}
Sélectionner une page
L’année 2023 sera l’année du grand retour des Mamans du Congo & Rrobin. Après un premier album qui a enflammé la presse et le public et une première tournée à succès, le groupe revient avec un deuxième album suivi d’une tournée mondiale ! En attendant, on te dévoile RMX : 6 titres des Mamans du Congo & Rrobin revisités par Joao Selva, Romane Santarelli, Fakear, Uzul, Praktika et Craig Walker.

João Selva, ambassadeur des musiques brésiliennes en France, ouvre la danse de RMX en canalisant les pulsations musicales de l’Atlantique Noir dans le remix tropical de Mbila, ambiance deep afro house. On y retrouve les voix sublimes des Mamans du Congo et l’énergie afro-house de Rrobin, le tout propulsé dans un décor tropical, porté par le chant des oiseaux et les syncopes des percussions brésiliennes. Un titre qui ouvre une passerelle entre les musiques du Congo et du Brésil.

Uzul, membre fondateur du mythique groupe lyonnais Kaly Live Dub et producteur de musiques électroniques, décide quant à lui de créer un pont entre les musiques tribales africaines et les musiques techno. Sa version techno acid du titre Bordel de Rap mêle la chaleur des musiques africaines et la froideur de la techno. Pour les féru·e·s de dancefloor, la version longue est disponible à la fin de l’EP RMX !

Le troisième remix de l’EP RMX est signé Fakear. Le producteur qui excelle dans la création d’ambiances sonores et de paysages musicaux nous livre une revisite abstract électro du titre Perle Précieuse. Un remix tout en douceur qui, en fermant les yeux, nous amène au pied d’un arbre, bercé· e par le chant des oiseaux, le clapotis de la rivière et la plénitude de la forêt.

Praktika, producteur hors pair qui a fait ses armes en Afrique de l’Ouest, a décidé de remixer le single Boum en mettant à l’honneur la puissance de Détroit et de l’afro-house. Il déstructure d’une main de maître le titre des Mamans du Congo & Rrobin pour nous emmener loin, très loin, dans les tréfonds d’une rave underground américaine.

Romane Santarelli, qui incarne la relève fine fleur de la scène électronique française, remixe le titre Meki, à mi-chemin entre techno onirique et électronica. La productrice reste fidèle à elle-même en créant une rythmique club et nerveuse autours des stems. La « poétesse techno » installe un état de transe tout au long du titre, partant du solaire pour finir dans l’obscurité.

Enfin, on retrouve la légende britannique Craig Walker, ancien leader de Archive et de Power of Dreams, aux manettes du remix de Ngaminke. Inspirés par Andrew Weatherall et ses remixes du début des années 1990, Craig Walker et Thierry Fournie décident de rejouer chacun des éléments du titre original : mélodica, basse, guitare électriques, synthés, voix… Une version fidèle à l’original, agrémenté d’électronica et de dream pop.

L’EP est disponible sur toutes les plateformes de streaming.

Pin It on Pinterest

Aller à la barre d’outils