MOTHER CITY BLUES

Le Cap est la « ville-mère » de la nation sud-africaine. Cette matrice dont s'enorgueillissent les guides touristiques a ses revers..

Mother City Blues

Le Cap est la « ville-mère » de la nation sud-africaine. Cette matrice dont s'enorgueillissent les guides touristiques a ses revers. Cape Town est unique à bien des égards. Ville la plus cosmopolite de l'Afrique du Sud, elle regroupe les trois communautés du pays : noirs (natif), blancs (afrikaans) et Métis (brown ou colored). Aujourd'hui encore, les enfants nés de ce port à la croisée des continents se déchirent pour décider qui est le fils préféré de cette mère équivoque. Par l'apartheid ils ont vécu séparés, depuis les limites sont devenues un peu plus floues, mais l'ordre des choses reste en place. Dans le cadre du projet Cape Town Effects, le réalisateur Arno Bitschy, stéphanois d'origine et lyonnais d'adoption, documentariste aguerri, dresse le portrait de cette étonnante mégalopole post apartheid au travers du regard de trois personnages, trois rappeurs, entre découverte et confidence. Un regard insolite constitué de témoignages et d'instants pris sur le vif, un instantané éloquent.

Latest News

Année : 2013 / Durée : 53min
Auteur-Réalisateur : Arno Bitschy
Image : Arno Bitschy
Son : Céline Frezza
Montage : Arno Bitschy
Producteur : Jarring Effects
Assistante production : Anne-Sophie Leens

RESILIENCE

Et si Detroit n’était pas en ruine? Et si tout ce que répètent les médias à son propos ne sont que mensonges? Ce documentaire propose un road trip dans l’une des villes les plus énigmatiques des Etats Unis.

RESILIENCE

Et si Detroit n’était pas en ruine? Et si tout ce que répètent les médias à son propos ne sont que mensonges? Ce documentaire propose un road trip dans l’une des villes les plus énigmatiques des Etats Unis. Un voyage aux regards croisés, comme une déclaration d’amour pour leur ville. A travers les propos de ses habitants se dessine une ville à moitié vide peuplée de militants, de citoyens concernés, de déclassés qui semblent se cacher du reste du monde. Dans ce voyage, la musique résonne de toute part, des rues à moitié vides, aux grands building abandonnés, à travers les fermes urbaines et envahissant les friches industrielles. Cette musique c’est celle de l’âme de Detroit. Au final Detroit ne paraît pas si hostile, mais pleine d’espoir, de vie et de passion. Le film "Resilience" tend à brosser un portrait réaliste de Détroit. La vision des protagonistes du projet D.Lights démontre par leur engagement citoyen qu’elle ne se cantonne plus simplement à l’image de friche industrielle qui lui a été imposée à la suite de la dernière crise économique.

Latest News

Année : 2015 / Durée : 64min
Auteur-Réalisateur : Arno Bitschy
Image : Arno Bitschy
Son : Céline Frezza
Montage : Arno Bitschy
Producteur délégué : Jarring Effects

JAZZ, PORTRAIT D'UNE AME OUBLIEE DE DETROIT

Dans une Amérique plus divisée que jamais, Detroit, ville fantomatique, propose la face sombre du rêve américain.

JAZZ, PORTRAIT D'UNE AME OUBLIEE DE DETROIT

Dans une Amérique plus divisée que jamais, Detroit, ville fantomatique, propose la face sombre du rêve américain. Dans une des nombreuses maisons abandonnées vit une vieille femme, Jazz. Elle chante des vieux morceaux de Billie Holiday, des histoires d'amour tristes, des destins déchus, des passions déchirantes. Sur son porche elle regarde le temps qui passe, loin du chaos qui secoue son pays. Son rite est immuable, tous les jeudi, elle retrouve ses amis dans un club de Jazz et elle chante, sa voie brisée rayonne. Après Resilience et le portrait du combat du peuple de Detroit pour sa ville, Jarring Effects présente celui d'une de ses âmes errantes, Jazz alias DJ Holiday. Un destin oublié qui méritait enfin d'être mis en lumière.

Latest News

Année : 2017 / Durée : 40min
Auteur-Réalisateur : Arno Bitschy
Image : Arno Bitschy
Son : Céline Frezza
Producteur délégué : Jarring Effects

CALL & RESPONSE

NOLA iS CALLiNG réalisé à la Nouvelle-Orléans est le titre de ce troisième volet qui sera diffusé au printemps 2019. Il s’agit d’une rencontre triangulaire entre la France, le Benin et les Etats-Unis....

CALL & RESPONSE

NOLA iS CALLiNG réalisé à la Nouvelle-Orléans est le titre de ce troisième volet qui sera diffusé au printemps 2019. Il s’agit d’une rencontre triangulaire entre la France, le Benin et les Etats-Unis.... avec 2 artistes français (David Walters – producteur / compositeur / chanteur et Olivier Koundouno violoncelliste), 3 artistes nés à la Nouvelle-Orléans (Big Chief Jermaine, Big chief Roméo et Ha Sizzle), et Bona Didolanvi, percussionniste de Cotonou (Bénin). Cette rencontre inédite aura lieu à la Nouvelle-Orleans. Le documentaire quant à lui proposera un regard de l’intérieur, sur les racines et les traditions de la ville en suivant deux personnages, Big chief Jermaine, digne représentant des mardi-gras indians, et Ha Sizzle, figure montante de la scène de la bounce, nouveau courant musical électronique qui entrechoque les codes et les genres, que seule NOLA aurait pu engendré.

Année : 2018
Auteur-Réalisateur : Arno Bitschy & Elodie Maillot
Image : Arno Bitschy
Son : Céline Frezza & Elodie Maillot
Producteur : Jarring Effects

prochaines diffusions

Jazz, portrait d’une âme oubliée de Detroit

en présence du réalisateur
Samedi 11 novembre 2017 à 22h30
Gaîté Lyrique
5 euros (adhérents) / 7 euros (plein)
+ d'infos sur la page de l’evenement

Résilience

23 mars 2017 au Périscope à Lyon
Entrée gratuite.

à propos

Depuis maintenant 5 ans, JARRING EFFECTS poursuit une aventure internationale hors norme qui s'articule autour de trois volets : Un projet musical basé sur la production d’une création entre artistes locaux et Français qui donne lieu à la réalisation d'un album, d'un portrait documentaire, et d'une tournée française.

Cette collection de documentaires et d’albums en prise avec l’urbanité, nommée WORLD WIDE EFFECTS a débuté dans un port d’Afrique du Sud au Cap de Bonne-Espérance en 2013 (Cape Town Effects) et a vogué vers Detroit, « Motor City » en 2015 (D.Lights), la ville de l’industrie automobile qui a permis à l’Amérique d’inventer le road trip et la soul musique. Il était donc logique qu’elle fasse escale à New-Orleans, « NOLA », de l’autre côté du rêve Américain. NOLA iS CALLiNG est le titre du nouveau volet.

A cette collection s'ajoute le documentaire JAZZ portrait d'une âme oubliée de Detroit, portrait bouleversant d'une crooneuse afro-américaine septuagénaire qui se produit tous les jeudis soirs dans un vieux bar de Détroit: Sa voix sublime, son histoire oubliée, sa fin de vie hors-temps. Jarring Effects a décidé de lui rendre hommage en tissant des liens entre ce personnage et cette ville de Détroit peuplée de fantômes. A travers ce portrait, le réalisateur Arno Bitschy évoque la face sombre du rêve américain, ses millions d’âmes errantes, délaissées.

JARRING EFFECTS une maison musicale indépendante spécialisée dans les musiques anticonformistes depuis 1995.

ARNO BITSCHY

Monteur de formation, Arno Bitschy découvre le cinéma documentaire comme bénévole aux Etats généraux du film documentaire de Lussas. Un cinéma exigeant et un champ des possibles infini. Cet électrochoc l’emmènera en Bosnie filmer un festival d’utopiste français. Puis il réalise son premier documentaire, « Marie-France » (2007), le portrait d’une femme tatouée, qui exorcise ses démons et les souffrances de son passé par le tatouage (4 années de tournage, auto-production).

Bitschy

Puis, il développe un projet musical et documentaire avec le label de musique Jarring Effects, « Mother city blues » (2013). Le portrait d’une ville, Cape-Town en Afrique du Sud, ou le regard de trois rappeurs sur une utopie arc-en-ciel qui s’éteint en même temps que son fondateur Nelson Mandela. Ce projet mutera en série pour aboutir à Detroit, autre capitale de la musique, avec « Resilience » (2015), ou le portrait musical d’une ville en état de choc, du combat de ses habitants pour leurs droits et d’un rêve américain en fin de course. Un retour à Detroit lui permettra de filmer le prolongement de « Resilience », sous forme de biopic, le portrait d’une âme isolée, « Jazz » (2017). Une vieille femme qui chante des chansons de Billie Holiday dans sa maison abandonnée. A travers elle, un autre regard sur la ville.

Et puis son exploration de son mythe américain continue. En 2015, il obtient la bourse Louis Lumière de l’institut français et une bourse d’écriture de la Région Rhône-Alpes pour son documentaire « Libres! » sur les « hobos » nord-américains, une aventure qu’il mène aux côtés des films du balibari. Au fil de ses expériences, Arno affûte une caméra sans concession avec l’envie de capter l’humain dans sa complexité et ses facettes les plus étranges.