain Nazamba qui lui avait prêté sa voix sur Chapter 2.

Never Work In Vain feat. Jolly Joseph disponible sur toutes les plateformes.

C’est au tour de Romane Santarelli de nous livrer sa version de Meki, à mi-chemin entre techno onirique et electronica ! Cette pépite sera compilée sur l’EP de remixes des Mamans du Congo & Rrobin, aux côtés des remixes de João Selva, Uzul, Fakear, Praktika et Craig Walker, prévu pour le 12 octobre prochain.

Romane Santarelli propose une atmosphère plus dark au titre Meki des Mamans du Congo & Rrobin. La productrice s’est amusée à superposer des harmonies, donnant ainsi de la profondeur à la voix de Gladys Samba et teintant ses paroles d’une nouvelle couleur. Romane Santarelli reste fidèle à elle-même en créant une rythmique club et nerveuse autours des stems. La « poétesse techno » installe un état de transe tout au long du titre, partant du solaire pour finir dans l’obscurité.

Romane Santarelli, Meki, Les Mamans du Congo, Rrobin

© Alois Rebaud

Romane Santarelli incarne la fine fleur de la scène électronique française

La jeune productrice, compositrice, autrice, interprète, remixeuse, et directrice artistique a une patte bien à elle et accomplit un parcours sans faute depuis son arrivée sur la scène fin 2019. «Poétesse techno» selon Patrice Bardot de Libération, l’une des 10 espoirs 2021 pour Tsugi qui a classé son premier EP Quadri parmi les 20 meilleurs singles de l’année précédente, et 2ème au concours de remixes organisé par Rone, Romane Santarelli a également été remixée par Calling Marian, Rrobin et Angel Karel tandis que DeLaurentis, Aurore de St Baudel et Theodora lui ont chacune demandé de remixer les leurs. Sélection Inouïs du Printemps de Bourges en 2020, elle a également sorti 2 EPs, 1 single et 7 remixes sur la période la plus compliquée de la crise sanitaire et s’est toujours distinguée au passage. Avec 22 EP, son 3ème opus, Romane Santarelli revient après un an de silence discographique au moment où un public de plus en plus large la découvre, conquis, en première partie d’artistes de premier plan (Synapson, Woodkid, Worakls, le Festival de Cannes). 2022 sera une année importante avec une nouvelle scénographie pour sa première tournée européenne et la sortie de son premier album, actuellement en cours de préparation.

Disponible sur toutes les plateformes de streaming

MobilVolts et Jarring Effects ont imaginé So Watt ?!, un projet de simulateur à destination des professionnels afin qu’ils puissent jauger la production énergétique de leurs spectacles. Un prototype qui sera testé à l’occasion du Jarring Fest’, le 9, 10 et 11 septembre au CCO La Rayonne.

So Watt?!, Jarring Effects, Mobilvolt, CCO La Rayonne

La genèse du projet

Un système de diffusion sonore qui marche à l’énergie solaire, des remorques faites de panneaux photovoltaïques capables de faire fonctionner une scène entière pendant un concert… Petit à petit, le monde de la musique se met au vert et met en place des solutions moins impactantes pour l’environnement. « Beaucoup d’organisateurs commencent à prendre en compte les questions de gestion des déchets, du transport des artistes et du public, de l’eau. Nous, nous travaillons sur la gestion de l’énergie, explique Zoé Lebard, directrice générale de l’entreprise MobilVolts, basée dans les Alpes-Maritimes et qui a investi dès 2016 le créneau de l’énergie solaire dans l’organisation d’événements culturels. Le principal frein, c’est l’inconnu. Cette technologie est peu déployée car il y a beaucoup d’idées reçues : elle ne fonctionne pas, ou l’autonomie n’est pas assez grande. À cela, nous répondons que l’on dimensionne nos systèmes sur mesure et que l’efficacité est supérieure à celle des groupes électrogènes. »

Outre ces premières solutions, l’entreprise a voulu aller plus loin et a fait appel au label lyonnais Jarring Effects, déjà engagé depuis plusieurs années dans sa transition écologique aussi bien sur la partie phonographique que scénique avec des disques faits avec de l’encre végan, des vinyles où le PVC est remplacé par du zinc mais aussi une série de concerts plus écoresponsables avec un travail sur la fiche technique et sur les modes de déplacement des artistes. « Nous avons également mis en place une scène avec le son et la lumière alimentés par MobilVolts avec au final une alimentation largement excédentaire pour couvrir tout le concert », se souvient David Morel, président de SPRWD – ou Audio Activistes Associés – structure adossée au label et centrée sur le spectacle vivant. Le concept fonctionne, encore faut-il convaincre les professionnels. « Il y a la question du juste équilibre : comment offrir un spectacle de qualité tout en étant sobre énergétiquement ? Louer un générateur, c’est certes moins cher à la location mais ça pollue plus. Les professionnels sont partants mais pour passer à la pratique, c’est plus compliqué. »

Une réflexion pour des spectacles moins impactants pour l’environnement

MobilVolts et Jarring Effects ont donc imaginé il y a un an So Watt ?!, un projet de simulateur à destination des professionnels afin qu’ils puissent jauger la production énergétique de leurs spectacles. Ce simulateur va aussi créer des « profils » en fonction du type de musique ou des conditions météorologiques. Ne reste plus qu’à collecter les données permettant d’établir une première base et d’établir ces différents profils. Cela se fera lors d’une série de concerts, avec l’aide de 32 capteurs placés à des points stratégiques et permettant de mesurer en temps réel la quantité d’énergie consommée. Les données récoltées alimenteront So Watt ?!, qui prendra ensuite la forme d’un logiciel ergonomique et synthétique.

Mobilvolt, Jarring Effects, So Watt ?!

Pour le concevoir, les deux entités ont travaillé avec les étudiants de l’école centrale de Lyon. « Il pourra être utilisé par quelqu’un qui n’est pas un technicien mais qui travaille dans le secteur de l’événementiel », reprend Zoé Lebard. Cet outil est aussi un instrument de prévention puisqu’il pourra être utilisé en amont par les organisateurs afin d’estimer la consommation et ajuster au mieux le matériel électrique – voire passer aux énergies renouvelables- et être conseillés. « Souvent, les groupes électrogènes sont surdimensionnés par rapport à l’événement pour ne pas le surcharger. Or, l’électricité n’est pas un flux infini et c’est ce qu’on essaie de faire comprendre », poursuit Zoé Lebard.

Ce simulateur est la première brique de la maison écologique que veut construire MobilVolts. Une fois l’outil développé, il aura vocation à se déployer sous forme de « wattmètre intelligent », y compris auprès du grand public qui pourra se renseigner sur l’impact carbone des lieux qu’il fréquente. Une dernière étape avant la fabrication d’une scène solaire sur remorque, totalement autonome et capable d’être performante même sur les terrains isolés.

Article issu du site du ministère de la culture : Innovation : des outils pour mesurer l’empreinte carbone des événements culturels

Jarring Effects rejoint les structures du nouveau label « Lyon, ville équitable et durable« , qui accompagne la transition écologique. Mais qu’est ce que c’est exactement ? On vous explique !

Lyon, ville équitable et durable, label, transition écologique

« Lyon, ville équitable et durable »

Crée en 2010, le label « Lyon, ville équitable et durable » est décerné aux structures qui agissent au quotidien pour la transition écologique. Ainsi, il réunit aujourd’hui plus de 240 structures dans plus de 20 secteurs d’activité. On y compte la restauration, mode, transports, tourisme, évènementiel, et bien d’autres. « Nous avons toutes et tous une bonne raison de consommer de façon plus responsable », écrit l’adjointe au Maire de Lyon, Camille Augey. Cette initiative traduit la volonté de couvrir l’ensemble des problématiques liées à l’urgence de cette transition écologique.

Exigeant et inclusif, il récompense celles et ceux qui ont une démarche volontariste. En matière de gestion environnementale et sociale, d’achat responsable, mais aussi d’engagement et d’innovation. Ces structures, vous pouvez les retrouver sur le guide 2022-2023 des commerces et entreprises labellisés.

jarring effects, station mue, david morel, label lyon

© PJ Pargas

Jarring Effects et l’audio-activisme

Depuis 27 ans, Jarring Effects s’engage dans ce que l’on a nommé l’audio-activisme. Positionné comme label indépendant, notre label se spécialise depuis toujours dans les musiques anticonformistes. L’audio-activisme, ça se traduit dans un premier temps avec nos artistes. On encourage, plus que jamais, les artistes à être indépendants, créatifs et à produire la musique qu’ils aiment plutôt que de chercher à répondre aux critères commerciaux.

Notre activité s’étend au travers d’une constellation de structures dont 3 labels (Jarring Effects, Galant Records, Slab Note), un studio d’enregistrement (Rumble Inn), une agence de booking (SPRWD) et un pôle formation (E.M.I.L) qui gravitent autour de la maison mère. L’agence Spread The Word (SPRWD) est née de la volonté de compléter l’accompagnement des artistes. Le but : leur offrir la possibilité de présenter leur musique dans les meilleures conditions live. Ont alors été mises en places plusieurs initiatives, au fil des évènements produits, en faveur de la transition écologique. Dernier en date, le dispositif So Watt?! met le cap sur les énergies vertes, en partenariat avec MobilVolts.

Découvrez nos activités récentes dans notre plaquette printemps 2022 !

Après le remix tropical baile funk de Mbila par João Selva, la version techno acid de Bordel de Rap par Uzul et le remix abstract electro chill de Perle Précieuse par Fakear, c’est au tour du producteur Praktika de dévoiler son remix inédit des Mamans du Congo & Rrobin en ce 26 août !
Praktika, le producteur qui fusionne les genres

Praktika fait ses armes en Afrique de L’Ouest. Il commence par vivre au Burkina Faso, ensuite en Côte D’ivoire puis enfin au Mali. De retour en France, il sort son premier album Benkadi en 2021 sur le label Blanc Manioc. Un opus sous forme de carnet de voyages, où il embarque ses amis musiciens dans un bus rempli d’acid mandingue et de techno gnawa. S’ensuit la création d’un duo avec le multi-instrumentiste Simon Winse. Ensemble, ils se produisent sur des scènes prestigieuses comme les Nuits Sonores, l’Africolor Festival, le Rush Festival et bientôt au Tohu Bohu en Suisse. Au delà de ses productions endiablées, Praktika est également un DJ hors pair. Il utilise toutes ses découvertes sonores mondiales et surtout africaines (gqom, maloya, gnawa,…) pour les associer avec ses propres influences house et techno.

Praktika, Boum, remix, les mamans du congo et rrobin

Boum prend des couleurs de rave underground

Le producteur décide de remixer Boum dans l’optique de la transformer en un track Chicago house assez classique. Par accident, il découpe les voix, tel un mauvais chirurgien. Le titre devient alors plus sanglant : un beat assez froid, les assiettes qui se fracassent et Boum ! Praktika déstructure d’une main de maître le titre des Mamans du Congo & Rrobin et nous catapulte pour nous emmener, loin, dans les tréfonds d’une rave underground américaine. Un remix qui met à l’honneur la puissance de Détroit et de l’Afro-House.

Boum est le quatrième single de cet album de remix, et aucun d’entre eux ne se ressemble ! Tu peux dès aujourd’hui streamer le remix de Praktika sur toutes les plateformes de streaming. Reste connecté.e pour ne pas rater le prochain remix !

Fakear, le jeune et brillant producteur français reprend Perle Précieuse ! Le troisième single entrera dans l’album de remix des Mamans du Congo & RROBIN, qui sortira en fin 2022.
Un nouveau remix à la signature unique

Après le remix tropical baile funk de Mbila par l’ambassadeur des musiques brésiliennes en France João Selva, et le remix techno acid de Bordel de Rap par le producteur Uzul, on te dévoile aujourd’hui une version abstract électro de Perle Précieuse signée Fakear. Un remix des Mamans du Congo & Rrobin qui s’est fait tout naturellement. Il le déclare lui-même : « Pour moi c’était une évidence (…) les chansons de cet album sont généralement ce que je recherche lorsque je me mets en quête de samples. ». Comme à son habitude, le producteur excelle dans la création d’ambiances sonores et de paysages. Dès les premières notes, on se retrouve allongé·e au pied d’un arbre. On se laisse couler, bercé·e par la plénitude de la forêt, le chant des oiseaux et le clapotis de la rivière.

Fakear, Perle Précieuse, Remix

© Ella Hermë

Fakear, la renaissance

Après des débuts vertigineux, Fakear remplit dès son plus jeune âge un Olympia. Une salle sold out sans avoir encore sorti de premier album (qui sera ensuite consacré disque d’or). Il a fallu que le monde entier se confine pour que le Caennais sensible de trente ans fasse le tri dans sa tête comme dans sa musique. Théo réinvente alors Fakear pour revenir à l’essentiel avec spontanéité et honnêteté. Mais l’industrie musicale devient de plus en plus demandeuse. Plusieurs années de questionnements plus tard, Fakear revient à ses premières amours. Il prône son émotivité et ses combats assumés, comme celui de l’écologie, en intégrant il y a deux ans Music Declares Emergency et en jouant aux marches pour le climat.

Perle Précieuse (Fakear Remix) est désormais disponible sur toutes les plateformes, à streamer sans modération ! Reste connectée.e : 2023 sera l’année du grand retour des Mamans du Congo & Rrobin avec un deuxième album suivi d’une tournée mondiale.

Le Jarring Fest’ revient en 2022 pour un week-end de féerie et de musique au CCO La Rayonne le 9, 10 et 11 septembre ! Pour cette occasion toute particulière, viens passer ce moment magique avec nous !

Rejoins-nous sur notre évènement facebook !

Billetterie (10€ / 13€ sur place // Pass 3 jours : 25€)

Jarring Fest' 2022, Cco la rayonne, festival de musique, lyon

Maison mythique de la scène underground française et internationale, le label lyonnais Jarring Effects prend place au coeur de la Friche de l’Autre Soie pour présenter le Jarring Fest’ sous sa forme initialement prévue. Un festival de création haut en couleurs sur trois jours, pour associer la musique avec, les images, la danse et les mots. 27 ans d’audio-activisme seront célébrées au sein de cet événement unique. A retrouver : des créations sonores exclusives réalisées par la crème de la scène de la sono mondiale et électronique. Un éco-village, des concerts, ateliers, agoras, projections et animations en tout genre viendront également rythmer ce week-end. Le tout, c’est une invitation à créer ensemble et repenser les modèles existants, en trouvant des solutions pour mieux vivre ensemble et avec notre environnement. Produit par SPRWD (Spread The Word), structure adossée à Jarring Effects qui continue de développer ses expérimentations pour décarboner l’évènementiel. La consommation énergétique du festival sera calculée avec notre partenaire MobilVolts grâce au prototype de simulateur So Watt?!, un projet à destination des profesionnel·le·s afin qu’iels puissent jauger la production énergétique de leurs spectacles et comprendre que l’électricité n’est pas un flux infini.  *Voir à la fin de cette page pour plus d’informations

Au programme

VENDREDI 09 SEPTEMBRE
[sous chapiteau]

CALLING MARIAN (21h30 – payant – chapiteau)
FLORE X GLITTER55| (19h30 – payant – chapiteau)
FAFF X OCEAN | (18h00 – payant – chapiteau)

SAMEDI 10 SEPTEMBRE
[parc]
LE BAL MINICHOU (15h00 | 15h45 – gratuit – parc – pour enfant)
[ATELIERS KIDS] SEED BOMBS (16h00 | 17h00 – à partir de 6 ans)
[ATELIERS KIDS] MUSIQUE EN LEGUMES (16h00 | 17h00 – à partir de 6 ans)
AGORA | CONFERENCE PARTICIPATIVE – 16h00 | 17h30 – parc – gratuit – L’échange interculturel nord/sud est-il possible ?

[sous chapiteau]
TAXI KEBAB| (22h00 |  23h00 – payant – chapiteau)
FOKN BOIS| (20h30 |  21h30 – payant – chapiteau)
SOCIEDADE RECREATIVA  | (19h15| 20h15 – payant – chapiteau)
JAMES STEWART | (18h00 |  19h00 – payant – chapiteau)

DIMANCHE 11 SEPTEMBRE
[parc]
ZELINE (14h00 | 14h30 – gratuit – parc)
[ATELIER] UPCYCLING LIVRE VEGETAL (15h00 |17h00 – parc – payant)
AGORA | CONFERENCE PARTICIPATIVE |16h00 | 17h30 – parc – gratuit – Comment (re)penser les modèles de vie citoyenne et culturels après deux ans de bouleversement ?

[sous chapiteau]
SCHVEDRANNE (17h00 | 18h15 – payant – chapiteau)
IRAKA – LIVINGSTONE 3.0 (18h45 | 19h45 – payant – chapiteau)
THE UNREAL STORY OF LOU REED (20h00 | 21h00- payant – chapiteau)

VENDREDI 10 SEPTEMBRE
14h – 01h

CALLING MARIAN (21H30 – chapiteau – payant)
Gagnante du prix du jury des iNOUïs du Printemps de Bourges 2019 et lauréate du FAIR 2020, Calling Marian est assurément l’une des figures émergentes de la scène électronique à suivre de très près. DJ, productrice et live performeuse, cette artiste insatiable multiplie les projets, que ce soit en solo avec une série d’EP mêlant électro, techno et acid, la musique à l’image et la gestion de son label CVNT Records.
https://youtu.be/SNExB2HvaN8

FLORE X GLITTER55 (19h00 – chapiteau – payant)
L’emblématique productrice Flore présente un B2B exclusif avec l’étoile montante de la techno marocaine Glitter55. Flore est une artiste majeure de la scène électronique française dont elle a anticipé toutes les évolutions depuis 20 ans. La productrice et DJ GLITTER55 s’est faite une place sur les plateaux des meilleurs festivals et clubs français et étrangers à grands coups de kicks. Elles te réservent un B2B intensément syncopé, boosté aux rythmiques breakbeats et gqom.
https://bit.ly/3NFPaey
https://bit.ly/3Aq9vkR

FAFF X OCEAN (18h00 – chapiteau – payant)
Le combo jungle-breakbeat FAFF associé au VJ Ocean Flounk délivreront un univers imagé puissant articulé autour de la basse. FAFF, c’est le duo de DJ/producteur·rice·s résident·e·s du label queer Londonnien Big Dyke Energy aux influences multiples entre breakbeat, acide, jungle et trance. Leur live sera augmenté par le VJing minimaliste, poétique et engagé de l’artiste Ocean Flounk.
https://youtu.be/DgZsjsFiav4

SAMEDI 10 SEPTEMBRE
14h – 01h

FOKN BOIS (21H45 – chapiteau – payant)
Pour cette soirée où la musique rimera avec la danse et même la transe, l’effervescence de la scène afrobeats, électronique et hip-hop du continent Africain sera hautement incarné par le fameux duo ghanéen FOKN Bois. Considéré comme la nouvelle déferlante de la musique underground africaine, le binôme partagera son univers engagé et explosif pour ce concert unique à Lyon.
https://bit.ly/3Aqg86X

TAXI KEBAB (20H30 – chapiteau – payant)
Taxi Kebab est la collision entre synthétiseurs, boîtes à rythmes, guitares modulées et buzuq amplifié. Majoritairement électronique, la musique du duo Franco-Marocain côtoie parfois des influences krautrock, psyché, techno, habitées par le spectre des racines Nord Africaines. Laissant apparaître des bribes d’identités troubles, leur son, comme une échappée nocturne, sillonne les paysages à travers un son brut, psyché, désorienté et désoriental.
https://bit.ly/3afHXUM

SOCIEDADE RECREATIVA (19H15 – chapiteau – payant)
Le groupe afro-futuriste brésilien composé du chanteur et musicien Joao Selva, de la chanteuse et chorégraphe Tereza Azevedo et de Maga Bo, pilier de la Tropical Bass, présentera son nouveau set sous un format sound-system original incarnant l’énergie et la résistance de la jeunesse opposée au discours belliqueux et raciste du président Bolsonaro. Bal brésilien 2.0 : samba, rituels amérindiens et incantations afro-brésiliennes exaltés par un sound system futuriste.
https://youtu.be/V3_3ImtMRGQ

JAMES STEWART (18H00 – chapiteau – payant)
DJ passionné par les musiques de l’Atlantique Noir, James Stewart a enflammer les scènes des plus grands festivals et est également DJ résident et programmateur des soirées Black Atlantic Club. Producteur et percussionniste, son dernier EP Atlantic River Drive est sorti sur Mawimbi Records. James Stewart, un DJ hors pair capable de réveiller et faire danser les morts !
https://bit.ly/3PiW8qW

ANIMATION KIDS

LE BAL MINICHOU (15h00 – parc – gratuit)
https://tudansesmonchou.wordpress.com
Le Bal des Minichoux, c’est une invitation à des instants théâtralisés, un bal aux 100 rebondissements. Ici, point de trop modernisme : de Cha-chas pointus en Mambos dépoussiérés subtilement remixés, de Yéyés du monde en Rocks des débuts, de musiques classiques chantées en passant par un brin de musiques actuelles re-visitées, tudansesmonchou réserve la fine crème de la musique d’hier au monde d’aujourd’hui ! TDMC minichoux ponctue ce bal d’actions décalées, de jeux de rythmes, de chorégraphies saupoudrées de surprises pour les petits et les grands, de 5 à 77 ans ! L’objectif ? Danser, faire danser les enfants en interaction avec eux, à la frontière entre le spectacle et la fête, pour atteindre un moment d’intense joie et de convivialité exaltée.

[ATELIERS KIDS]

SEED BOMBS – à partir de 6 ans
Un atelier ludique et pédagogique pour les kids. Devenez de véritables petits guérilleros grâce à cet atelier de fabrication de « seed bombs », boules de terre fertiles à jeter sans compter dans les rues !
Samedi 10/09 de 16h à 17h
Tarif 5€ (réservation obligatoire) : https://shotgun.live/fr/festivals/jarring-fest

MUSIQUE EN LEGUMES – à partir de 6 ans
Un atelier ou vos enfants, après avoir identifié les légumes de saison, locaux, ou d’importations, les transformeront en instruments de musique, en les connectant à des capteurs pour générer des sons de synthèse. Ils pourront alors jouer en groupe de la musique, et se produire en concert en touchant les légumes et les fruits qui, en fonction de la provenance et de la saison, généreront des sonorités différentes.

Samedi 10/09 de 17h à 18h
Tarif 5€ (réservation obligatoire) : https://shotgun.live/fr/festivals/jarring-fest

AGORA | CONFERENCE PARTICIPATIVE – 16h00 – parc – gratuit
Animée par James Stewart
Facilitation graphique par Lucas Cicéron
L’échange interculturel nord/sud est-il possible ?

DIMANCHE 11 SEPTEMBRE
14h – 22h

THE UNREAL STORY OF LOU REED (20h00 – chapiteau – payant)
Une création de French 79 & Fred Nevché, interprêté par Fred Nevché et Ghost of Christmas*)
Ne cherchez pas le Lou Reed que vous connaissez. Pas de guitares, pas de larsens, mais une question: que reste-t-il aujourd’hui de ses transgressions ? La création autour de Lou Reed de French 79 & Fred Nevché poursuit la réflexion que mène le poète sur les icônes de la pop culture, et mis en musique par FRENCH 79. En interrogeant les empreintes que ces icônes ont laissées à travers leurs oeuvres, leurs images, leurs personnalités, ce travail à la fois poétique et musical, décrypte les rapports que nous entretenons avec elles. Fred Nevché a commandé à des auteurs contemporains, des textes sur leur rapport à Lou Reed, et ce qu’il reste aujourd’hui de la transgression que propose ses chansons, pour les additionner aux siens. *Repéré par Laurent Garnier, Ghost of Christmas crée une musique synthétique mais organique, entre James Blake et the XX avec un je ne sais quoi de poésie typiquement française.
https://youtu.be/Ae7IH3Nz6GQ

LIVINGSTONE 3.0 par IRAKA (18h45 – chapiteau – payant)
Iraka est un musicien, lyriciste, slameur français né à Cannes, en 1981. Avec des textes à forte empreinte poétique et une voix où perce le trouble, Iraka chante la langue française dans une forme contemporaine et vivante, entre beats, nappes et cordes. Jonathan Livingston, d’après le roman d’apprentissage de Richard Bach, c’est ce jeune goéland passionné par le vol qui va s’affranchir des lois de son clan pour vivre un parcours initiatique fait d’aventures extraordinaires. Le spectacle Jonathan Livingston 3.0, retrace le parcours de cet oiseau atypique, entre le fil du roman, les chansons de l’album LIVINGSTON, du rappeur Iraka, paru en 2018, et d’autres textes empruntant au répertoire de poésie et chanson française. En liant le destin de l’artiste, du poète à celui de Jonathan, le spectacle aborde des thématiques existentielles autour de la condition humaine et des choix qu’entraînent la passion, des questions qui agitent fortement l’âge adolescent.

SCHVEDRANNE (17h00 – chapiteau – payant)
Le producteur lyonnais vient de produire un recueil sonore sidérant où l’électronique, le blues et le trip-hop illustrent les textes contestataires de Jack Hirschman, poète visionnaire de la beat generation. Il nous offre alors 3 spectacles inédits. Première formule : l’artiste adopte un discours techno, seul face à ses machines. La seconde est la rencontre des images et de la musique sous forme de ciné concert, en collaboration avec François Salès. La dernière est un trio électro-acoustique, aux sonorités blues et rock. La voix de Jack plane et résonne, tel le chef d’orchestre d’un voyage nous plongeant dans nos convictions les plus profondes.
https://youtu.be/P1G0ADZh2d4

ZELINE (14h00 – parc – gratuit)
Pratiquante de yoga depuis de nombreuses années et par ailleurs productrice et ingénieure du son, Zéline a voulu créer un live pour la pratique du yoga. Elle propose une écoute vibrante du son et de ses sensations, de vous laisser porter, inspirer et de construire votre propre séance de yoga. Venez vous plonger dans vos sensations, vos ressentis, votre intuition, que le mouvement et le moment viennent à vous. Un concert/atelier de 30mn qui s’adresse aux yogis familier·e·s avec la pratique ou à celleux qui veulent s’asseoir et profiter de l’instant.

AGORA | CONFERENCE PARTICIPATIVE |16h00 – parc – gratuit
Facilitation graphique par Lucas Cicéron
Comment (re)penser les modèles de vie citoyenne et culturels après deux ans de bouleversement ? Après 2 ans de pandémie, la ville exclut de plus en plus, flique, surveille, empêche l’occupation de l’espace public, le son, nous vous proposons donc de questionner ce nouvel être ensemble dans cet ensemble qu’est la ville. L’atomisation des individus, induites par l’épidémie est, on le sait, une façon pour le pouvoir de s’exercer encore plus fort, alors comment refaire société ensemble, en ayant en tête tous les mécanismes de domination, en étant plus respectueux de notre environnement ? Où sont les espaces en ville où nous pouvons inventer de nouvelles façons d’interagir, où le collectif peut prévaloir sur la propriété privée et son soi-disant confort ?

[ATELIER]
UPCYCLING LIVRE VEGETAL
Redonnez vie à vos vieux livres avec l’upcycling pour en faire de jolies étagères végétales. Mélina anime cet atelier où vous confectionnerez une décoration unique : des livres anciens transformés en récipients pour succulentes que vous ramènerez chez vous.
Age conseillé : A partir de 12 ans
Dimanche 11/09 de 15h à 17h
Tarif 15€ (réservation obligatoire) : https://shotgun.live/fr/festivals/jarring-fest

*SO WATT ?!
MobilVolts et Jarring Effects ont imaginé So Watt ?!, un projet de simulateur à destination des professionnels afin qu’iels puissent jauger la production énergétique de leurs spectacles. Ce simulateur va aussi créer des « profils » en fonction du type de musique ou des conditions météorologiques. Ne reste plus qu’à collecter les données permettant d’établir une première base et d’établir ces différents profils. Cela se fera lors du JARRING FEST’ avec l’aide de capteurs placés à des points stratégiques et permettant de mesurer en temps réel la quantité d’énergie consommée. Les données récoltées alimenteront So Watt ?!, qui prendra ensuite la forme d’un logiciel ergonomique et synthétique.  Pour le concevoir, les deux entités travaillent avec l’Ecole Centrale de Lyon. Il pourra être utilisé par quelqu’un qui n’est pas un.e technicien.ne, mais qui travaille dans le secteur de l’événementiel. Cet outil est aussi un instrument de prévention puisqu’il pourra être utilisé en amont par les organisateur.ice.s afin d’estimer la consommation et ajuster au mieux le matériel électrique – voire passer aux énergies renouvelables – et être conseillés. Souvent, les groupes électrogènes sont surdimensionnés par rapport à l’événement pour ne pas le surcharger. Or, l’électricité n’est pas un flux infini et c’est ce qu’on essaie de faire comprendre. Ce simulateur est une première brique. Une fois l’outil développé, il aura vocation à se déployer sous forme de « wattmètre intelligent », y compris auprès du grand public qui pourra se renseigner sur l’impact carbone des lieux qu’il fréquente. Une dernière étape avant la fabrication d’une scène solaire sur remorque, totalement autonome et capable d’être performante sur tous les territoires.

LIRE L’ARTICLE COMPLET
https://www.culturelink.fr/actualites/innovation-des-outils-pour-mesurer-lempreinte-carbone-des-evenements-culturels

INFOS PRATIQUES

18h – 01h vendredi
14h – 01h samedi
14h – 22h dimanche
Préventes : 10€ Tarif Normal / 7€ Tarif Réduit / PASS 3 JOURS : 25€
Sur place : 13 euros Tarif Normal / 10€ Tarif réduit
https://shotgun.live/fr/festivals/jarring-fest

Venez-vous rafraîchir à l’ombre d’un grand parc sauvage, investi par des artistes et des collectifs locaux.
Dans la terrasse la plus végétale de Villeurbanne, première Capitale Française de la Culture en 2022, le tout, à 5 minutes du métro A et du tram T3 et T7.
Chapiteau dans un parc sauvage de 1,5 hectare
Accès gratuit à la pelouse du parc du jeudi au samedi (14h-23h)
bar-guinguette
Restauration
Flâner à l’ombre des arbres et des œuvres land art
Nos amis de compagnie ne sont pas admis dans le parc

CCO La Rayonne
Friche L’Autre Soie 24 rue Alfred de Musset 69100 Villeurbanne
Suivre l’entrée des fêtes
Accès ?
Métro et tram : Ligne A et/ ou tram T3, arrêt « Vaulx-en-Velin La Soie » à 500m (emprunter rue de la Poudrette, au rond-point à droite).
Bus :  C8 et C15 arrêt « Musset Poudrette » et C17 arrêt « Villeurbanne Bel Air »
Vélo: Piste-cyclable rapide de la ligne de l’Est, le long du tram T3 (15 min depuis Part-Dieu) – Stations Vélo’V : Poudrette / Musset + La Soie

Un évènement en co-production CCO x Spread The Word

 

Après le titre Mbila réinterprété par João Selva, c’est à Uzul de nous proposer le deuxième extrait du futur EP de remix des Mamans du Congo & RROBIN. Bordel de Rap, c’est le titre qu’a choisi Uzul pour l’emmener dans son univers et le transformer à son tour.

 

Un album de toutes les couleurs

Plus qu’une invitation au voyage, c’est un tour du monde musical qui t’attend avec cet album. On y retrouvera les racines du succès et de la singularité des Mamans du Congo & RROBIN, retranscrites dans des univers et genres tous plus différents les uns des autres. En tout, six artistes proposeront leurs remix de ces titres à succès. En mai dernier, Joao Selva ouvrait le bal avec Mbila, une version tropicale baile funk qui transporte Les Mamans du Congo & Rrobin jusqu’au Brésil. Un décor exotique invitant au soleil, danses traditionnelles et autres chants d’oiseaux. Le prochain titre à refaire peau neuve, c’est Bordel de Rap. Le titre sera alors emmené dans l’univers singulier d’Uzul, très différent du précédent.

Uzul, une référence de la bass music

Il marque ses débuts dans la scène dub française en tant que chanteur dans les groupes Kaly Reggae Dub ou encore High Tone, avant de fonder les mythiques Kaly Live Dub où il œuvre dans les effets et samples. Au fur et à mesure de ses projets, il continue d’expérimenter la bass music et autres genres électroniques à travers ses projets solo comme en groupe, en passant par le hip-hop noise, la UK bass ou encore la techno. Dans son dernier album solo Evolve sorti en 2021 chez Jarring Effects, il met l’accent sur la techno et la bass music et abolit une nouvelle fois les frontières musicales.

Uzul; evolve; photo; presse

© Joris Couronnet

Bordel de Rap version techno !

Uzul choisit donc le titre Bordel de Rap et décide de l’orienter vers une esthétique techno. Ce choix, il l’explique notamment dans cette capsule vidéo, postée sur nos réseaux sociaux. « Entre la musique techno et la musique africaine, il y a un gros lien : c’est la trance ».
Il joue avec les contrastes de ces deux genres, entre chaleur et froideur. Il crée alors un pont entre ces deux cultures. A écouter de toute urgence !

Reste connecté.e sur nos réseaux Facebook et Instagram pour ne pas rater les prochains remix des Mamans du Congo & Rrobin !

 

L’appel est lancé : le 8,9 et 10 juillet, on réveille la bête à la Station Mue ! Trois jours de fête et de musique en tout genre viendront inonder le quartier de Confluence pour laisser place à une constellation d’artistes en tout genre.

Station mue, réveiller la bête, festival lyon, juillet

Un phénomène étrange plane au dessus du quartier de Confluence… On entend déjà au loin les caissons de basse et les tremblements ! Le 8, 9 et 10 juillet, la constellation Jarring Effects investit de nouveau la Station Mue. Cette étrange installation pleine de couleur accueille alors trois jours de fête et de musique, j’ai nommé « Réveille la Bête » !  Attention dancefloor en ébullition, on actionne notre 6e sens avec un seul objectif en tête ! Réveiller le « dragon » de la Station Mue. Une féerie inédite, un feu de lumière qui soufflera sur vos nuques déchaînées !

Au programme

Durant ces trois jours hauts en couleur, pas de limite de genre. On ouvre ses oreilles pour découvrir des mélanges que l’on avait jamais entendu auparavant. Le vendredi ouvre le bal aux couleurs de l’arc en ciel et navigue entre électro, pop, punk ou encore techno. Eustache McQueer, Ultramoule, Submarine Fm & Ocean Flounk et Borro Boris sont prêt.e.s à te mettre des étoiles plein les yeux et te faire entrer en transe en passant par toutes les émotions. A peine remis et on enchaîne avec le samedi : les beatmakers les plus emblématiques de Galant Records viennent te montrer l’étendue de leur talent. Tu retrouveras alors Exodus, Twani, Rrobin ou encore Dehna.

Et le dimanche, on finit ce week-end incroyable en beauté avec une giga Block Party ! Hip-hop et rap à l’honneur, tu trouveras Vannye, Paul Boutique, RappeuZ (représentées par Icykal & Laayie, mais aussi Ash to the Eye) et Gazzel avec des punchlines que tu n’es pas prêt.e d’oublier. Plus encore, le street artiste Tapas Nocturne offrira un session Live graffiti, avant d’assister à une performance de breakdance.

Alors, tu attends quoi pour prendre ton ticket ? Pour ne rien rater, prend ta place via notre billetterie, et apprend en plus sur les artistes en faisant un tour sur notre évènement facebook !

A l’occasion de la sortie de leur premier album, Ultramoule t’as préparé une release party dont on se souviendra ! Avis aux lyonnais et alentours : une journée et soirée incroyable t’attend ce samedi 28 mai au CCO La Rayonne !

Ultramoule, release party, cco, 28 mai, le retour

50 nuances d’Ultramoule

Ultramoule, c’est le trio de lyonnaises qui casse les codes et sort des cases, quitte à ne pas être dans le moule. A la frontières de plusieurs esthétiques, elles se revendiquent du punk à chattes et du gangsista rap. Gros kicks et snares qui claquent, riffs de violons en mode guitare électrique mais pas pareil, un violoncelle qui te fait vibrer le thorax auxquels on rajoute des punchlines qui fouettent là où ça fait du bien. Et boum ! Ça nous donne du Ultramoule.

Du gros son, mais pas que : Ariette, Butch et Konda forment un groupe engagé, militant pour les droits de tous.tes. Dans leur musique et tout autour, elles se sont forgées un univers féministe, LGBTQIA+ et anti-raciste qui parfois fait danser, rire, et parfois pas. Une énergie soupoudrée d’humour et de piquant, un peu comme une pizza à l’ananas.

Le 20 mai 2022, UltraMoule sort enfin chez Daaganda Records l’album que l’on n’attendait plus, son tout premier : Le Retour ! Cet album c’est le tout début, et presque déjà la fin. C’est des retours de bâtons, des retournements de situation, des détournements mais pas des contrefaçons. C’est un retour vers le futur : ni trop old school ni trop futuriste, et certainement imprévisible !

 

Ce qui t’attend le 28 mai !

Concerts décalés, ateliers engagés, performances hybrides, stands solidaires, DJ set, installations en tout genre… Voilà une ébauche de tout ce qu’on te concocte en ce jour si spécial ! Dans le parc : Moulothèque, Cinématik Room, Discussion art vivants et féminisme, Manif’ pour tout, cabanes d’empuissancement pour n’en citer que quelques uns. Sans oublier les 3 concerts de Ultramoule, Venin Carmin et Kranke Mond sous le chapiteau. Un programme qui va te mettre des étoiles plein les yeux, sous le signe de l’inclusivité, de la fête décalée, de la déconstruction de mythes et la création de nouveaux. Avec la participation de nombreux collectifs et associations. La programmation complète est à retrouver sur l’évènement facebook !

Cette grande fête se déroulera au CCO La Rayonne, dans la nouvelle friche culturelle de l’Autre Soie. Un site totalement réinventé par des scénographes avec une scène abritée par un chapiteau, et 1 150 m² de parc aménagé. L’évènement Fly Me To The Moule vient alors se glisser dans la programmation d’Un été à La Rayonne, parmi plus de 60 dates de concerts, spectacles et rencontres.

Rejoins la fête de 14h à 01h à La Rayonne, au 24b rue Alfred de Musset (Villeurbanne). Tu peux venir te rafraîchir au parc gratuitement l’après-midi, avant de passer sous le chapiteau à partir de 18h pour assister aux concerts ! Prend vite ta place en cliquant juste ici !

Les Mamans du Congo & Rrobin n’ont pas fini de faire parler d’eux. Un nouveau projet vient prolonger le succès de leur album sorti en 2020 : six remix par six artistes de talent. Joao Selva sera le premier à dévoiler le sien !
les mamans du congo, rrobin, joao selva, mbila

Artwork : © Hélène Bertholier


Un album incontournable qui fusionne les genres

L’album Les Mamans du Congo & Robin marque le lancement d’une collaboration hors du commun. Les berceuses bantu du Congo rencontrent alors la musique électronique et le hip-hop de Rrobin. On y découvre des chœurs traditionnels envoûtants, alternés avec un rap puissant. Le tout porté par des percussions électronisées aux sonorités grime, venant sublimer les propos engagés de leur leadeuse Maman Gladys. Ce projet hybride à l’initiative de l’Institut français du Congo, de la Coopérative de Mai et Jarring Effects met en lumière le quotidien de la femme congolaise à travers de nombreuses thématiques, d’une manière audacieuse et connectée avec son temps.

Un album de remix prévu pour cette année

Pour continuer de faire vivre cette collaboration, six titres seront revisités par des artistes de qualité. Sensibles à l’univers des Mamans du Congo & Rrobin, un nouvel album paraîtra en automne prochain au doux nom de RMX ! Joao Selva, ambassadeur des musiques brésiliennes en France, ouvre le bal en remixant le titre Mbila.  Iconoclaste et polyvalent, le producteur et songwriter brésilien fait partie de cette génération de musiciens qui puisent dans des traditions vives pour en ressortir un style très personnel. Dans sa version de Mbila se mélangent habilement sonorités congolaises et brésiliennes, inspirées par l’énergie des danses traditionnelles. Il instaure alors un décor tropical, porté par le chant des oiseaux et les syncopes des percussions brésiliennes. Pour autant, on y retrouve les sublimes voix des Mamans du Congo et l’énergie afro house de Rrobin. Un single qui sortira très prochainement !

Joao Selva, Mbila, Les mamans du congo et Rrobin

© Mateus Sa

Le remix de Mbila par Joao Selva sortira le 20 mai prochain, pour le plus grand bonheur des afficionados des Mamans du Congo & Rrobin !

Elle est là, toute fraîche et pimpante : C’est notre plaquette édition printemps 2022 !

plaquette 2022 jarring effects

Dans notre plaquette, on te dit tout ce qu’il y a à savoir sur l’ensemble de la constellation JFX : Qui nous sommes, nos structures, nos artistes, nos derniers projets et ceux à venir… On te dit tout sur les activités de Jarring Effects ! Côté musique enregistrée, on retrouve les news de notre label mère Jarring Effects, les projets du label de musiques urbaines Galant Records et notre petit dernier, le label techno Slab Note.

Tu en sauras également plus sur les projets majeurs qui marqueront 2022 : le grand retour du Jarring Fest’ au CCO la Rayonne sous sa forme initalement prévue : un festival de création sur trois jours avec trois tendances (la musique et l’image, la musique et les mots, la musique et la danse). Trouve aussi le festival Artem Effects, un festival décarboné qui se déroulera à Saint-Raphaël et qui mettra en avant les musiques actuelles, avec un axe fort dédié à la résidence artistiques et à l’Education Artistique et Culturelle. Notre prochaine sortie : le projet Latitude 45, un mixtape rap entre Lyon et Montréal (avec Hydrophonik Records, Mediatone et High-lo) qui sort le 11 mai prochain !

Côté spectacle vivant, la constellation n’est pas en reste. Notre nouveau booker Clément et Boris te présentent le catalogue Spread The Word, une grande variété d’artistes précurseurs et originaux qui proposent des projets innovants sur scène.

Sans oublier les documentaires World Wide Effects, le mythique studio d’enregistrement Rumble Inn, et E.M.I.L. Training, notre centre de formation en partenariat avec les Escales Buissonnières.

Notre plaquette est consultable en ligne en cliquant sur ce lien, ou bien téléchargeable juste ici !

On navigue jusqu’à Venise grâce au tout nouveau clip de Rémy Watrigant, illustrant le titre Venezia de Schvédranne ft. Robert Spline. Un moment de poésie qui s’inscrit dans la lignée de l’album avec Jack Hirschman qui héberge le titre, Vanity Vanity All Is Vanity.

 


L’album d’une rencontre

Le titre Venezia s’inscrit dans l’album concept de Schvédranne et Jack Hirschman, Vanity Vanity All Is Vanity. Sous forme de recueil sonore, il met en musique les mots du célèbre poète militant. Une rencontre unique entre les deux artistes, invitant à s’immerger dans cet univers authentique et hors du temps. Tout n’est que vanité et nous suivons tous une même marche, celle vers la mort. Loin d’être fataliste, cette philosophie nous invite à emprunter notre propre chemin vers l’acceptation. L’album se construit ainsi à la façon d’un recueil de poésie, avec une introduction, 3 chapitres et une conclusion. On est alors emmené sur les thèmes du militantisme puis de l’intime, jusqu’à la métaphysiqueVenezia illustre la conclusion de ce voyage à travers les vers d’Hirschman, portés par la voix de Robert Spline.

Schvédranne, Jack Hirschman
Venezia, un voyage au cœur de la ville

On qualifie souvent Venise de « musée à ciel ouvert », unique en elle-même. Riche de son histoire et ses symboles, elle est désormais menacée de disparaître sous la montée des eaux. Pourtant, le tourisme de masse continue de la détériorer de jour en jour. Les mots de Jack Hirschman vont alors faire renaître la ville de l’amour de ses cendres. On se laisse alors transporter au rythme de cette mélodie apaisante, au ton nostalgique. Dans le clip réalisé par Rémy Watrigant, Venise est personnifiée à travers la danseuse Sarah Charlier, alors que Robert Spline chante les paroles d’Hirschman. D’abord choqué par la vulgarité de cette ville, il va ensuite l’explorer plus intimement et en découvrir la beauté. Cette rencontre, d’abord volatile, vient peu à peu illustrer un amour retrouvé.

Le clip de Venezia est à découvrir dès aujourd’hui !

Co-production & co-édition : Jarring Effects et Salamah Productions

Pendant le mois d’avril, Paul Boutique part en résidence artistique du côté de Saint-Raphaël, chez Artem Effects. La résidence permettra au producteur de travailler son live et mettre en scène sa musique, jusqu’à donner un concert le vendredi 8 avril, aux côtés de Double A & Vax1.
Paul Boutique, résidence, Artem Effects

© Séléné Brault

Artem Effects, une émulsion de culture

Le projet est né de la fusion de Artem 83, acteur majeur de la culture dans le sud, et Jarring Effects, label audio-activiste lyonnais. Le principe ? Faire rayonner la culture à Saint-Raphaël en proposant des résidences artistiques, concerts, projections, conférences ainsi qu’un festival de musique décarbonné. Articulé autour de plusieurs lieux et espaces publics dans toute la villes, Artem Effects s’est construit autour de nombreux acteurs, partenaires et talents du monde culturel.

Une résidence autour de l’album Supérette de Paul Boutique

Paul Boutique, c’est le producteur aux multiples casquettes qui mélange toutes les esthétiques, laissant place à des sons percutants. Pendant sa résidence artistique, il va se concentrer sur la création d’un show qui mêlera musique live et vidéo mapping (dirigé par Etienne Arnaud), le tout dans son univers éclectique. Une association qui permet de donner vie à sa musique par la projection de vidéos dans l’univers de Supérette, premier album de l’artiste sorti ce 2 mars dernier chez Galant Records. Supérette, c’est un panier touchant autant à du rap qu’à la house, la trap ou encore la grime. Deux workshops sont également organisés auprès de la jeunesse locale sur le thème de la chanson, de sa conception à sa diffusion, sans oublier l’impact généré sur notre environnement. La résidence à Artem Effects permet donc à l’artiste de travailler sur la mise en place d’une tournée portée par Sprwd pour accompagner l’album !

Un concert live avec Double A & Vax1

Au terme de sa résidence, Paul Boutique partagera la scène le 8 avril avec Double A & Vax1, donnant lieu à un double show exclusif. Double A, rappeur à la plume acérée et Vax1, beatmaker dont le talent n’est plus à prouver forment un duo lyonnais explosif. Une collaboration de longue date depuis leur entrée dans le collectif lyonnais Mégafaune, avec comme dernier album en date 23:59, sorti en 2020 et contenant un feat avec Paul Boutique. En résumé : un concert explosif à ne pas rater !

On se donne rendez-vous à 19h30 le vendredi 8 avril à la salle Félix Martin, au 186 boulevard Félix Martin, 83700 Saint-Raphaël. Entrée libre et gratuite !

paul boutique, artem effects, résidence

Ce mercredi 2 mars, Le Groom accueille Paul Boutique et ses invités pour sa « Release Party ». Une soirée bouillante à ne pas rater !

 

paul boutique, release party, concert, groom

Release Party – Paul Boutique

Supérette, premier album du talent de chez Galant Records

Le premier album de Paul Boutique, Supérette, arrive dans les rayons d’ici quelques jours. Producteur de talent et DJ hors norme, il concrétise son projet aux couleurs néon en le signant d’une sonorité croisée entre le hip-hop et la bass music. On y trouvera alors 13 titres aux inspirations diverses et variées, comprenant de nombreuses collaborations de la scène lyonnaise émergente et d’artistes venant d’ailleurs. Kriyé An Moé, single enregistré en featuring avec la chanteuse Olivya et révélé au public depuis 2 semaines en est l’exemple parfait. Tu peux d’ailleurs d’ores et déjà effectuer un pre-save de l’album pour le retrouver directement dans ta bibliothèque le jour J.


Viens fêter la sortie avec nous !

La date du mercredi 2 mars n’est pas seulement le jour de sortie de la prochaine pépite qui intègrera ta playlist. Le rendez-vous est pris : de 21h à 02h, un live music mettra le feu au quartier lyonnais de Croix Paquet. Paul Boutique et ses guests présenteront les titres issus du nouvel album et plus encore. Mais ce n’est pas le seul qui enflammera la piste, car on retrouve aussi 3 autres artistes qui joueront tout au long de la soirée. Tu y trouveras donc Izen (Trap), Vax1 (Funk/House) et Twani (UK/Jungle). Parmi les guests qui poseront sur les sons de Paul Boutique, on compte également Double A, Deux Lyricists et Vax1.

Où c’est pour rejoindre la fête ? A cette occasion, on se retrouve au Groom, bar situé au 6 rue Roger Violi dans le premier arrondissement de Lyon. Pour participer, ne rate pas le coche et réserve ta place en allant faire un tour sur notre billetterie ici. Les tarifs : 8€ en choppant la prévente, et 10€ sur place. Tu peux également suivre tout ce qu’il y a à savoir en rejoignant l’évènement facebook et ainsi en connaître un peu plus sur les artistes présents ce soir là.

documentaire, point de chu...t, atelier créatif

© Lionel Rault – Stage de la Toussaint

« Donner la voix à ceux qui ne sont pas entendus » : Voilà le projet de Point de Chu…t. Né au Centre d’Hébergement d’Urgence à L’Autre Soie, cette initiative a pris place au CCO La Rayonne depuis plus d’un an. 15 jeunes ont alors assisté à des ateliers hebdomadaires ainsi que des stages pour apprendre l’écriture et la musique. Après un concert en octobre dernier où ces derniers ont pu montrer leur travail, le film documentaire de Slimane Bounia revient sur les moments forts de ce projet plein de poésie.
Un film pour l’émancipation

Le moyen métrage met en avant les jeunes en tant qu’individus. On aborde notamment la question de l’identité, entre la France et leur pays natal. Certains viennent d’Albanie, ou bien de République Démocratique du Congo, et se retrouvent désormais à Lyon. D’abord initiés à la MAO (Musique Assistée par Ordinateur) par divers ateliers, leur curiosité s’est tournée vers d’autres aspects du monde musical. Le rap a permis à chacun d’entre eux d’exprimer et mettre en avant son parcours, ses émotions, ses souvenirs. À travers l’écriture, ils posent des mots sur ce qu’ils ont vécu pour tenter de décrire qui ils sont. En leur donnant un micro, une scène et désormais un film, « Point de Chu…t » remet la lumière sur ceux à qui l’on donne peu la parole.

L’intervention des artistes dans le processus de création

Pour ce faire, les adolescent ont été accompagnés par plusieurs artistes de talent. Le partage devient le maître mot, au sein de la culture et de la musique. Parmi la famille Jarring Effects qui soutient le projet, les rappeuses d’Ultramoule ont apporté leur patte du côté de l’écriture avec Tracy de Sá. À Galant Records (label dédié aux musiques urbaines adossé à Jarring Effects), le beatmaker Exodus était également de la partie. Ces accompagnants leur ont permis de se plonger dans différents types de musiques urbaines. En français comme en anglais, les jeunes ont pu découvrir de nouveaux univers musicaux.

Documentaire, Point de Chu...t, ateliers création artistique

 © Lionel Rault – Stage de la Toussaint

Pour voir le documentaire, une projection est organisée le mercredi 16 février à 18h30 à La Rayonne (Villeurbanne).

Il est là, le Zentone Chapter 2 ! Et non pas avec un mais bien deux volumes ! Quinze ans après le premier Zentone, Zenzile et High Tone remettent enfin le couvert pour le très attendu Zentone Chapter 2. Les deux groupes de dub les plus mythiques de l’Hexagone relèvent une seconde fois le défi et nous offrent un nouvel album, coproduit par Jarring Effects et Black Dub. Un opus qui va ravir les oreilles de tous les amateurs de dub. Une de ses spécificités ? Les voix de Nai-Jah, Jolly Joseph (Dub Shepherds), Rod Taylor et Nazamba (déjà entendu sur les riddims d’OBF) viennent enrichir certaines des compositions.

High Tone, Zenzile, Zentone

Le CD regroupe les 10 titres mixés par Zenzile. Fidèle à leur ADN, les Angevins manient d’une main de maître l’écriture et la construction des titres. Ambiance atmosphérique garantie.

Zenzile, High Tone, Zentone

Le double vinyle, conçu pour les sound system, regroupe 12 titres mixés par High Tone (quatre titres, leur version instrumentale et un troisième mix à la structure encore plus dub). Les mixs sont plus instinctifs, les quatre lyonnais ont clairement lâché prise. Leurs mixs sont une photo de l’instant, un dub à l’ancienne aux intro retournées bien comme il faut.

Zenzile, High Tone, Zentone

Zentone Chapter 2, une rencontre au sommet qui ravira tous les amateurs de dub, puisque ce n’est pas un, mais bien deux volumes qui entrent dans les bacs: un CD ambiance shanti qui regroupe les 10 mix version Zenzile et le double vinyle, conçu pour les sound system avec 12 mix version High Tone (quatre titres, leur version instrumentale et un troisième mix à la structure encore plus dub).

A l’écoute de ce nouvel opus, s’il y a un mot qui nous vient à l’esprit c’est bien « humanité ». Zentone Chapter 2 a été conçu en pleine pandémie. Les 9 musiciens se sont retrouvés à Lyon le temps d’une semaine pour une session de prises en studio. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette période étrange n’a pas impacté leur créativité, loin de là ! Cette fois-ci et, contrairement à 2006, ils ont décidé de travailler sans filet avec un dispositif de répétition enregistrée. Pas de chichi sur le placement des micros, pas de casque, mais bien une configuration avec sono où le live et l’improvisation étaient les maîtres-mots. Le collectif et la spontanéité sont au cœur de ce projet. Ce besoin d’humanité, on le retrouve aussi dans la chaleur du son : l’analogique prime, adieu l’interface froide de l’ordinateur entre la musique et l’humain.

Ce retour à la simplicité se retrouve également dans les mixs. Chacun des deux groupes a choisi de mixer les titres sur console analogique. Côté High Tone, les mixs sont plus instinctifs, les quatre lyonnais ont clairement lâché prise. Leurs mixs sont une photo de l’instant, un dub à l’ancienne aux intro retournées bien comme il faut. C’est d’ailleurs le disque qu’High Tone a le moins édité en 20 ans ! Fidèle à leur ADN, les Angevins quant à eux manient d’une main de maître l’écriture et la construction des titres. Ambiance atmosphérique garantie.

Une autre spécificité de ce nouvel opus est la collaboration avec des chanteurs. Les voix de Nai-Jah, Jolly Joseph (Dub Shepherds), Rod Taylor et Nazamba (déjà entendu sur les riddims d’OBF) viennent enrichir les compositions. En choisissant des chanteurs qui viennent du live et du sound system, Zentone affirme sa tendance de jouer de la musique en live. Une chose est sûre, avec ce nouvel opus, le live band fait la synthèse de toutes les générations du dub. Zentone joue du dub instrumental, puis le mix avec des techniques propres au dub et ne cache pas ses inspirations de King Tubby à Prince Jammy en passant par Scientist. Mais ils intègrent aussi la nouvelle scène dub. Une scène vive, artisanale, collective, inspirée et inspirante qui n’a pas fini de faire parler d’elle.

Co-production : Jarring Effects et Black Dub

Il est là ! Le recueil sonore du producteur lyonnais Schvédranne et de Jack Hirschman. L’électronique, le blues et le trip-hop illustrent les mots et les poèmes du pilier de la beat generation. Des mots laissés en héritage par un homme libre. L’album est disponible sur toutes les plateformes de streaming ainsi qu’en CD et en vinyle. 

Jack Hirschman, Schvédranne, beat generation, vanity vanity all is vanity

Le titre de l’album est tiré de l’Ancien Testament mais il fait surtout référence à l’un des poèmes de Jack Hirschman. Vanity Vanity All Is Vanity donne le ton philosophique de cet opus. Tout n’est que vanité, nous suivons tous une même marche, celle vers la mort. Pour autant cette idée ne se veut ni nihiliste ni pessimiste. L’idée défendue est plutôt celle de l’acceptation. Le fait d’intégrer que tout est futile et que nos actions n’ont aucun impact sur l’issue finale permet de gagner en tranquillité d’esprit et de mettre un peu de légèreté dans nos vies. Le monde est en marche, et nul besoin d’être vaniteux·se, on avance quoi qu’il arrive.

Ce postulat, c’est l’idée portée par ce concept album qui se trouve être un véritable recueil sonore, à la manière d’un film, avec un rythme et un scénario, alternant scènes militantes, intimes et métaphysiques. En s’immergeant dans ces 13 titres, chacun·e peut vivre, quelque part dans son être, des émotions universelles et éclairer, comme il·elle l’entend, son propre chemin.

Ce disque est une histoire de rencontres, de visions et de luttes communes transposées en musique. L’électronique, le blues et le trip-hop illustrent les mots et les poèmes du pilier de la beat generation. Les deux artistes ont sélectionné ensemble une série de poèmes dans les textes, anthologies et recueils de Jack Hirschman. Puis, à l’occasion de deux de ses passages en France, Schvédranne l’a enregistré, filmé et photographié en train de lire et vivre ses textes. Au cours de l’écriture musicale de cet album, Schvédranne a invité des musiciens à s’immerger dans la poésie de Jack, lors de séances d’enregistrements en studio. Les voix de Céline Frezza, Marion Piqué, Robert Spline et feu Gilles B. Vachon viennent s’ajouter à celle de Jack Hirschman pour incarner ses poèmes. Le lâcher-prise, l’instantané, la sensibilité et la spontanéité sont au coeur de cet opus. Pour l’interprétation des poèmes comme pour la composition, c’est l’instant et la poésie qui ont inspiré la musique.

Le premier single Sur un vers de Whitman, interprété par Céline Frezza, sonne comme une sombre prémonition pour le poète qui s’est éteint le 22 août 2021. « Tout d’un coup, les morts j’ai plus envie de m’en souvenir ». Cependant, ses mots et sa voix continueront de raisonner à travers ce disque qui fera perdurer l’énergie de Jack Hirschman, sa façon de transmettre et ses idéaux. Des mots laissés en héritage par un homme libre.

Vanity Vanity All Is Vanity ne vous laissera pas indemne. Comme une plongée dans la vie de Jack Hirschman, pour découvrir l’histoire de ses luttes, la beat generation et la force de ses vers.

Schvédranne, Jack Hirschman, poetry, beat generation
Commander le vinyle ou le CD ici

Co-production & co-édition : Jarring Effects et Salamah Productions

Vous l’attendiez, la voici ! La plaquette de présentation automne 2021 de la constellation Jarring Effects.

Plaquette, Jarring Effects

Dans la plaquette JFX, on te dit tout sur les activités de la constellation ! Côté musique enregistrée, tu peux découvrir toutes les nouveautés du label Jarring Effects, tous les projets du label de musiques urbaines Galant Records et une ribambelle de sorties pour le label  techno Slab Note. Comme on a envie de faire du bien à tes oreilles, les QR codes te permettront d’écouter toutes ces nouveautés !

On te dévoile également deux projets majeurs qui marqueront l’année 2022 : le grand retour du Jarring Fest’ à Lyon sous sa forme initalement prévue : un festival de création sur trois jours avec trois tendances (la musique et l’image, la musique et les mots, la musique et la danse) et la naissance du Artem Effects Festival, un festival décarboné qui se déroulera à Saint-Raphaël et qui mettra en avant les musiques actuelles, avec un axe fort dédié à la résidence artistiques et à l’Education Artistique et Culturelle.

Côté spectacle vivant, la constellation n’est pas en reste. Valentine et Boris te présentent le catalogue Spread The Word, une grande variété d’artistes précurseurs et originaux qui proposent des projets innovants sur scène.

A redécouvrir également, les documentaires World Wide Effects mais aussi Rumble Inn, le studio d’enregistrement ouvert à toutes et à tous.

Avis aux professionnels de la musique, on vous dévoile toutes les dates de formation organisées par les Escales Buissonnières dans notre centre de formation E.M.I.L. Training : Ableton Live, la Technique du Dub, La Synthèse Sonore, Synthétiseurs Modulaires, et Mixage en home studio.

La plaquette est consultable ici 

Quinze ans après le premier Zentone, Zenzile et High Tone remettent enfin le couvert pour le très attendu Zentone Chapter 2 ! Les deux groupes de dub les plus mythiques de l’Hexagone relèvent une seconde fois le défi et nous offrent un nouvel album prévu pour le 12 novembre prochain, coproduit par Jarring Effects et Black Dub. Aujourd’hui on te dévoile le premier single Dub Revolution, porté par la voix envoûtante du dub-poète Jamaïcain Nazamba.

Zentone, High Tone, Zenzile, Nazamba, Dub Revolution

Dub Revolution te donne un avant-goût de ce qui t’attend avec le Zentone Chapter 2 ! Une rencontre au sommet qui ravira tous les amateurs de dub, puisque ce n’est pas un, mais bien deux volumes qui entrent dans les bacs: un CD ambiance shanti qui regroupe les 10 mix version Zenzile et le double vinyle, conçu pour les sound system avec 12 mix version High Tone (quatre titres, leur version instrumentale et un troisième mix à la structure encore plus dub).

A l’écoute de ce nouvel opus, s’il y a un mot qui nous vient à l’esprit c’est bien « humanité ». Zentone Chapter 2 a été conçu en pleine pandémie. Les 9 musiciens se sont retrouvés à Lyon le temps d’une semaine pour une session de prises en studio. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette période étrange n’a pas impacté leur créativité, loin de là ! Cette fois-ci et, contrairement à 2006, ils ont décidé de travailler sans filet avec un dispositif de répétition enregistrée. Pas de chichi sur le placement des micros, pas de casque, mais bien une configuration avec sono où le live et l’improvisation étaient les maîtres-mots. Le collectif et la spontanéité sont au cœur de ce projet. Ce besoin d’humanité, on le retrouve aussi dans la chaleur du son : l’analogique prime, adieu l’interface froide de l’ordinateur entre la musique et l’humain.

Ce retour à la simplicité se retrouve également dans les mixs. Chacun des deux groupes a choisi de mixer les titres sur console analogique. Côté High Tone, les mixs sont plus instinctifs, les quatre lyonnais ont clairement lâché prise. Leurs mixs sont une photo de l’instant, un dub à l’ancienne aux intro retournées bien comme il faut. C’est d’ailleurs le disque qu’High Tone a le moins édité en 20 ans ! Fidèle à leur ADN, les Angevins quant à eux manient d’une main de maître l’écriture et la construction des titres. Ambiance atmosphérique garantie.

Une autre spécificité de ce nouvel opus est la collaboration avec des chanteurs. Les voix de Nai-Jah, Jolly Joseph (Dub Shepherds), Rod Taylor et Nazamba (déjà entendu sur les riddims d’OBF) viennent enrichir les compositions. En choisissant des chanteurs qui viennent du live et du sound system, Zentone affirme sa tendance de jouer de la musique en live. Une chose est sûre, avec ce nouvel opus, le live band fait la synthèse de toutes les générations du dub. Zentone joue du dub instrumental, puis le mix avec des techniques propres au dub et ne cache pas ses inspirations de King Tubby à Prince Jammy en passant par Scientist. Mais ils intègrent aussi la nouvelle scène dub. Une scène vive, artisanale, collective, inspirée et inspirante qui n’a pas fini de faire parler d’elle.

Rendez-vous le 12 novembre pour la sortie digitale et physique (CD et double vinyle) de Zentone Chapter 2. 

Co-production : Jarring Effects et Black Dub

Précommande le double vinyle (Tone Mix) ici

Précommande le CD (Zen Mix) ici

Tenez vous bien ! Le producteur lyonnais Schvédranne s’apprête à dévoiler son concept album réalisé avec le poète mythique de San Francisco, Jack Hirschman. On te dévoile le premier single Sur un vers de Whitman en attendant la sortie physique (CD/vinyle) et digital de leur album Vanity Vanity All Is Vanity  le vendredi 5 novembre 2021.

Schvédranne, Jack Hirschman, Sur un vers de Whitman, Céline Frezza

Le producteur et multi-instrumentiste lyonnais Schvédranne dévoile son album réalisé avec le poète mythique de San Francisco, Jack Hirschman. Enregistré à Lyon, ce disque est une histoire de rencontres et de visions et de luttes communes transposées en musique.

Vanity Vanity, All Is Vanity est un recueil sonore où l’électronique, le blues, le trip-hop illustrent les mots et les poèmes de ce pilier de la beat génération. Sa voix rauque résonne dans le disque et témoigne de sa vie tumultueuse et de sa plume inimitable. Dans la centaine de volumes et d’essais de l’écrivain, Schvédranne y dessine une bande-son, où d’autres chanteur·euse·s vont proposer leur interprétation/lecture.

Le premier single de cet album à venir, Sur un vers de Whitman, représente la collision parfaite des deux univers. Un morceau hommage à Walt Whitman, poète humaniste américain du XIXème siècle et indéfectible source d’inspiration de l’œuvre de Jack. A la rugosité du texte vient en réponse la voix envoûtante de Céline Frezza (a.k.a Erzatz) sur la musique nostalgique et lancinante de Schvédranne, naviguant entre un blues aux guitares enivrantes et des atmosphères downtempo aériennes.

Les mots de Jack Hirschman, dès la première strophe déclamée, sonnent comme une sombre prémonition pour le poète qui les a aimé : «Tout d’un coup les morts j’ai plus envie de m’en souvenir» car celui-ci rendra son dernier souffle le 22 août 2021. Cependant ses mots et sa voix continueront de raisonner à travers ce disque qui lui rend hommage tout en perpétuant ses idéaux.

Précommander le vinyle ou le CD ici

Co-production / co-édition : Jarring Effects et Salamah Productions

 

Quinze ans après le premier Zentone, Zenzile et High Tone remettent enfin le couvert pour le très attendu Zentone Chapter 2 ! Les deux groupes de dub les plus mythiques de l’Hexagone relèvent une seconde fois le défi et nous offrent un nouvel album prévu pour le 12 novembre prochain, coproduit par Jarring Effects et Black Dub. 
Zentone, Zenzile, High Tone

© Fabrice Cilpa

Zentone Chapter 2, une rencontre au sommet qui ravira tous les amateurs de dub, puisque ce n’est pas un, mais bien deux volumes qui entrent dans les bacs: un CD ambiance shanti qui regroupe les 10 mix version Zenzile et le double vinyle, conçu pour les sound system avec 12 mix version High Tone (quatre titres, leur version instrumentale et un troisième mix à la structure encore plus dub).

A l’écoute de ce nouvel opus, s’il y a un mot qui nous vient à l’esprit c’est bien « humanité ». Zentone Chapter 2 a été conçu en pleine pandémie. Les 9 musiciens se sont retrouvés à Lyon le temps d’une semaine pour une session de prises en studio. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette période étrange n’a pas impacté leur créativité, loin de là ! Cette fois-ci et, contrairement à 2006, ils ont décidé de travailler sans filet avec un dispositif de répétition enregistrée. Pas de chichi sur le placement des micros, pas de casque, mais bien une configuration avec sono où le live et l’improvisation étaient les maîtres-mots. Le collectif et la spontanéité sont au cœur de ce projet. Ce besoin d’humanité, on le retrouve aussi dans la chaleur du son : l’analogique prime, adieu l’interface froide de l’ordinateur entre la musique et l’humain.

Ce retour à la simplicité se retrouve également dans les mixs. Chacun des deux groupes a choisi de mixer les titres sur console analogique. Côté High Tone, les mixs sont plus instinctifs, les quatre lyonnais ont clairement lâché prise. Leurs mixs sont une photo de l’instant, un dub à l’ancienne aux intro retournées bien comme il faut. C’est d’ailleurs le disque qu’High Tone a le moins édité en 20 ans ! Fidèle à leur ADN, les Angevins quant à eux manient d’une main de maître l’écriture et la construction des titres. Ambiance atmosphérique garantie.

Une autre spécificité de ce nouvel opus est la collaboration avec des chanteurs. Les voix de Nai-Jah, Jolly Joseph (Dub Shepherds), Rod Taylor et Nazamba (déjà entendu sur les riddims d’OBF) viennent enrichir les compositions. En choisissant des chanteurs qui viennent du live et du sound system, Zentone affirme sa tendance de jouer de la musique en live. Une chose est sûre, avec ce nouvel opus, le live band fait la synthèse de toutes les générations du dub. Zentone joue du dub instrumental, puis le mix avec des techniques propres au dub et ne cache pas ses inspirations de King Tubby à Prince Jammy en passant par Scientist. Mais ils intègrent aussi la nouvelle scène dub. Une scène vive, artisanale, collective, inspirée et inspirante qui n’a pas fini de faire parler d’elle.

Il faudra attendre le 14 octobre pour écouter le premier extrait, Dub Revolution, porté par la voix envoûtante du dub-poète Jamaïcain Nazamba. Puis rendez-vous le 12 novembre pour la sortie digitale et physique (CD et double vinyle) de Zentone Chapter 2.

Le Cabaret Dub prévu le samedi 25 septembre au CCO La Rayonne est de nouveau reporté. Il aura finalement lieu cet hiver, en salle, dans un lieu plus propice pour le réaliser sous forme de cabaret. On ne te laisse pas en reste, on le remplace par Raayon Dub, une journée dub en mode sound system avec Ashkabad, Bisou, Dub Traveller et Fabasstone. Rendez-vous au CCO La Rayonne le samedi 25 septembre de 14h à 01h !

Bisou, Ashkabad, Dub Travelelr, Fabasstone, Raayon Dub

Prix solidaire : 5 / 7 / 10 / 15€ – billetterie Rayon Dub
___________AU PROGRAMME___________
Un été à La Rayonne, une saison estivale au CCO, en partenariat avec les acteurs culturels locaux. Ouverture du parc en plein air, cadre idéal pour fêter la douceur de l’été, tout en maîtrisant les conditions sanitaires.
Rendez-vous pour le Raayon Dub, ouverture des portes à 14h. Fin des concerts à 23h. Fermeture des portes à 1h.
?? Ashkabad
Un machiniste féru de rythmes endiablés et un chanteur aux mélodies aussi furieuses que soignées. Le duo Avignonnais crée la formation en 2010 avec une envie commune d’un Dub sans barrières, puisant leurs inspirations dans le roots JamaÏcains, le Dub Français et Anglais, la mouvance Bass Music actuelle ou encore la culture Sound System.
?? Bisou
Le projet Bisou a vu le jour en juillet 2016 à Montpellier. Le jeune producteur est assurément l’un des plus talentueux de sa génération. Son univers si particulier où les styles se mélangent avec subtilité, où les mélodies entêtantes vous envoient dans le cosmos. Bisou est un jeune projet Electro Dub aux sonorités Pop, Retro et modernes à la fois.Son live, à l’image de ses productions, ne laissera personne indifférent !
??  Dub Traveller
Dub Traveller est un voyageur, il puise son inspiration des sons venant du monde entier en proposant un style bien à lui qu’il intitule “Trance N Dub”. Une musique alliant la force des sons électros mélangés aux richesses des musiques du monde et des incantations chamaniques planétaires.
??  Fabasstone
Fabasstone, producteur et légendaire bassiste du groupe High Tone va mettre le feu en mode sound system.
___________INFOS PRATIQUES___________
? 14h — 01h
? Prix solidaire : 5 / 7 / 10 / 15€billetterie 
? Tente dans un parc sauvage de 1,5 hectare
? bar-guinguette
? Restauration par la Petite Syrienne
?Nos amis de compagnie ne sont pas admis dans le parc
? Flâner à l’ombre des arbres et des œuvres street-art
Conformément aux mesures gouvernementales, l’entrée ne sera possible que sur présentation du Pass sanitaire :
?Test RT-PCR ou antigénique négatif de moins de 18h
?Certificat de vaccination complet : 7 jours après la dernière injection (ou 28 jours après le vaccin Janssen).
?Attestation de rétablissement du Covid-19 de plus de 15 jours et moins de 6 mois.
Une co-production Jarring Effects, SPRWD et EcoRayonne
Conditions d’accueil adaptées pour le respect des normes sanitaires et solutions de repli en cas de pluie.
____________________________________________________
? CCO La Rayonne
Friche L’Autre Soie 24 rue Alfred de Musset 69100 Villeurbanne
Accès
? Métro et tram :
Ligne A et/ ou tram T3, arrêt « Vaulx-en-Velin La Soie » à 500m
(emprunter rue de la Poudrette, au rond-point à droite).
? Bus :
C8 et C15 arrêt « Musset Poudrette »
et C17 arrêt « Villeurbanne Bel Air »
? Vélo:
Piste-cyclable rapide de la ligne de l’Est, le long du tram T3 (15 min depuis Part-Dieu)
Stations Vélo’V : Poudrette / Musset + La Soie
Une journée et soirée exceptionnelle de 14h à 00h avec un live de Dub Shepherds & Nai Jah, suivi du Cabaret Dub de BAT Records comprenant des lives inédits et des interventions interactives. Fabasstone & Anti-Bypass clôtureront cette journée en mode sound system ! Initialement prévu le 31 juillet dernier et reporté en raison de la baisse de fréquentation dû à la mise en place du pass sanitaire, le Cabaret Dub est reporté au samedi 25 septembre !

Cabaret Dub, Dub Shepherd, Nai Jah, Fabasstone, Anti-Bypass

Tu viens skanker au Cabaret Dub le 25 septembre à La Rayonne (Villeurbanne) ?
Prix solidaire : 5 / 7 / 10 / 15€ – billetterie journée
___________TIME TABLE___________
?? 14h00 – 17h30
Concert de Dub Shepherds et Nai Jah
?? 14h00 – 15h30 – (10e / 15 places)
Masterclass dans l’amphithéâtre du CCO (sur inscription)
?? 15h30 – 17h – (10e / 15 places)
Masterclass dans l’amphithéâtre du CCO (sur inscription)
?? 18h – 21h30
Cabaret Dub
?? 22h00 – 00h00
Fabasstone et Anti-Bypass clôturent en mode sound system cette belle journée
___________LE CABARET DUB EN DÉTAIL___________
Imaginé par le label clermontois Bat Records, le Cabaret dub est un projet culturel interactif, adapté au contexte actuel sanitaire des salles de spectacles et de concerts. Concrètement, le Cabaret dub, c’est une soirée de partage avec deux concerts inédits – Dub Shepherds feat Jahno et Nai-Jah – et deux interventions d’immersion et interactives sur l’histoire du dub et les techniques de création. Pendant les changements de plateau, les artistes prennent le temps d’un échange avec le public en bord de scène. Le public (en présentiel et en distanciel) est invité à échanger, en direct, avec les artistes et les intervenants. Ces dernières sont animées par Felipe Araya, co-fondateur de Bat Records et du Dub Master Clash, et assurées conjointement par Fabasstone, bassiste de High Tone et derrière les machines au sein du collectif Dub Invaders ; et Anti Bypass, multi-instrumentiste membre du Dub Addict Sound System et électronicien aguerri.
?? Concert inédit de Dub Shepherds
Dub Shepherds, en mode cabaret dub, c’est trois musiciens au look improbable, qui mettent autant d’énergie à produire leur identité sonore qu’à enflammer le public, même assis ! Clermontois, ils pourraient tout aussi bien venir de l’underground londonien ou des studios jamaïcains. Dub Shepherds, c’est du roots, du ska, du stepper, du rub a dub… habité par un chanteur et parolier branché sur le triphasé : Jolly Joseph. À ses côtés, Jahno officie derrière les fûts, tandis que Docteur Charty oscille entre la console et la basse.
?? Concert inédit de Nai-Jah
Franco-nigérian, Nai-Jah livre un set acoustique authentique. Assis sous son arbre à palabres, il chante, accompagné de sa guitare, la corruption, la pauvreté, les luttes et persécutions issues du colonialisme. Inspiré par le jazz, l’afrobeat, la world music et la musique traditionnelle Igbo, son reggae inspire et respire l’humanité.
?? Interventions interactives
Deux interventions d’immersion et interactives sur l’histoire du dub et les techniques de création. Ces dernières sont animées par Felipe Araya, co-fondateur de BAT Records et du Dub Master Clash, et assurées conjointement par Fabasstone, bassiste de High Tone et derrière les machines au sein du collectif Dub Invaders ; et Anti Bypass, multi-instrumentiste membre du Dub Addict Sound System et électronicien aguerri.
___________MASTERCLASS EN DÉTAIL___________
Masterclass : « Dub analogique et technologies numériques »
Durée : 1 h 30 (10e / 15 places)
2 sessions (14h00 et 15h30)
Par Fabasstone (High Tone) et Manu Bypass (Dub Master Clash)
Billetterie
Les participant.e.s découvriront en détail, et autour du set up de Fabasstone, les techniques analogiques et numériques du dub. Au-delà de leurs expériences respectives, les intervenants partageront également leurs connaissances sur l’histoire du dub et les spécificités techniques du matériel utilisé. Les participant.e.s seront invité.e.s enfin à s’exercer sur le dispositif en place.
Au programme :
– Explication du routing ou comment dispatcher le live analogique, présentation des effets analogiques (reverb, delay, phaser, pitch shifter, filtres, overdrive…) et de la méthode de réinjection.
– Présentation des outils permettant d’intégrer les techniques numériques avec l’analogique et des effets digitaux, explication du routing et du filtrage
___________INFOS PRATIQUES___________
? 14h — 00h30
? Prix solidaire : 5 / 7 / 10 / 15€ – billetterie journée
? Tente dans un parc sauvage de 1,5 hectare
? bar-guinguette
? Restauration par la Petite Syrienne
?Nos amis de compagnie ne sont pas admis dans le parc
? Flâner à l’ombre des arbres et des œuvres street-art
Conformément aux mesures gouvernementales, l’entrée ne sera possible que sur présentation du Pass sanitaire :
?Test RT-PCR ou antigénique négatif de moins de 18h
?Certificat de vaccination complet : 7 jours après la dernière injection (ou 28 jours après le vaccin Janssen).
?Attestation de rétablissement du Covid-19 de plus de 15 jours et moins de 6 mois.
Une co-production Jarring Effects, SPRWD et EcoRayonne
Conditions d’accueil adaptées pour le respect des normes sanitaires et solutions de repli en cas de pluie.
____________________________________________________
? CCO La Rayonne
Friche L’Autre Soie 24 rue Alfred de Musset 69100 Villeurbanne
Accès
? Métro et tram :
Ligne A et/ ou tram T3, arrêt « Vaulx-en-Velin La Soie » à 500m
(emprunter rue de la Poudrette, au rond-point à droite).
? Bus :
C8 et C15 arrêt « Musset Poudrette »
et C17 arrêt « Villeurbanne Bel Air »
? Vélo:
Piste-cyclable rapide de la ligne de l’Est, le long du tram T3 (15 min depuis Part-Dieu)
Stations Vélo’V : Poudrette / Musset + La Soie

SPRWD, spread the word, service civique, communication

On accueille un·e service civique pour participer au développement de projets musicaux innovants.

L’association Spread The Word recherche un·e service civique en médiation et communication ! Adossée au label Jarring Effects, l’association SPRWD (Spread The Word / Audio Activistes Associés) a pour principale activité la production de concerts et l’organisation d’événements culturels.

Notre ambition première est de parvenir à créer une émulation autours de nos artistes en tissant des liens entre musique enregistrée et musique live. SPRWD possède une curiosité avérée sur l’étendue des musiques dites « urbaines ». Du hip-hop à l’électro en passant par la scène sono mondiale, un traitement unique pour des cultures multiples !

L’association s’engage au quotidien pour proposer aux spectateurs une lecture moderne, non communautaire et universelle de la musique. A la fois curateur et producteur d’événements culturels, l’association revendique une curiosité avérée sur l’étendue des musiques dites « urbaines ». Du hip-hop à l’électro en passant par la scène sono mondiale, la structure met en avant les cultures multiples par un traitement unique.

C’est là l’objectif : ne pas avoir une posture communautaire et se vouloir universel. Avoir une ligne artistique combinant légèreté et exigence, relier les générations, les esthétiques et les points de vue.

Descriptif de la mission :
Adossée au label Jarring Effects, SPRWD s’impose aujourd’hui comme agence de booking mais également comme producteur d’événements et d’actions culturelles avec une curiosité avérée sur l’étendue des musiques dites urbaines.
En coordination avec la chargée d’administration, le.la volontaire, sera amené.e à participer à la vie administrative de l’association Audio Activistes Associés (nom commercial SPRWD).
Il ou elle aura pour objectifs :
• Accompagner les artistes dans leur professionnalisation et le développement de leur réseau.
• Sensibiliser les artistes sur le respect de leurs droits et les spécificités juridique de la musique.
• Aider à la rédaction de supports écrits à destination des partenaires institutionnels.
• Participer au développement des partenariats (producteurs, éditeurs, tourneurs, salles de concert).
• Aider au développement sur le terrain des actions de médiation culturelle auprès des publics avec nos artistes.

Cadre de la mission :
Nos bureaux sont partagés avec le label Jarring Effects qui est notre structure partenaire. Notre objectif commun est de favoriser le positionnement à 360° des artistes (musique enregistrée et musique live). C’est pourquoi le.la volontaire sera régulièrement amené à collaborer avec le label.

Descriptif du profil recherché :
• Aisance rédactionnelle
• Connaissance des outils bureautiques
• Bonne connaissance de l’anglais
• Capacité d’organisation

Mission de 8 mois à temps plein (35h/semaine)
Mission à pourvoir à partir du 20 septembre 2021
Lieu de la mission : 13, rue René Leynaud 69001 Lyon
Envoi des candidatures (CV + lettre de motivation) à administration@sprwd.agency 

SPRWD, spread the word, service civique, communication

On accueille un·e service civique en médiation et communication pour la diffusion de projets musicaux non communautaires et universels

L’association Spread The Word recherche un·e service civique en médiation et communication ! Adossée au label Jarring Effects, l’association SPRWD (Spread The Word / Audio Activistes Associés) a pour principale activité la production de concerts et l’organisation d’événements culturels.

Notre ambition première est de parvenir à créer une émulation autours de nos artistes en tissant des liens entre musique enregistrée et musique live. SPRWD possède une curiosité avérée sur l’étendue des musiques dites « urbaines ». Du hip-hop à l’électro en passant par la scène sono mondiale, un traitement unique pour des cultures multiples !

L’association s’engage au quotidien pour proposer aux spectateurs une lecture moderne, non communautaire et universelle de la musique. A la fois curateur et producteur d’événements culturels, l’association revendique une curiosité avérée sur l’étendue des musiques dites « urbaines ». Du hip-hop à l’électro en passant par la scène sono mondiale, la structure met en avant les cultures multiples par un traitement unique.

C’est là l’objectif : ne pas avoir une posture communautaire et se vouloir universel. Avoir une ligne artistique combinant légèreté et exigence, relier les générations, les esthétiques et les points de vue.

Descriptif de la mission :
En coordination avec la chargée de communication, le·la volontaire sera amené·e à :
• Participer à l’élaboration des différents supports de communication (programme de saison, affichage, flyers, site internet, vidéos et tout autre document de communication)
• Participer à l’animation et à l’optimisation des réseaux sociaux
• Participation aux actions de médiations auprès des publics afin de les sensibiliser aux questions de lutte contre les discriminations, mixité femme-homme, stéréotypes de représentation, en organisant des rencontres et des ateliers.
• Valorisation des actions de médiation (photos, reportages, vidéo…)
• Faciliter la participation des citoyens à la préparation et au déroulement des événements en aidant à l’organisation des réunions et à la gestion des bénévoles sur le terrain
• Participer à la recherche de nouveaux bénévoles et en particulier les jeunes et les habitants du quartier

Mission de 8 mois à temps plein (35h/semaine)
Mission à pourvoir à partir du 4 octobre 2021
Lieu de la mission : 13, rue René Leynaud 69001 Lyon
Envoi des candidatures (CV + lettre de motivation) à taima@jarringeffects.net 

C’est avec beaucoup d’émotion que nous avons appris le décès du grand poète américain et activiste Jack Hirschman le 22 août dernier. Si l’on se sent si affecté et concerné, c’est parce que l’on s’apprêtait à sortir un concept album de Schvédranne et Jack Hirschman.

Schvédranne a rencontré Jack Hirschman par le biais de feu Gilles B. Vachon, ami et traducteur de Jack qui se trouve être aussi l’auteur des poèmes du premier album de Schvédranne. La résonance a opéré et le poète américain, pilier de la beat generation, a accepté avec enthousiasme la proposition de Schvédranne de réaliser un projet commun.

Les deux artistes ont sélectionné ensemble une série de poèmes dans les textes, anthologies et recueils de Jack. Puis, à l’occasion de deux de ses passages en France, Schvédranne l’a enregistré, filmé et photographié en train de lire et vivre ses textes. Au cours de l’écriture musicale de cet album, Schvédranne a invité des musiciens à s’immerger dans la poésie de Jack, lors de séances d’enregistrements en studio.

Les textes et voix sont au cœur de cet album. La plupart des voix sont d’ailleurs celles de Jack Hirschman. Aujourd’hui, l’album est prêt à sortir. C’est un véritable recueil sonore, à la manière d’un film, avec un rythme et un scénario, alternant scènes militantes, intimes et métaphysiques. Dès le début, Schvédranne et Jack Hirschman voulaient qu’en s’immergeant dans ce recueil sonore, chacun·e puisse vivre, quelque part dans son être, des émotions universelles et éclairer, comme il·elle l’entend, son propre chemin.

Jack Hirschman avait une énergie et une façon de transmettre exceptionnelle. Malgré sa disparition soudaine, Schvédranne souhaite que cette énergie perdure. Nous le soutenons et nous publierions donc, comme cela était prévu, un premier single le 7 octobre prochain et l’intégralité du recueil sonore Vanity Vanity All Is Vanity en novembre.

Nous adressons nos pensées et notre soutien à sa compagne ainsi qu’à ses proches.

Jack Hirschman, Schvédranne

 

Techno Session à La Rayonne à Villeurbanne avec un line-up de folie : Mila Dietrich, SIERRA, La Croix et La Bannière et Calling Marian !

Techno Session, Mila Dietrich, SIERRA, Calling Marian, La Croix et La Bannière

___________LINE-UP___________
?? Calling Marian
DJ, productrice et live performeuse, cette artiste insatiable multiplie les projets, que ce soit en solo avec une série d’EP mêlant électro, techno et acid, la musique à l’image et la gestion de son label CVNT Records.
?? La Croix et La Bannière
La Croix & La Bannière balance un live sur machines puissant avec une techno sombre et acide, un concentré de sonorités saturées, de grosses basses dissonantes et de rythmiques percutantes.
?? Mila Dietrich
En 2019, Mila Dietrich sort son EP Intrusion, une balade sous acide au cœur des raves nineties, et affiche sold out au Rex Club à Paris pour sa release party. Depuis, la résidente Tsugi Radio défraie la chronique.
?? SIERRA
Entre violence et mélancolie, douceur et brutalité, Sierra mélange les ambiances et les styles pour créer un univers singulier inspiré par la synthwave, l’EBM et la darkwave.
___________INFOS PRATIQUES___________
? 18h — 00h30
? Prix solidaire : 5 / 7 / 10 / 15€ – billetterie
? Tente dans un parc sauvage de 1,5 hectare
? bar-guinguette
? Restauration par la Petite Syrienne
? Nos amis de compagnie ne sont pas admis dans le parc
? Flâner à l’ombre des arbres et des œuvres street-art
Conformément aux mesures gouvernementales, l’entrée ne sera possible que sur présentation du Pass sanitaire :
?Test RT-PCR ou antigénique négatif de moins de 18h
?Certificat de vaccination complet : 7 jours après la dernière injection (ou 28 jours après le vaccin Janssen).
?Attestation de rétablissement du Covid-19 de plus de 15 jours et moins de 6 mois.
Une co-production Jarring Effects, SPRWD et EcoRayonne
Conditions d’accueil adaptées pour le respect des normes sanitaires et solutions de repli en cas de pluie.
____________________________________________________
? CCO La Rayonne
Friche L’Autre Soie 24 rue Alfred de Musset 69100 Villeurbanne
Accès
? Métro et tram :
Ligne A et/ ou tram T3, arrêt « Vaulx-en-Velin La Soie » à 500m
(emprunter rue de la Poudrette, au rond-point à droite).
? Bus :
C8 et C15 arrêt « Musset Poudrette »
et C17 arrêt « Villeurbanne Bel Air »
? Vélo:
Piste-cyclable rapide de la ligne de l’Est, le long du tram T3 (15 min depuis Part-Dieu)
Stations Vélo’V : Poudrette / Musset + La Soie
Une journée et soirée exceptionnelle de 14h à 00h avec un live de Dub Shepherds & Nai Jah, suivi du Cabaret Dub de BAT Records comprenant des lives inédits et des interventions interactives. Fabasstone & Anti-Bypass clôtureront cette journée en mode sound system !

Cabaret Dub, Fabasstone, Anti Bypass, Dub Shepherds, Nai Jah, La rayonne, Lyon, Villeurbanne, concerts

___________TIME TABLE___________
?? 14h00 – 17h30
Concert de Dub Shepherds et Nai Jah
?? 14h00 – 15h30 – (10e / 15 places)
Masterclass dans l’amphithéâtre du CCO (sur inscription)
?? 15h30 – 17h – (10e / 15 places)
Masterclass dans l’amphithéâtre du CCO (sur inscription)
?? 18h – 21h30
Cabaret Dub
?? 22h00 – 00h00
Fabasstone et Anti-Bypass clôturent en mode sound system cette belle journée
___________LE CABARET DUB EN DÉTAIL___________
Imaginé par le label clermontois Bat Records, le Cabaret dub est un projet culturel interactif, adapté au contexte actuel sanitaire des salles de spectacles et de concerts. Concrètement, le Cabaret dub, c’est une soirée de partage avec deux concerts inédits – Dub Shepherds feat Jahno et Nai-Jah – et deux interventions d’immersion et interactives sur l’histoire du dub et les techniques de création. Pendant les changements de plateau, les artistes prennent le temps d’un échange avec le public en bord de scène. Le public (en présentiel et en distanciel) est invité à échanger, en direct, avec les artistes et les intervenants. Ces dernières sont animées par Felipe Araya, co-fondateur de Bat Records et du Dub Master Clash, et assurées conjointement par Fabasstone, bassiste de High Tone et derrière les machines au sein du collectif Dub Invaders ; et Anti Bypass, multi-instrumentiste membre du Dub Addict Sound System et électronicien aguerri.
?? Concert inédit de Dub Shepherds
Dub Shepherds, en mode cabaret dub, c’est trois musiciens au look improbable, qui mettent autant d’énergie à produire leur identité sonore qu’à enflammer le public, même assis ! Clermontois, ils pourraient tout aussi bien venir de l’underground londonien ou des studios jamaïcains. Dub Shepherds, c’est du roots, du ska, du stepper, du rub a dub… habité par un chanteur et parolier branché sur le triphasé : Jolly Joseph. À ses côtés, Jahno officie derrière les fûts, tandis que Docteur Charty oscille entre la console et la basse.
?? Concert inédit de Nai-Jah
Franco-nigérian, Nai-Jah livre un set acoustique authentique. Assis sous son arbre à palabres, il chante, accompagné de sa guitare, la corruption, la pauvreté, les luttes et persécutions issues du colonialisme. Inspiré par le jazz, l’afrobeat, la world music et la musique traditionnelle Igbo, son reggae inspire et respire l’humanité.
?? Interventions interactives
Deux interventions d’immersion et interactives sur l’histoire du dub et les techniques de création. Ces dernières sont animées par Felipe Araya, co-fondateur de BAT Records et du Dub Master Clash, et assurées conjointement par Fabasstone, bassiste de High Tone et derrière les machines au sein du collectif Dub Invaders ; et Anti Bypass, multi-instrumentiste membre du Dub Addict Sound System et électronicien aguerri.
___________MASTERCLASS EN DÉTAIL___________
Masterclass : « Dub analogique et technologies numériques »
Durée : 1 h 30 (10e / 15 places)
2 sessions (14h00 et 15h30)
Par Fabasstone (High Tone) et Manu Bypass (Dub Master Clash)
Billetterie
Les participant.e.s découvriront en détail, et autour du set up de Fabasstone, les techniques analogiques et numériques du dub. Au-delà de leurs expériences respectives, les intervenants partageront également leurs connaissances sur l’histoire du dub et les spécificités techniques du matériel utilisé. Les participant.e.s seront invité.e.s enfin à s’exercer sur le dispositif en place.
Au programme :
– Explication du routing ou comment dispatcher le live analogique, présentation des effets analogiques (reverb, delay, phaser, pitch shifter, filtres, overdrive…) et de la méthode de réinjection.
– Présentation des outils permettant d’intégrer les techniques numériques avec l’analogique et des effets digitaux, explication du routing et du filtrage
___________INFOS PRATIQUES___________
? 14h — 00h30
? Prix solidaire : 5 / 7 / 10 / 15€ – billetterie journée
? Tente dans un parc sauvage de 1,5 hectare
? bar-guinguette
? Restauration par la Petite Syrienne
?Nos amis de compagnie ne sont pas admis dans le parc
? Flâner à l’ombre des arbres et des œuvres street-art
Conformément aux mesures gouvernementales, l’entrée ne sera possible que sur présentation du Pass sanitaire :
?Test RT-PCR ou antigénique négatif de moins de 18h
?Certificat de vaccination complet : 7 jours après la dernière injection (ou 28 jours après le vaccin Janssen).
?Attestation de rétablissement du Covid-19 de plus de 15 jours et moins de 6 mois.
Une co-production Jarring Effects, SPRWD et EcoRayonne
Conditions d’accueil adaptées pour le respect des normes sanitaires et solutions de repli en cas de pluie.
____________________________________________________
? CCO La Rayonne
Friche L’Autre Soie 24 rue Alfred de Musset 69100 Villeurbanne
Accès
? Métro et tram :
Ligne A et/ ou tram T3, arrêt « Vaulx-en-Velin La Soie » à 500m
(emprunter rue de la Poudrette, au rond-point à droite).
? Bus :
C8 et C15 arrêt « Musset Poudrette »
et C17 arrêt « Villeurbanne Bel Air »
? Vélo:
Piste-cyclable rapide de la ligne de l’Est, le long du tram T3 (15 min depuis Part-Dieu)
Stations Vélo’V : Poudrette / Musset + La Soie
Artem Effects résulte de la rencontre de Artem 83 et Jarring Effects . En partenariat avec la ville de Saint-Raphaël, Artem Effects reçoit depuis février 2021 des artistes en résidence pour créer leurs spectacles avant de les diffuser en France, en Europe, et à l’international. Le projet accueille la jeunesse pour se former aux métiers des musiques actuelles, et faire de Saint-Raphaël un épicentre de la création musicale et artistique, avec en 2022 la naissance d’un festival éco-responsable, autour des musiques actuelles et des arts numériques. Les spectacles élaborés pendant les confinements que vous n’avez pu entendre et voir, vous seront présentés les 23 et 24 juillet 2021 en exclusivité, au Jardin Bonaparte, en présence d’invités qui vous donneront un avant goût du festival 2022.

Artem Effects, Festival, Awori, Twani, Schvédranne, Praktika, Simon Winse, Ninon, Saint Raphaël

AU PROGRAMME VENDREDI 23 JUILLET

PRAKTIKA ET SIMON WINSE
Le producteur et DJ français nous embarque pour un voyage où la techno sombre se mélange avec le Gqom sud Africain, où la trance organique embrasse les sonorités Gnawa d’Afrique sub-saharienne.
*4 clés Télérama

SCHVEDRANNE
Entre poésie contemporaine et musique électronique, Schvédranne apparaît comme une expérience unique et une création majeure plongeant le dancefloor dans un univers d’émotions sans filtres, au gré des poèmes brûlants de Jack Hirschman, pilier de la beat generation.

 AU PROGRAMME SAMEDI 24 JUILLET 

NINON
Ninon écrit des poèmes minimalistes et percutants. Quand elle chante, sa diction ne peut cacher son amour du rap.
Alors pourquoi choisirait-elle entre parler et chanter, entre productions minimalistes électroniques, piano et chœurs à foison ?

AWORI & TWANI
La chanteuse/rappeuse suisse-ougandaise Awori s’associe de nouveau au beatmaker Twani au sein d’un album commun Ranavalona, porté par des sonorités hip-hop, neo soul, r&b et des rythmes afrobeats.
* 3 clés Télérama

 

___________INFOS PRATIQUES___________
? Vendredi 23 et samedi 24 juillet
? 21h — 00h
? Jardin Bonaparte, Promenade René Coty, 83 700 Saint-Raphaël
?? Gratuit
Avec Mediatone et Spread The Word (agence de booking et de production d’événements adossée à notre label) nous organisons La Fête de la Mue-Zik le vendredi 9 juillet 2021 à la Station Mue.

Au programme de la Fête de la Mue-Zik :
FAHRON
Dès leur rencontre, Robinson (auteur/interprète) et Celsius (compositeur/arrangeur) partagent leur amour pour le rap américain. Ce projet est un pur objet de son époque. Une identité complexe, qui refuse d’être ancré à un bout ou à l’autre du spectre rap, puisant dans l’ancien pour faire du nouveau.
EBONY T
Ebony’T est un duo de rappeuses lyonnaises composé de LUZ et BEIBY, auteures et interprètes de leur art. Elles représentent aujourd’hui la femme indépendante, libre de ses choix et assurée. Bienvenu dans l’univers Ebony’T.
PLDG
FUB, c’est l’esprit qui habite le son de “Pour l’Amour du Groove”. l’origine de leurs inspirations… La revendication sonore des racines par les déracinés. Si le FUB était une forme il serait un triangle car il relie 3 influences principales : La culture Afro américaine, l’héritage Bantu, depuis le sol Français…
EIRVEIBEI
Ce sont là deux frêres (Jotra et RedsK) accompagnés d’un pote du lycée, Fodo. Le nom du groupe vient des initiales RVB pour Rouge Vert Bleu, profil colorimétrique des écrans, à l’heure où la musique s’écoute autant qu’elle se regarde, via les clips et les réseaux sociaux.
FISTO DJ Set
Double vie à la Bruce Wayne. Ex jeune MC à la retraite, producteur d’évènements ou DA de label le jour, Fisto endosse son costume de party rocker la nuit venue pour secouer les dance-floors. Rare grooves, jamaican soul, rap vintage et autres perles frenchies des 60s : il sait où il met les pieds. Et comme Chuck Norris c’est souvent dans la gueule !
___________INFOS PRATIQUES___________
? Vendredi 9 juillet 2021
? 18h — 00h
? Station Mue — 155 Cours Charlemagne, 69002 Lyon
? Tram T1 : Arrêt Hôtel de Région – Montrochet
? Bus : Musée des Confluences
?? Gratuit – réservation obligatoire
? Installation architecturale de plein air de 750m2
? Bar-guinguette
? Restauration
Cet évènement se déroulera bien évidemment dans le respect des règles sanitaires en vigueur, masque obligatoire et en jauge limitée.
En 2020 Jarring Effects fêtait ses 25 ans d’audio-activisme. Nous devions organiser le Jarring Fest’, un festival de création haut en couleurs sur trois jours, trois lieux et avec trois tendances. Covid oblige, le Jarring Fest’ a été annulé. Comme on n’est pas du genre à se laisser abattre et qu’il n’y a pas de raison pour ne pas fêter notre quart de siècle on te propose cette année une version 1.5 du festival. On te donne rendez-vous les 10 et 11 juillet prochain à la Station Mue à Lyon !
La veille ce sera la Fête de la Mue-Zik avec Médiatone, ambiance hip-hop, on va tous Mue-ter. Samedi c’est Mue-Teck, Dimanche c’est Mue-Dub, une programmation Mus-clée Mue-rement réfléchie !

Jarring Fest, Jarring Effects, Submarine FM, Schvédranne, NUMéROBé, Dub Shepherds, Dub Invaders, Youthie
Au programme du Jarring Fest [1.5] :

___________SAMEDI 10 JUILLET___________
LIVE ELECTRO x VJING

17h – 00h
Apéro
Molky (pense à ramener ton jeu)
Ateliers MobilVolts : comprendre de manière ludique et pédagogique le fonctionnement d’un générateur, d’un panneau solaire et  comment on alimente un concert à l’énergie solaire.

Submarine FM & Ocean Flounk – Live audiovisuel
Naviguant entre grosses basses immersives et atmosphères abyssales, Submarine FM oscille entre techno minimale et ambient. Avec son écriture harmonique et ses textures modulaires et analogiques, ses lives sont une invitation à la découverte des profondeurs sonores.
Lien d’écoute

Schvédranne & François Salés – Live audiovisuel
Entre poésie contemporaine et musique électronique, Schvédranne apparaît comme une expérience unique et une création majeure plongeant le dancefloor dans un univers d’émotions sans filtres, au gré des poèmes brûlants de Jack Hirschman, pilier de la beat generation.
Lien d’écoute

NUMéROBé & Loup Blaster – Live audiovisuel
Au croisement de la bass music, de la la UK et de la dub, le beatmaker calaisien joue la musique idéale pour une virée au crépuscule. Une electronica au contraste saisissant, une nouvelle dimension dans un paysage sonore en clair obscur. Il sera accompagné par Loup Blaster au Vjing. Elle a collaboré avec Clap ! Clap ! et NUMéROBé, lors de performances visuelles à caractère psychédéliques, et a réalisé des images pour les shows de M.Oizo ou Major Lazer.
Lien d’écoute

Préventes 8€ – sur place 12€
Billetterie

___________DIMANCHE 11 JUILLET___________
DUB SESSION – SOUND SYSTEM ALL DAY LONG

17h – 22h
Apero
Molky (pense à ramener ton jeu)
Ateliers MobilVolts : comprendre de manière ludique et pédagogique le fonctionnement d’un générateur, d’un panneau solaire et  comment on alimente un concert à l’énergie solaire.

Dub Shepherds
Originaires de Clermont-Ferrand, ils pourraient tout aussi bien venir de l’underground londonien ou des studios jamaïcains. Mettant autant d’énergie à produire leur identité sonore qu’à enflammer le dance-hall avec leur sound system.
Lien d’écoute

Dub Invaders
Dub Invaders c’est le side project des membres de High Tone, dans un esprit alternatif et fait maison. « On retrouve la même énergie à jouer en sound system que lors des fêtes transgressives des 90’s. » Aux platines pour cette session : Fabasstone et Aku Fen
Lien d’écoute

Avec les MCs de BAT Records Nai-Jah, I Fi, Jolly et Junior Roy

Youthie
Du soleil Andalou à l’ombre d’une forêt indonésienne, Youthie nous embarque dans un univers cuivré au rythme des skanks. Un détonnant mélange de reggae roots et de musiques du monde, teinté de la sonorité de la trompette. Roadtrip musical en perspective.
Lien d’écoute

Préventes 8€ – sur place 12€
Billetterie

___________INFOS PRATIQUES___________

17h — 00h samedi
15h – 22h dimanche
Billetterie
Installation architecturale de plein air de 750m2
Bar-guinguette
Restauration

Conditions d’accueil adaptées pour le respect des normes sanitaires.

____________________________________________

Station Mue – 155 Cours Charlemagne, 69002 Lyon

Accès
Tram T1 : Arrêt Hôtel de Région – Montrochet
Bus : Musée des Confluences

Après Schvédranne en février dernier puis Awori X Twani en mars c’est au tour de Submarine FM de se rendre à Saint-Raphaël pour une résidence artistique et un concert gratuit dans le cadre du projet Artem Effects !

Submarine FM

En partenariat avec Artem 83, acteur culturel emblématique de la région Sud, nous avons créé Artem Effects. Ce projet, soutenu par la ville de Saint-Raphaël au travers d’un convention, a pour objectif de faire rayonner Saint-Raphaël culturellement. Un projet singulier et commun composé de résidences artistiques, de concerts, de formations gratuites auprès de la jeunesse, d’organisation de conférences ouvertes au public et de projections de documentaires dédiées aux arts. Un festival décarbonné est également prévu pour 2022 et s’articulera dans différents lieux et espaces publics de la ville.

Pour réaliser cet ambitieux programme d’intérêt général préservant la diversité et la parité, Artem Effects s’entoure de nombreux talents œuvrants dans le champ du spectacle vivant, de l’image et de l’éducation et du développement durable, à savoir l’agence artistique SPRWD Agency (Lyon), le cinéma Le Lido (Saint-Raphaël), l’organisme de formation E.M.I.L. (Villeurbanne), le sonorisateur Lu Sound (Saint-Paul de Vence) et le spécialiste en énergie photovoltaïque MobilVolts (Séranon).

Artem Effects #3

Pour cette troisième session, le génial Submarine FM sera en résidence à la Salle Félix-Martin du lundi 14 au jeudi 17 juin. Il sera accompagné par Océane Bosco, aka Ocean Flounk au VJing. L’occasion pour eux de peaufiner leur live avant de se produire au Printemps de Bourges le vendredi 25 juin prochain !

En 2020, après 6 EPs, Submarine FM a sorti son premier album Crawl, sur le label techno Slab Note. Composé à l’aide de son synthétiseur modulaire, ce disque est une déclaration d’amour à cet instrument à la fois psychédélique et futuriste. Il navigue entre grosses basses immersives et atmosphères abyssales, et oscille entre techno minimale et ambient. Avec son écriture harmonique et ses textures modulaires et analogiques, c’est une invitation à la découverte des profondeurs sonores. 

Concert gratuit ouvert au public

Jeudi 17 juin Submarine FM présentera son live de sortie de résidence à la Salle Felix-Martin de 20h à 21h ! L’entrée est gratuite et ouverte au public. La jauge étant de 195 places assises, les premiers arrivés seront les premiers arrivés seront les premiers servis. Venez tôt pour être assuré d’avoir une place !

Formé au jazz et bercé par la culture soundsystem, Submarine FM livrera un live techno aux inspirations anglaises et allemandes qui navigue entre grosses basses dub et références acid house.

 

Beyond The Blue, le nouvel album de Brain Damage et Big Youth sort aujourd’hui en double vinyle, en CD digipack et en digital sur toutes les plateformes de streaming !

Big Youth signe avec brio son retour avec ce nouvel album, le premier depuis une décennie ! Pétillant et intarissable, il évoque tour à tour l’âge d’or du reggae jamaïcain des années 60 et 70, nous livre sa version un brin complotiste de la crise sanitaire, évoque sa foi et parle d’amour… tout en s’intégrant à merveille à chaque univers proposé par Brain Damage, dont les compositions intègrent le reggae aux influences diverses, comme le jazz, le blues, le ska et le rock-steady, rehaussé par de merveilleux arrangements de cuivres.

Une histoire dans l’histoire

… ou comment résumer en quelques mots l’incroyable et terrible aventure vécue par Martin Nathan et son fidèle compagnon Samuel Clayton Jr, partis en Jamaïque en mars 2020, pour une collaboration avec le légendaire Big Youth. Le contexte d’un premier lockdown mondial inédit ne leur laissera que peu de temps pour effectuer des prises avec le célèbre DJ, avant qu’ils ne contractent tout deux le virus… Martin Nathan aura la chance de pouvoir rentrer en France, bien qu’obligé de rester confiné et de se soigner seul dans son studio pendant cinq semaines dès son retour. Samuel Clayton Jr, lui, ne rentrera pas, emporté par la maladie à Kingston.

La volonté de fer du producteur, épaulé par son label Jarring Effects et le producteur jamaïcain Stephen Stewart, permettra tout de même à ce projet d’aboutir.

Big youth

De son côté, une chose est sûre, Big Youth est en grande forme ! Il marque brillamment son retour avec cet album, constitué quasiment uniquement de nouveautés, le premier depuis de longues années ! Aux dires mêmes des nombreux éminents musiciens et chanteurs présents aux Anchor studios à Kingston pendant les prises, il n’a rien perdu de sa verve : « …you still get it, man ! ». Pétillant et intarissable, distillant une variété étonnante de styles vocaux, qu’il a lui-même créés, il évoque tour à tour « the old days », l’âge d’or du reggae jamaïcain des années 1960 et 70, nous livre sa version un brin complotiste de la crise sanitaire, évoque sa foi et parle d’amour… tout en s’intégrant à merveille à chaque univers proposé par Brain Damage.

Brain Damage

Car si l’on se réjouit ici de la forme et l’inventivité du elder, Martin Nathan n’est pas en reste et refond une nouvelle fois son style pour l’occasion. Toujours plus musicales, ses propositions se teintent d’influences diverses, pour lui jusque-là encore inexploitées, jazz, blues, ska, rocksteady…sublimées par de délicieux et soyeux arrangements de cuivres réalisés par Franck Boyron et ses acolytes, Baptiste Sarat et Fred Roudet. L’ensemble, bénéficiant d’une production ne laissant rien au hasard, constitue sans doute une nouvelle pierre angulaire de la foisonnante discographie de Brain Damage, dont on se demande toujours jusqu’où elle nous emmènera.

Samuel Clayton Jr

Samuel Clayton Jr, quant à lui, manquera à beaucoup de monde. Si on l’entend régulièrement et de façon évidente sous forme de samples tout au long de ce qui restera le dernier album sur lequel il aura travaillé, c’est avant tout son état d’esprit que Martin Nathan s’est efforcé de respecter, sous la forme d’une nouvelle aventure sonore et humaine. L’émotion est ici audible, palpable.

Brain Damage, Big Youth, Beyond The Blue, Samuel Clayton Jr

Reprise des hostilités enfin ! On revient en force le 12 juin au CCO La Rayonne et on se mobilise pour le climat avec UZUL, Praktika, AWORI x Twani et Les Mamans du Congo & Rrobin en concert « décarbonés » ! Ce sera aussi l’occasion de découvrir des solutions inédites (Mobilvolts, Pikip, La Poursuite) pour accompagner la filière musicale dans sa transition écologique pour un avenir durable ! On a tellement hâte de vous retrouver !

Décarboner l'événementiel, Praktika, Awori, Twani, Les Mamans du Congo, RROBIN

Jarring Effects et ses partenaires initient une série de concerts dits décarbonés, c‘est à dire alimentés par des EnR (énergies renouvelables). Cette première initiative permettra de rencontrer différents acteurs ayant conçus des solutions techniques inédites et des collectifs en alerte sur les enjeux en cours pour sauver notre planète ! Une démonstration ludique et mélodique pour tous ! En préambule … Et non c’est annulé! On ne se retrouve  plus devant la mairie de Villeurbanne pour une déambulation vélocypédique menée par le vélo sonore de PikiP Solar Speakers X Veloma ! Le départ était à 13h30 pour une  arrivée à La Rayonne à 14h. Mais le vélo sonore de Pikip sera bien au parc de La Rayonne!
.
.
En après-midi de 14h à 18h – entrée libre
@ Live en exclusivité mondiale d’UZUL à 15h00 sur le BOOTH de PikiP Solar Speakers
Membre fondateur du mythique groupe Kaly Live Dub, Uzul est, depuis ses débuts, un précurseur en terme de technique. Il propose un live machine combiné à de l’analogique pour un résultat époustouflant ! Entre dub, techno, UK bass et tech-house.

@  La Poursuite et leur vélo scène (https://lapoursuite.fr) à 15h45 avec Gustus & Mélo (chanson française/rap/slam) + Benjamin Hadjeb (guitare fingerstyle) à 16H15

.

· Stands des partenaires, showroom
· Table ronde sur comment décarboner l’événementiel à 16h30. Il s’agira de comprendre les origines des points de vue de chacun lors d’échanges bienveillant afin que chacun puisse utiliser son libre arbitre après avoir entendu nos intervenants. Il n’y a pas une solution mais une ensemble de choix à faire pour être pro-actif et réduire drastiquement les émissions à effet de serre tel le CO² , le méthane et bien d’autres. Cela nous concerne tous, on ne peut laisser faire, la résilience n’est pas de mise. Nous prendrons la journée organisée à La Rayonne comme crash-test, c’est à dire mettre en lumière les points positifs comme négatifs.

Invités: CCO x La Rayonne Fernanda Leite, Aremacs x Lauriane Gallet, Cagibig x Hichem El Garrach, Lu Sound Bernard Pourrat, Fa Musique x Antoine Damongeot, Mobilvolts x Yoan Lamarche, Pikip Solar Speaker x Maatea Stabile, La Poursuite x Alison Donjon, Ecole Centrale de Lyon x Jean-Pierre Cloarec, Music Declares Emergency France x Boris Picq, Slowfest x David Carroll (en visio), The Shift Project Lyon x Mathieu Schmaltz, negaWatt x Pascal Lenormand, Vincent Mignerot (essayiste, ses travaux portent sur la synesthésie et la collapsologie)…

.
En soirée de 18h15 à 23h – entrée solidaire 
Concerts sonorisés par Lu Sound et alimentés par Mobilvolts
Les Mamans du Congo & RROBIN
Chanter pour émanciper la femme africaine et révéler au monde le matrimoine culturel congolais. Une rencontre unique entre les berceuses bantu du Congo et des instruments traditionnels DIY avec les musiques électroniques et le hip-hop.
* 3 clés Télérama
La chanteuse/rappeuse suisse-ougandaise Awori s’associe de nouveau au beatmaker Twani au sein d’un album commun Ranavalona, porté par des sonorités hip-hop, neo soul, r&b et des rythmes afrobeats.
* 3 clés Télérama

.

Praktika
Le producteur et DJ français nous embarque pour un voyage où la techno sombre se mélange avec le Gqom sud Africain, où la trance organique embrasse les sonorités Gnawa d’Afrique sub-saharienne.
*4 clés Télérama

.
.
Infos pratiques 
? 14h — 23h
? Prix solidaire : 5 / 7 / 10/ 15€ – billetterie
? Tente dans un parc sauvage de 1,5 hectare
? bar-guinguette
? Restauration
? Flâner à l’ombre des arbres et des œuvres street-art
Ouverture des portes du CCO à 14h
Les concerts du soir débutent à 18h45, billet obligatoire
Fermeture des portes à 23h
Une co-production Jarring Effects, SPRWD et EcoRayonne
Conditions d’accueil adaptées pour le respect des normes sanitaires et solutions de repli en cas de pluie.
.
.
Se rendre au CCO La Rayonne
? CCO La Rayonne
Friche L’Autre Soie 24 rue Alfred de Musset 69100 Villeurbanne
? Métro et tram :
Ligne A et/ ou tram T3, arrêt « Vaulx-en-Velin La Soie » à 500m
(emprunter rue de la Poudrette, au rond-point à droite).
? Bus :
C8 et C15 arrêt « Musset Poudrette »
et C17 arrêt « Villeurbanne Bel Air »
? Vélo:
Piste-cyclable rapide de la ligne de l’Est, le long du tram T3 (15 min depuis Part-Dieu)
Stations Vélo’V : Poudrette / Musset + La Soie

Après 2020, I Pray Thee, Brain Damage et Big Youth dévoilent le second extrait de leur album Beyond The Blue, prévu pour le 28 mai prochain !

Brain Damage, Big Youth, Beyond The Blue, Jarring Effects

Si la genèse de ce détonnant projet de collaboration s’est déroulée de façon imprévue et dramatique, le producteur Martin Nathan aka Brain Damage a volontairement voulu cet album plus lumineux que jamais. Ce second single, éponyme, en est une excellente illustration. Brain Damage surprend une nouvelle fois, et distille un son harmonieux, chaloupé, teinté d’influences à la fois précises et universelles. Les imparables et néanmoins subtiles arrangements de cuivre signés par Franck Boyron viennent y ajouter une touche soul et élèvent déjà le morceau à un autre niveau.

Que dire alors de l’incroyable prestation de Big Youth ? On le découvre ici dans un premier temps crooner, chanteur de charme, lui même sans doute influencé par les maîtres du genre. Dans un second temps, il nous coupe le souffle (mais quand donc reprend-t-il le sien ?), avec une longue improvisation dont il a le secret, surfant sur les délicates harmonies offertes par le producteur compositeur.

Un moment de grâce et de symbiose, à n’en point douter. Avec un seul mot d’ordre : « love is the answer », message simple mais essentiel, à raison une nouvelle fois asséné dans ce contexte général si délicat.

Une histoire dans l’Histoire … 

Comment résumer en quelques mots l’incroyable et terrible aventure vécue par Martin Nathan et son fidèle compagnon Samuel Clayton Jr, partis en Jamaïque en mars 2020, pour une collaboration avec le légendaire Big Youth. Le contexte d’un premier lockdown mondial inédit ne leur laissera que peu de temps pour effectuer des prises, avant qu’ils ne contractent tous deux le virus… Martin Nathan aura la chance de pouvoir rentrer en France, bien qu’obligé de rester confiné et de se soigner seul dans son studio pendant cinq semaines dès son retour. Samuel Clayton Jr, lui, ne rentrera pas, emporté par la maladie à Kingston.

La volonté de fer du producteur, épaulé par le producteur jamaïcain Stephen Stewart, permettra tout de même à ce projet d’aboutir. 

Brain Damage, Samuel Clayton Jr, Stephen Stewart, Jarring Effects, Beyond The Blue, Big Youth

Rendez-vous le 28 mai pour découvrir les 12 titres de l’album !

Avis aux disquaires ! Commandez le vinyle Evolve d’Uzul en exclusivité pour le Disquaire Day du 17 juillet prochain. L’album va être pressé en édition très limitée à 150 exemplaires. De couleur blanche, ce vinyle est éco-responsable.*

Avec plus de onze maxi au compteur, Uzul, membre fondateur du mythique groupe lyonnais Kaly Live Dub dévoile Evolve, son premier album solo. Un disque haut en couleur qui abolit les frontières entre les esthétiques musicales. Onze titres surprenants qui cassent les codes et qui retracent l’évolution de sa musique, de sa vie et de ses influences. Avec Evolve, Uzul nous offre un disque résolumment bass music et techno dans lequel sont distillés ses mutliples influences, du dub au dubstep en passant par la UK bass, la tech-house ou encore le trip-hop. Commandez le directement auprès du Disquaire Day.  Lien d’écoute ici.

*Uzul inaugure une collection de vinyle écologique ! Il s’agit d’un disque composé de granulés à base de calcium-zinc, pochette et étiquettes imprimées sur carton et papier FSC, encre vegan. Les presses sont alimentées par de l’énergie verte (gaz & solaire) produite par des fournisseurs locaux. Les expéditions se font dans des emballages durables avec des transporteurs neutres en carbone.

Evolve, univers aquatique
Uzul, Evolve, Disquaire Day

© Joris Couronnet

L’album s’ouvre sur l’introduction Octopus. Avec son sonar entêtant et son thème enchanteur noyé sous les bulles d’un plongeur sous-marin, ce morceau donne le ton de l’album. Immergé et coupé du monde tumultueux actuel, on débarque dans un univers musical aquatique dont on va explorer les profondeurs mélodiques et abyssales.

L’eau, c’est le fil rouge de cet album. On la retrouve dans l’artwork, dans le nom des titres mais aussi de manière plus conceptuelle. De l’eau surgit la vie et elle nous accompagne tout au long de notre existence. Et c’est bien de ça dont il s’agit puisque Uzul nous embarque dans sa bulle. Il nous donne une vision globale de toutes les esthétiques musicales qui ont jalonné son parcours, en tant que producteur mais aussi d’un point de vue plus personnel.

Uzul mélange d’une main de maître les styles musicaux qui l’ont construit et fait danser au fil des années. L’utilisation de filtres et effets sonores finit de nous immerger dans cet univers aquatique, on se retrouve littéralement sous l’eau, coupé du monde, dans une réalité transformée.

Evolve nous prouve que l’on peut, en musique, sortir des cases et casser les codes pour arriver à une belle harmonie.

Uzul, pionnier et précurseur 
Uzul, Evolve, Disquaire Day

© Joris Couronnet

Au début des années 1995, après avoir été chanteur dans les groupes Kaly Reggae Dub et High Tone, il est l’un des membres fondateurs du mythique groupe lyonnais Kaly Live Dub, au sein duquel il est affecté au sampler et aux effets. Après un premier side-project en 2007, Uzul démultiplie les sorties en solo sur bon nombre de labels européens. En parallèle, il fonde le duo breakbeat Hybrid Sound System. Ce compositeur hors norme à la musicalité sans faille crée également la formation hip hop noise Uzul Prod. Puis, plus récemment 4GetMeNot, projet à l’esthétique techno et UK bass. En 2014, il s’associe à un autre maestro, Molécule, et forme le duo Granit pour un EP 4 titres.

Ce touche à tout, curieux à la créativité intarissable est, depuis ses débuts, un précurseur en terme de technique. En 1998 déjà, il fait partie des premiers musiciens à utiliser un Atari 1040ST ainsi que Cubase. A l’époque, il achète son premier sampler, l’associe à ce séquenceur et crée un live machines, une prouesse pour l’époque ! La capacité mémoire étant ultra limitée, il crée tout en temps réel, ce qui lui confère une manière de jouer beaucoup plus vivante.

La technique mais pas que. Uzul est également un pionnier en terme d’esthétiques musicales. Il succombe à l’attraction du dubstep dès que ce dernier commence à s’exporter des banlieues londoniennes. Très vite, il s’impose en solo comme l’un des rares performeurs live de la scène dubstep et se fait remarquer par la crème des producteurs d’outre-manche avec qui il partage régulièrement l’affiche. En 2009, le prodige Skream le gratifie d’un remix pour Under Pressure, saluant ainsi un artiste hyperactif unique en son genre. Ce savoir-faire et cette longueur d’avance, on la retrouve dans sa musique comme dans ses lives. Aujourd’hui il propose un live composé sur Ableton Live qu’il combine à de l’analogique. Le résultat est époustouflant, aucun de ses lives ne se ressemblent puisqu’il créé en temps réel.

Quatre ans après la sortie du diptyque «Walk the walk / Talk the talk», qu’il a réalisé en Jamaïque en compagnie de certaines des icônes qui ont fait l’âge d’or du reggae dans les années 70, le producteur Martin Nathan récidive et annonce son grand retour sur l’île pour Beyond The Blue un tout nouvel album en collaboration avec le mythique Big Youth. Un premier single sortira le 15 avril en attendant l’arrivée de l’album le 28 mai prochain. 
Une Histoire dans l’histoire …

Comment résumer en quelques mots l’incroyable et terrible aventure vécue par Martin Nathan et son fidèle compagnon Samuel Clayton Jr, partis en Jamaïque en mars 2020, pour une collaboration avec le légendaire Big Youth. Le contexte d’un premier lockdown mondial inédit ne leur laissera que peu de temps pour effectuer des prises avec le célèbre DJ, avant qu’ils ne contractent tout deux le virus … Martin Nathan aura la chance de pouvoir rentrer en France, bien qu’obligé de rester confiné et de se soigner seul dans son studio pendant cinq semaines dès son retour. Samuel Clayton Jr, lui, ne rentrera pas, emporté par la maladie à Kingston.

La volonté de fer du producteur, épaulé par le producteur jamaïcain Stephen Stewart, permettra tout de même à ce projet d’aboutir.

.

BRAIN DAMAGE

Brain damage Photo; presse © Paul Bourdel

© Paul Bourdel

Avec la réalisation de 14 albums et plus de 700 concerts, Martin Nathan multiplie depuis 20 ans les propositions artistiques les plus aventureuses et diverses sous le nom de Brain Damage. Considéré comme l’un des créateurs de la scène dub en France à la fin des année 90, il se présente rapidement comme une influence majeure pour toute une génération de musiciens. N’étant pas du genre à se reposer sur les modèles qu’il a lui-même fondés, il se renouvelle sans cesse au gré de ses multiples projets, enchaînant notamment des collaborations toujours plus prestigieuses avec des pointures comme avec High Tone (fr), Vibronics (uk), Horace Andy (Ja), ou plus récemment Harrison Stafford (usa). Parallèlement à ses multiples productions, ses fameuses prestations scèniques explosives lui confèrent une solide réputation internationale, et il est plus que rare de voir un artiste fêter ses 20 ans de carrière avec tant de vitalité et une créativité intacte.

.

BIG YOUTH

Big Youth Photo; Noir et Blanc

Né en 1949 dans le quartier de Trenchtown à Kingston, Manley Augustus Buchanan compte parmi les premiers artistes à développer le style DJ, ancêtre du rap, et devient rapidement l’un des plus reconnus. Chantre du Rastafarisme, il se consacre majoritairement à des thèmes sociaux et conscients., ce qui est une nouveauté lorsqu’il s’impose dès 1972 comme le seul rival sérieux de U Roy, créateur du genre. Tout en collaborant avec la quasi totalité des plus grandes figures artistiques jamaïcaines de l’époque, il constitue également une influence majeure pour Bob Marley parmis tant d’autres. Il sait également capter l’attention de la scène punk en Angleterre, notamment celle de Johnny Rotten (Sex Pistols / PIL), dans la mouvance des fameuses punky-reggae parties. Toujours à l’heure actuelle inlassablement copié ou samplé, Big Youth, ou JahYouth, comme on l’appelle affectueusement en Jamaïque, reste le DJ le plus touchant et le plus populaire de l’âge d’or du roots reggae des années 1970.

.

Samuel Clayton Jr

Samuel Clayton Jr; Photo; Noir et blanc

Fils de Samuel Clayton, ayant officié au sein de la légendaire formation jamaïcaine Mystic Revelation of Rastafari, Sam deviendra dans un premier temps ingénieur dans les chemins de fer, avant de se consacrer entièrement à ce qui donnera un sens à sa vie, la musique au sens large. Incontournable ingénieur du son, tant en live qu’en studio, il travaillera avec les plus grands, des Rolling Stones à Steel Pulse ou Toots & the Maytals pour ne citer qu’eux, souvent accompagné de son amide toujours Stephen Stewart (Harry JStudio, Burning Spear…). Après avoir vécu à New-York et en Angleterre, il s’établira définitivement en France dans les années 90. Il y deviendra rapidement l’homme à connaître pour tous les musiciens férus de reggae, et accompagnera la quasi totalité des formations de l’hexagone assouvir leurs fantasmes de productions et de rencontres en Jamaïque sous la forme de projets avec Sly & Robbie, DavidHinds, Horace Andy etc… Mais si Sam avait le bon carnet d’adresse pour rendre ce genre de choses possibles, on se souviendra de lui pour sa faculté à bâtir des ponts entre certaines cultures si différentes entre elles.

Ses remarquables capacités lui permettront également de dépasser les frontières des musiques jamaïcaines et il travaillera ainsi avec des artistes de blues, jazz, gospel ou soul (Eric Bibb, JP Bimenietc … ).

Véritable homme de culture et de partage, il a toujours su rester imprévisible, comme le prouvent ses multiples collaborations avec Brain Damage à qui il a permis de travailler avec Big Youth, Kiddus I,Ras Michael, mais également des artistes d’horizons complètement autres comme la japonaise Emiko Ota.

Un personnage ouvert, rare, irremplaçable.

ARTDEKO

ArtDeko; photo; noir et blanc

Après des années à jouer dans différents projets (Thomas Fersen, Le Peuple de l’herbe…), Franck Boyron et Baptiste Sarat se lancent en janvier 2010 dans l’aventure du duo. Il créent alors ArtDeko, un duo trombone / bugle, deux instruments de la famille des cuivres doux. Parallèlement, leurs étonnants talents de mutli-instrumentistes (contrebasse / guitares / percussions etc…) et leur immense faculté d’adaptation les poussent régulièrement à intègrer de façon ponctuelle d’autres formations, comme ce fût le cas notamment sur le fameux album What you gonna do? de Brain Damage. 
Prêts, feu… partez ! La campagne de précommande pour le vinyle d’Uzul est lancée ! C’est une édition ultra limitée, seules 150 copies sont disponibles en précommande, réserve la tienne dès maintenant avant qu’il ne soit trop tard ! Tu recevras ton vinyle en avant-première aux alentours du 15 mai prochain. Et comme on croit au pouvoir de la musique pour incarner et soutenir la transformation culturelle nécessaire à un avenir durable ce vinyle est écologique* ! Nous avons besoin de votre soutien pour que ce projet voit le jour. Je précommande mon vinyle sur Diggers Factory.

Uzul, Evolve, vinyle, précommande, édition limitée

Cette année, Uzul sort son premier album solo Evolve, aux accents techno et bass music sur notre label Jarring Effects. Un disque écologique haut en couleurs qui abolit les frontières entre les esthétiques musicales.

Au début des années 1995, après avoir été chanteur dans les groupes Kaly Reggae Dub et High Tone, il est l’un des membres fondateurs du mythique groupe lyonnais Kaly Live Dub, au sein duquel il est affecté au sampler et aux effets. Après un premier side-project en 2007, Uzul démultiplie les sorties en solo sur bon nombre de labels européens. En parallèle, il fonde le duo breakbeat Hybrid Sound System. Ce compositeur hors norme à la musicalité sans faille crée également la formation hip hop noise Uzul Prod. Puis, plus récemment 4GetMeNot, projet à l’esthétique techno et UK bass. En 2014, il s’associe à un autre maestro, Molécule, et forme le duo Granit pour un EP 4 titres.

Ce touche à tout curieux à la créativité intarissable est, depuis ses débuts, un précurseur en terme de technique. En 1998 déjà, il fait partie des premiers musiciens à utiliser un Atari 1040ST ainsi que Cubase. A l’époque, il achète son premier sampler, l’associe à ce séquenceur et crée un live machines, une prouesse pour l’époque ! La capacité mémoire étant ultra limitée, il crée tout en temps réel, ce qui lui confère une manière de jouer beaucoup plus vivante.

La technique mais pas que. Uzul est également un pionnier en terme d’esthétiques musicales. Il succombe à l’attraction du dubstep dès que ce dernier commence à s’exporter des banlieues londoniennes. Très vite, il s’impose en solo comme l’un des rares performeurs live de la scène dubstep et se fait remarquer par la crème des producteurs d’outre-manche avec qui il partage régulièrement l’affiche. En 2009, le prodige Skream le gratifie d’un remix pour Under Pressure, saluant ainsi un artiste hyperactif unique en son genre.

Ce savoir-faire et cette longueur d’avance, on la retrouve dans sa musique comme dans ses lives. Aujourd’hui il propose un live composé sur Ableton Live qu’il combine à de l’analogique. Le résultat est époustouflant, aucun de ses lives ne se ressemblent puisqu’il créé en temps réel.

Avec plus de 11 maxi au compteur, l’envie d’un album solo a germé dans l’esprit d’Uzul. Le résultat ? Onze titres surprenants qui cassent les codes et qui retracent l’évolution de sa musique, de sa vie et de ses influences. Avec Evolve, il nous offre un disque résolument bass music et techno dans lequel sont distillés ses multiples influences, du dub au dubstep en passant par la UK bass, la tech-house ou encore le trip hop.

*Uzul inaugure une collection de vinyle écologique ! Il s’agit d’un disque composé de granulés à base de calcium-zinc, pochette et étiquettes imprimées sur carton et papier FSC, encre vegan. Les presses sont alimentées par de l’énergie verte (gaz & solaire) produite par des fournisseurs locaux. Les expéditions se font dans des emballages durables avec des transporteurs neutres en carbone.

Initialement machiniste dans le célèbre groupe de dub Kaly Live Dub, Uzul a participé à de nombreux projets novateurs autour de la bass-music tout au long de ses 20 ans d’activisme musical. Aujourd’hui il s’apprête à sortir son premier album solo sur notre label. 
Uzul; evolve; photo; presse

©Joris Couronnet

Défenseur de la bass music depuis une vingtaine d’années, Uzul fait ses débuts (composition, sample et machine) au sein du groupe Kaly Live Dub, pionnier de la scène Dub en france aux côtés de High Tone. Il participe aussi parallèlement à plusieurs projets musicaux novateurs comme le duo Hybrid Sound system ou encore le groupe Uzulprod véritable ovni de la scène dub électronique française, au carrefour entre hip hop et dub atmosphérique. En 2014  il fonde sur le label Slab Note le duo GraniT avec son pote Molécule.

Après s’être consacré en solo depuis 2009 au dubstep et plus récemment à la musique trap, il fait son retour sur scène en 2019, en signant une série d’EPs nommée Back in Dub sur le label Odg Prod. EPs pour lesquels il retourne à son premier amour le dub ! Ces nouveaux opus, au mixage sophistiqué, regroupent toutes les techniques qui ont fait la renommée de ce style, techniques qu’il enseigne d’ailleurs au sein du centre de formation E.M.I.L en tant que premier formateur de dub musique de l’hexagone.

Ce touche à tout, curieux à la créativité intarissable est, depuis ses débuts, un précurseur en terme de technique. En 1998 déjà, il fait partie des premiers musiciens à utiliser un Atari 1040ST ainsi que Cubase. A l’époque, il achète son premier sampler, l’associe à ce séquenceur et crée un live machines, une prouesse pour l’époque ! La capacité mémoire étant ultra limitée, il crée tout en temps réel, ce qui lui confère une manière de jouer beaucoup plus vivante.

Son album Evolve verra le jour en avril 2021. Il sera composé de 11 titres aux accents techno qui cassent les codes et qui retracent l’évolution de sa musique, de sa vie et de ses influences. Tiens-toi prêt, on te sort un premier single le 4 mars prochain!

Précommande du vinyle ici, édition limitée – version écologique*

*Uzul inaugure une collection de vinyle écologique ! Il s’agit d’un disque composé de granulés à base de calcium-zinc, pochette et étiquettes imprimées sur carton et papier FSC, encre vegan. Les presses sont alimentées par de l’énergie verte (gaz & solaire) produite par des fournisseurs locaux. Les expéditions se font dans des emballages durables avec des transporteurs neutres en carbone.

La semaine dernière a eu lieu la toute première édition de notre projet Artem Effects à Saint Raphaël. Résidences d’artistes, concerts, formations, diffusions de documentaires, conférences, … le programme était chargé ! On te proposera même un festival décarboné et éco-responsable en 2022. On t’explique tout ça en détail. 

Artem x Effects

Schvédranne; résidence; jack hirschman

En partenariat avec Artem83, acteur culturel emblématique de la région Sud, nous avons créé Artem Effects. Soutenu par la ville de Saint Raphaël au travers d’une convention le projet a pour objectif de faire rayonner Saint Raphaël en proposant des activités et des événements culturels. En 2021,  nous mettons en place tout les deux mois une résidence d’artiste pour un temps de travail dédié à l’élaboration de spectacles vivants mêlant musique et arts visuels en collaboration avec différents lieux de la ville. Un concert clôturera chaque sortie de résidence. Ils seront si possible ouverts au public. Ces concerts seront captés et diffusés, en streaming et via les chaînes de TV et radios locales. De plus, dès que la situation le permettra, nous proposerons d’autres concerts dans la région.

Cinq conférences sur des problématiques propres aux musiques actuelles et aux arts contemporains sont déjà prévues pour 2021. Avec le cinéma Le Lido nous proposons aussi cinq projections de documentaires dédiés aux arts, comme par exemple notre série World Wide Effects . Avec notre centre de formation E.M.I.L, nous proposerons également des formations d’initiation au mixage, au DJing, au beatmaking ou encore des ateliers d’écriture autour du rap.

Pour couronner le tout en 2022 nous organiserons un festival décarboné en partenariat avec Mobilvolts (spécialiste en énergie photovoltaïque), Lu Sound (sonorisateur) et MDE (Music Declares Emergency). L’objectif est de s’appuyer sur les ressources renouvelables, l’énergie solaire, la revalorisation des déchets, le zéro plastique et le bilan carbone compensé.

La première session

Schvedranne; artem effects; live
La semaine a débuté avec une toute première résidence, celle de Schvédranne. Après avoir sorti quatre singles qui mélangent sonorités profondes et mélodies techno avec la voix du célèbre poète Jack Hirschmann, l’artiste sortira son nouvel album à l’automne sur Jarring Effects. Tout au long de la semaine, il a peaufiné le live qui accompagnera son prochain album à la salle Felix Martin avec à la fin, un concert de sortie de résidence mêlant musique et arts visuels. Quatre autres résidences artistiques sont déjà programmées cette année. Ce n’est pas tout, on a également réalisé une captation du live de Schvédranne au cœur de l’esplanade Bonaparte entièrement alimenté par notre partenaire MobilVolt et son générateur solaire mobile. 

Schvédranne; résidence; jack hirschman

Schvédranne a également animé une formation de musique assistée par ordinateur (MAO) au centre culturel de Saint Raphaël, permettant à quatre jeunes raphaëlois de découvrir la composition de musiques électroniques.  

Pour clôturer la semaine, un débat était organisé au cinéma le Lido autour de la question « Comment décarboner un festival ? » avec comme participants  Yoann & Zoé Lamarche de Mobilvolts, Bernard Pourrat de Lu Sound et Monsieur Mo du label JFX, animé par Félix Godbille, secrétaire de Music Declares Emergency.

On en a profité pour lancer officiellement le projet auprès des média avec une conférence de presse. Avec la participation de Guillaume Decard (Adjoint au Maire délégué à la culture et à la jeunesse), Emmanuelle Picq-Charvet (Présidente d’Artem 83), Anna Franceschini (Vice présidente d’Artem 83), Monsieur Mo (Label manager de Jarring Effects), Jean-Marie Charvet (Gérant du Cinéma Le Lido), Yoann Lamarche (Fondateur Mobilvolts) et Boris Picq (Vice Président MDE).

Artem Effects : un projet culturel pour faire rayonner Saint-Raphaël
https://www.ville-saintraphael.fr/information-transversale/actualites/artem-effects-un-projet-culturel-pour-faire-rayonner-saint-raphael-3409

Pendant 4 ans ils vont toutfaire pour la musique!
https://www.pressreader.com/france/var-matin-grand-toulon/20210210/282166473875483

On vous dévoile quelques vidéos très bientôt ! 

L’EP Unplugged d’Eustache McQueer est maintenant disponible en CD digipack ! Au sein d’une épopée néo soul et folk envoûtante, le duo t’emmène dans un voyage introspectif autour de la culture queer aux quatre coins du monde.CD; Unplugged; EMQAprès la signature de leur premier album Lake Pearl en 2019 sur Jarring Effects, le duo Eustache McQueer change de registre et explore les compositions guitare et le chant en version acoustique.

 

 

C’est toujours avec l’idée d’interpeller et d’émouvoir son public que le duo s’empare d’une guitare classique d’un côté et d’une voix brute, sans retouche, de l’autre. Avec des références musicales allant des sonorités bossa chaloupées aux lieders allemands. La musicalité subtile des compositions de Laurent Dratler accompagne la voix de Joël Defrance. Un album acoustique attentionné et ponctué de récits allant de l’intime au collectif, avec des chansons qui racontent des histoires d’amour plurielles, de révolte ou d’errance.
.
De cette complicité évidente se dégage un univers de sensations cosmiques et mélancoliques, propre à l’esthétique queer d’Eustache McQueer. Une ode à la sensualité simple et libre.

 

Avec une sortie triomphante le 13 novembre sur toutes les plateformes de streaming, le projet Les Mamans du Congo & RROBIN a véritablement conquis le public et la presse. Les titres ont été diffusés dans les playlists et sur les radios du monde entier. La version physique de l’album, dont la sortie avait été retardée à cause de la situation sanitaire, sera finalement disponible à partir du 11 décembre !

« Une nouvelle vague féministe dans le chant africain »  – Le Monde 

« Les Mamans du Congo et Rrobin célèbrent le «matrimoine» » – RFI 

« Les Mamans du Congo, le groupe afroféministe qui célèbre les chansons du matrimoine » – Télérama

Depuis la sortie du premier single Boum le 15 juillet dernier on entend Les Mamans du Congo & RROBIN résonner partout autour du globe. Radio Nova, France Inter, FIP… personne n’a su résister aux cinq mamans et au beatmaker lyonnais. Le grand Gilles Peterson n’a pas fait exception en diffusant le titre Boum dans son podcast sur la BBC.

Consulter la revue de presse ici 

les Mamans du Congo; Congo; photo, CD et vinyle

© Flore Onissah

Pour celles et ceux qui n’auraient pas encore entendu parler du projet, Les Mamans du Congo est un groupe congolais composé de cinq femmes qui chantent des berceuses traditionnelles de leur pays. Mené par la chanteuse et percussionniste Gladys Sambale groupe évoque de nombreuses thématiques chères à la population congolaise : de l’émancipation des femmes face à la société patriarcale aux difficultés des personnes qui abandonnent leurs villages et leurs proches pour trouver du travail, en passant par des légendes traditionnelles revisitées.

Rrobin; photo; jarring effects, CD et vinyle

© Tania Guerrero

C’est en 2019, à l’initiative de l’Institut Français du Congo, de la Coopérative de Mai et du label Jarring Effects que Les Mamans du Congo rencontrent le producteur et beatmaker français RROBIN. Le projet Les Mamans du Congo & RROBIN était né, nous proposant un délicieux mélange entre chants et percussion traditionnels congolais et beats hip-hop et électroniques.

Après avoir conquis le public et les médias, l’album arrivera en version physique à partir du 11 décembre prochain. Il est déjà disponible en précommande ici. Une excellente idée cadeau pour ensoleiller votre Noël 2020 !

Après avoir reçu une véritable ovation de la presse nationale et internationale pour les trois premiers singles Boum, Bordel de Rap et Ngaminke , Les Mamans du Congo & RROBIN dévoilent leur premier album vendredi 13 novembre prochain sur toutes les plateformes digitales. Malheureusement, au vu de la situation actuelle il faudra attendre le 11 décembre pour se procurer les versions CD et vinyle de l’album déjà disponibles en précommande sur Bandcamp

 

« Ce groupe afro-féministe scande le quotidien des congolaises sur des rythmiques explosives » Le Monde

 

« Des femmes inspirantes et modernes qui donnent envie de regarder l’avenir sans se soucier des traditions, qu’elles s’approprient avec bon sens et créativité. » Pan African Music

 

« Le tube de l’été » FIP

 

> Découvrez la revue de presse complète des Mamans du Congo et Rrobin <

Dirigé par la chanteuse et percussionniste charismatique Gladys Samba les cinq mamans chantent en Lari l’histoire de leur peuple ainsi que le quotidien de la femme congolaise en le mettant en musique sur des rythmiques complexes jouées avec des fourchettes, assiettes, paniers, pilons et matériel de récupération.

C’est il y a deux ans que l’Institut Français du Congo, la Coopérative de Mai et le label Jarring Effects mettent en relation le groupe Les Mamans du Congo et RROBIN. Le collectif de femmes rencontre alors le producteur et beatmaker français, RROBIN, spécialiste des beats hip-hop et house. Le projet Les Mamans du Congo & RROBIN était né.

Rrobin label Galant Records de Jarring Effects

Après leurs trois premiers singles : Boum, Bordel de Rap et Ngaminke, le premier album sortira le 13 novembre prochain, une rencontre unique entre les berceuses bantu du Congo et des instruments traditionnels DIY le tout mis en musique par le beatmaker RROBIN.

À travers les 9 pistes de l’album les artistes traitent de nombreux sujets chères à la population congolaise. Des difficultés des personnes abandonnant leurs villages et leurs proches pour trouver du travail à Brazzaville (Bordel de Rap) à l’émancipation des femmes face aux contraintes familiales et à la société patriarcale (Boum), Les Mamans du Congo & RROBIN luttent en mêlant habilement métaphores et textures sonores (Sans Pagne, Meki) pour proposer un mariage inédit entre l’univers du rap et l’héritage culturel Kongo. En puisant à la source de leur histoire et en revisitant les légendes souvent contées au bord du fleuve Congo (Ngaminke), le combo invite son peuple à persévérer (Nkala) et offre une véritable ode à la femme africaine (Perle Précieuse).

Slab Note élu label du mois dans le dernier numéro de Tsugi, un concert sur des transats, notre Label Manager sur France 3… malgré l’interdiction de fêter nos 25 ans  avec vous au Jarring Fest’ ce mois est bien chargé ! On te raconte tout ça dans ce résumé de l’actu de la constellation Jarring Effects.

Slab note, tsugi, label

Tout d’abord notre label dédié à la techno et aux musiques électroniques Slab Note a été élu label du mois dans le dernier numéro du magazine Tsugi spécialisé dans la découverte de nouvelles tendances musicales.

On est fier !

 

 

Les 6 et 7 octobre dernier toute l’équipe Jarring Effects s’est rendue aux Etats Généraux des Indépendants de la culture pour repenser l’avenir du secteur culturel face à la pandémie et aux nouvelles restrictions à travers des workshops, des ateliers et des tables de discussions.  Au total 1600 autres structures culturelles et médias ont répondu à l’Appel. Suite à cet évènement, Mo, notre label manager était interrogé au journal de 20h de France 3 région pour parler de l’impact de la crise sanitaire sur nos activités et celles des autres indépendants du secteur de la culture.

> Voir l’interview <

celine, flow, lille

De son côté Céline, notre DA est partie à Lille pour parler de la constellation Jarring Effects au Flow  (Centre Eurorégional des Cultures Urbaines). Présentation nos différentes activités, retour sur les dates clés, workshop d’initiation au mixage, … le programme était chargé ! Elle en a aussi profité pour enregistrer une Seeds avec les artistes soutenus par le Flow. Ça sortira très prochainement sur Galant Records.

 

zero gravity, concert, les subsistances, lyon

Avec les normes sanitaires et l’annulation de presque tous nos évènements on a dû s’adapter. Jeudi 1er octobre on vous proposait un live sur des transats aux SUBS de Lyon. Au programme : l’hypnotisante techno ambient de Zéro Gravity membre d’Ez3kiel. Vous avez été nombreux à venir à ce concert, seul survivant de la programmation du Jarring Fest.

Les mamans du congo, rrobin, nouveau

Après les singles Boum et Bordel de Rap qui ont enflammé la presse, Les Mamans du Congo & RROBIN nous dévoilent ce jeudi 22 octobre Ngaminke. Un troisième extrait qui va clairement te donner l’eau à la bouche avant la sortie de l’album le 13 novembre prochain enregistré dans notre studio le Rumble In

« Des berceuses bantoues interprétées avec fourchettes et percussions maison et rhabillées de house et de beats qui rafraîchissent l’oreille ». TÉLÉRAMA
« Ce groupe afroféministe scande le quotidien des congolaises sur des rythmiques explosives ».       LE  MONDE

EMIL, formation,

Du coté de notre centre de formation E.M.I.L après une formation sur le mixage en home studio avec Uzul, cette semaine Flore Morfin, aka DJ Flore anime la formation « Ableton Live : Composer, jouer et mixer ». Pour la suite, les formations s’enchainent jusqu’à fin décembre. Il ne reste plus beaucoup de places libres, dépêchez-vous !

> Programme des formations  <

Pin It on Pinterest

Aller à la barre d’outils