UA-20117402-1
Sélectionner une page

Fleury

Fleury FX153 - 2020
CD+ DIGITAL

  1. Ecoute (avec Bandéé)
  2. Bandian (avec The Notche)
  3. Renouvellement (avec Bogota)
  4. Solitude (avec Noxbé)
  5. Dounia (avec Dayssou)
  6. Maman (avec Attilah feat. Neggüs)
  7. Petit-Bocalin (avec San-Go Jack)
  8. Exequo (avec Azding)
  9. Free Addict (avec ABD)
  10. Charmeuse-diabolique (avec Saïï-Saïï)
  11. La source des mots (avec Fleury)

Collectif Fleury & Nicolas Repac

Fleury, un disque avec pour architecte sonore Nicolas Repac. Entre album musical et documentaire sonore, entre rap, chanson et poésie… une parole libre sortie des murs de la prison de Fleury Mérogis.

Aux confins de l’intime et du politique, du social et de l’artistique, les 11 titres qui peuvent s’entendre comme des sortes de courts-métrages sonores relevant autant de l’autofiction que du documentaire, brossent une série de portraits d’une absolue singularité. Brassant des thèmes aussi essentiels que la solitude, l’errance identitaire, la douleur du déracinement, l’absence du père, l’humiliation sociale, la misère amoureuse et sexuelle mais aussi la nostalgie de l’enfance et le rêve de réussite, ce disque fait authentiquement « oeuvre » – permettant à ces âmes en souffrance et à la dérive d’expérimenter la force vitale et cathartique de la parole poétique libérée.

Genèse du projet

Tout a commencé entre les hauts murs de la Maison d’arrêt de Fleury-Mérogis lorsque Romain Lefrançois alias Sollex, auteur-compositeur-interprète engagé, entreprit en compagnie de Nëggus, artiste venu du monde du rap et du slam, d’organiser des ateliers d’écriture. L’objectif ? Stimuler une dizaine de détenus francophones de toutes origines par la création de textes personnels et dans la perspective de les mettre en musique.

Interpellé par les dimensions à la fois humaine, sociale, politique et artistique du projet, le compositeur Nicolas Repac, connu notamment pour sa collaboration au long cours avec Arthur H mais surtout pour son art unique de faire chanter et groover les machines, accepta, avant même que le processus d’écriture ne débute, d’être l’architecte musical de ce chœur collectif et d’habiller de sa science des rythmes et de la “mise en scène” sonore l’ensemble des textes imaginés, conçus et fabriqués dans ce contexte pas comme les autres, par ces artistes pas comme les autres…

Un projet rendu possible par le Pôle Culture du service pénitentiaire d’insertion et de probation à Fleury-Mérogis.

En collaboration avec Mix et Metisse.




Pin It on Pinterest