UA-20117402-1
Sélectionner une page

OutBack

OutBack FX098 - 2010


1 – Spank (Dub Axiome)
1 – Space Rodeo feat Ben Sharpa (No Border)
2 – Bastard (No Border)
2 – Dirty Urban Beat (Dub Axiome)
3 – Home way (No Border)
3 – Dub what (Dub Axiome)
4 – Propal (No Border)
4 – Liqor feat Oddateee (Dub Axiome)
5 – Liqordub (Dub Axiome)
5 – Uncontrolable flesh (No Border)
6 – Rub-a-dub anthem (Dub Axiome)
6 – Ollie bible (No Border)
7 – 7th assault (No Border)
7 – Fly to the moon (Dub Axiome)
8 – Boogie dub production (Dub axiome)
8 – Altered states (No Border)


High Tone

Trois ans après l’impressionnant Underground Wobble et les digressions 100% dubesques que furent les sorties consécutives de la Dub Box et Dub Invaders , ce mois de mai 2010 marquera le grand retour du quintet Croix Roussien. Résolument foisonnant, ce cinquième album intitulé Out Back se verra décliné au travers de deux disques constituant les axes desquels les lyonnais ont développé cet opus, probablement l’un des albums les plus curieux de la discographie du groupe.

Curieux, comme étrange, avec ses deux galettes aussi différentes que complémentaires («Dub Axiom» et «No Border»). Curieux aussi, comme fureteur, puisque le groupe laisse libre cours à toutes ses envies musicales, sans jamais céder à la peur de perdre son public en route. Malgré la pléthore d’inluences (Portishead, Scorn, Boogie Down Productions, Lee Scratch Perry, Digital Mystikz, Bästard,…), ces lignes de basses sinusoïdales, ces scratches ethniques ou ce mélodica mystique sont des signatures absolument impossibles à confondre. Ce son si personnel a donc donné la possibilité à High Tone d’explorer au plus profond d’eux-mêmes ce qu’ils n’avaient encore jamais osé laisser échapper. Et le résultat dépasse l’entendement.

Ecoutez simplement «Spank» -qui n’usurpe pas son nom («fessée» en anglais)- et sa rythmique dubstep ultra-massive, à mille lieux du dubstep à l’anglaise que tout le monde cherche à copier. Ecoutez «Dirty Urban Beat» et son breakbeat attilesque (sûr que les dancefloors ne repousseront pas après ça). Ecoutez le sautillant «Boogie Dub Production» et son hommage à la Voix (nasillarde) de Son Maître. Ecoutez «Uncontrolable Flesh» et son immersion lippante dans les profondeurs de l’enfer. Ecoutez «7th Assault» et son ascension bruitiste digne du grand passé noise-core de Lyon. Ecoutez «Altered States» et sa marche funambule entre folie et sérénité. Ecoutez «Liqor» sur lequel le MC Oddateee montre qu’il peut aussi rapper sur un riff clashien. Ecoutez «Rub-A-Dub Anthem» qui va à coup sûr faire lever tous les bras en concerts.

Bref, écoutez «Out Back» dans son intégralité. Et montez le volume.

 




Pin It on Pinterest