UA-20117402-1

Audioactivism

Audioactivism FX050 - 2006


1 – L’Oeuf raide – Vu a la tv
2 – The real chicken
3 – Drunk riot part1 and 2
4 – The land you can’t reach
5 – Under control
6 – Esthétique du sabotage
7 – Opération tempête cathodique
8 – La somme de nos paradoxes
9 – Possessed by tv
10 – Cathodiques et protestants
11 – Millions already
12 – Tasukété


Aku FenGrosso GadgettoInterlopeL’Oeuf RaideLed PiperzR;ZatzReverse EngineeringTwelveUzul Prod.

Après HOW DO YOU SLEEP ? (2002), voici AUDIOACTIVISM, nouvelle compilation originale du label Jarring Effects. AUDIO car regroupant une palette d’artistes reconnus explorant le côté sombre de la musique électronique. ACTIVISM car cette œuvre se veut être un outil permettant la diffusion de toutes les voix dissonantes ou discordantes. Cette thématique dénonce l’uniformisation des cultures due, entre autre, à l’omniprésence et l’énorme influence des mass médias. Pour illustrer ce propos, nous avons proposé à chaque artiste une phrase samplée internationalement reconnue : “the revolution will not be televised”, de GIL SCOTT HERON. Résultat ? 12 titres inédits, où chacun donne sa version écrite et sonique du sample. L’abstract/electro hip hop est à l’honneur !

CV DES AUDIOACTIVISTES

L’ŒUF RAIDE « Vu à la télé »
Le nouveau millénaire a vu Fred (de son vrai nom) pondre un projet electro à la fois éclectique et exigeant. Une sélection pour l’édition 2001 du Printemps de Bourges, trois maxis et un premier album «13 à la Douzaine» (sortis en 2003 chez Jarring Effects) vont contribuer à assoir l’identité sonore du mutant-Fred à la croisée du breakbeat, du hip-hop instrumental et de l’electronica. 2005 : l’heure du second album, intitulé « Dans le même panier » (Jarring Effects/PIAS) a sonné. Ce dernier marque un virage downtempo, mélodique avec des incursions acoustiques pour une musique plus mentale et émotionnelle que par le passé. Au passage, l’ami Fred nous gratifie d’un inédit « Vu à la T.V », petite perle crossover entre hip-hop mélodique et electronica savante.

TWELVE « Th real chicken »
Sorcier des platines au sein de HIGH TONE et responsable de D.J sets tonitruants où le terme de D.J peut être employé sans aucun doute, Twelve, au cours de ses expériences solo (déjà quatre maxi en 2004 et un premier album « Perfectly Safe » en 2005 chez Jarring Effects) balaye un spectre musical des plus larges du dub digital au hip-hop déviant en passant par la drum’n’bass ou l’electro downtempo. Toutes ces influences s’inscrivent de façon cohérente dans ses compositions pour aboutir à un « son Twelve » très reconnaissable et ceci est une fois de plus le cas avec le brilliant « Th real chicken ».

MY DOG IS GAY « Drunk riot Part1 and 2 »
Moitié de l’excellent duo ABSTRACT KEAL AGRAM qui depuis 3 albums fait cohabiter avec brio abstract hip-hop et noisy pop de l’ére shoegazing (souvenez-vous les Ride, My Bloody Valentine et autres Slowdive) pour arriver à un projet qui fait figure d’électron libre au sein d’une scène française trop souvent cloisonnée, My Dog is Gay avec ce « Drunk Riot part 1 and 2 » reprend les rythmes hip-hop et les mélopées mélancoliques chères à A.K.A, l’option rock en moins pour une ballade sublissime dans un immense tube cathodique.

GROSSO GADGETTO
Christian Gonzalez aka Grosso Gadgetto constitue (avec quelques autres) une véritable révélation au sein d’une scène hip-hop française un peu moribonde. Son premier album « How long do you have to wait ? “est une petite bombe de hip-hop déglingué façon Def Jux ou Anticon matinée de sonorités coldwave, de synthés glaçants et de featuring bien choisis (Sir Jean de Mei Tei Shô, The Real Fake M.C ou l’excellent D.J Dee Y Dee). Avec « The land you can’t reach », Grosso relève encore le niveau pour notre plus grand bonheur. A la fois urgente, incisive et un tantinet désabusée, cette track est un pur moment de jouissance auditive.

REVERSE ENGINEERING « Under Control »
Nouvelle signature Jarring Effects, ce trio suisse samples/D.J/Human beat boxétonne par le côté abouti de ces sons et la prégnance d’u hip-hop « catchy » en confrontation avec des boucles rythmiques ou mélodiques plus abrasives et des ambiances très urbaines voire indus.
Leur formation est souvent accompagnée par Blurum 13, M.C américain au flegme irrésistible ayant également collaboré avec D.J Vadim pour son album One self. Forts de deux maxis d’excellentes factures, leur premier long format verra le jour en mars 2006 chez Jarring Effects. Pour l’instant, ils délivrent ici un inédit « Under Control » noir et urbain à souhait qui traduit très bien l’idée que les vies occidentales sont bien souvent cadrée par le béton et … les médias

AKU FEN/LEE HARVEY ASPHALTE « Esthétique du sabotage »
Aku fen est le projet solo du guitariste de HIGH TONE où son amour du hip-hop décalé se conjugue à un travail d’orfèvre sur les rythmiques et les textures électroniques.« Esthétique du sabotage » est un très bon témoignage de cette quête d’hybridation. De plus, le morceau est soutenu par le flow en français cynique et cinglant de Lee Harvey Asphalte.

RED BONG « Opération Tempête Cathodique »
Ce collectif hip-hop de Saint Etienne composé de deux M.C, un D.J et un sample-man fait de plus en plus parler de lui ces temps-ci et pour cause, leur son n’hésites pas à faire cohabiter rythmiques hip-hop uptempo ou boucles jungle-drum’n’bass furibardes avec des scratchs incisifs et des voix à la fois énervées, revendicatives scandant des textes réflechis et brillamment amenés. Déjà forts d’un premier album « Coup de Grisou » (Facto records 2004), Red Bong enfonce encore le clou avec ce « Opération tempête cathodique » urgent au possible.

R-ZATZ/FISTO « La somme de nos paradoxes »
R-ZATZ aka Lenfant est la technicienne son qui dirige le studio Jarring Effects depuis 2002. Elle a ainsi enregistré ou participé à l’enregistrement de nombreux albums tels que ceux de HIGH TONE, EZ3KIEL, FUMUJ, RED BONG…
Parallèlement à ses activités techniques, Lenfant compose sa propre musique sous le nom R-ZATZ, une musique qui se situe à la confluence de divers courants (electro, hip-hop, breakbeat, dub et drum’n’bass) mis en cohérence par sa science indéfectible du son en studio. Sur « La somme de nos paradoxes », R-ZATZ est accompagné du M.C FISTO (ex La 5ème colonne ) et de Fabasstone (bassiste de HIGH TONE) pour une track de hip-hop sombre, lancinante, aux textes hantés et aux soubresauts de basse terrifiants.

INTERLOPE “ Possessed by T.V “
Le duo RIMSHOT/DRAGONGAZ, véritable chef de file du courant electro hip-hop/break made in France offre un morceau inédit dans la ligné sonore de son dernier album en date “Electrified” (Expressillon/Discograph). Très gros travail sur des rythmiques en suspension, des sons tournants et des fréquences triturées pour un résultat magnétique et hypnotique tout à fait comparable à l’excellente B.O du (non moins excellent) film « Fight Club ».

UZUL PROD. « Cathodiques et Protestants »
Stephane aka Uzul (également membre de Kaly Live Dub et de Hybrid Sound System) et Tit’o (guitariste de Picore) développent un projet confrontant samples ethniques émanant de diverses contrées, riddims dub lents aux énormes enveloppes de basse et guitares oniriques ou noise. Sur « Cathodiques et Protestants », les deux compères semblent très énervés par les techniques qui président aux discours politiques assénés via la petite lucarne. Rythmique endiablée ternaire/binaire, basses profondes et abrasives, nappes distordues noyées dans le flanger, guitares sur le fil du rasoir font de ce « Cathodiques et Protestants » un véritable morceau-marteau dans ta gueule…à toi, caméra de télévision.

LED PIPPERZ « Millions Already »
Nico, vidéaste de HIGH TONE également musicien sous l’entité Led Pipperz pour un Hip Hop passionnant, cassant régulièrement l’aspect répétitif de ce style de musique par des évolutions rythmiques infernales, des constructions inattendues ainsi qu’ une recherche sonore permanente. « Millions already » n’échappe pas a la règle et nous prouve que Led Pipperz est un projet à suivre de prés.

FEEDLE GRIND « Tasukété »
Feedle Grind est le projet solo de Johann, homme machine du trio Ez3kiel et le moins qu’on puisse dire, c’est que Tasukété est une illustration parfaite du son électronique d’Ez3kiel. Ce morceau, véritable Spleen ambiant mélancolique, fait dialoguer cordes et synthés analogique saturés. On est proche de l’univers d’Ez3kiel, la dimension rythmique en moins. Un magnifique morceau calme pour clore audioactivism, premier cuvée d’une longue série à paraître.


Missing FX! Aucun morceau disponible.



Pin It on Pinterest