}
Sélectionner une page
On navigue jusqu’à Venise grâce au tout nouveau clip de Rémy Watrigant, illustrant le titre Venezia de Schvédranne ft. Robert Spline. Un moment de poésie qui s’inscrit dans la lignée de l’album avec Jack Hirschman qui héberge le titre, Vanity Vanity All Is Vanity.

 


L’album d’une rencontre

Le titre Venezia s’inscrit dans l’album concept de Schvédranne et Jack Hirschman, Vanity Vanity All Is Vanity. Sous forme de recueil sonore, il met en musique les mots du célèbre poète militant. Une rencontre unique entre les deux artistes, invitant à s’immerger dans cet univers authentique et hors du temps. Tout n’est que vanité et nous suivons tous une même marche, celle vers la mort. Loin d’être fataliste, cette philosophie nous invite à emprunter notre propre chemin vers l’acceptation. L’album se construit ainsi à la façon d’un recueil de poésie, avec une introduction, 3 chapitres et une conclusion. On est alors emmené sur les thèmes du militantisme puis de l’intime, jusqu’à la métaphysiqueVenezia illustre la conclusion de ce voyage à travers les vers d’Hirschman, portés par la voix de Robert Spline.

Schvédranne, Jack Hirschman
Venezia, un voyage au cœur de la ville

On qualifie souvent Venise de « musée à ciel ouvert », unique en elle-même. Riche de son histoire et ses symboles, elle est désormais menacée de disparaître sous la montée des eaux. Pourtant, le tourisme de masse continue de la détériorer de jour en jour. Les mots de Jack Hirschman vont alors faire renaître la ville de l’amour de ses cendres. On se laisse alors transporter au rythme de cette mélodie apaisante, au ton nostalgique. Dans le clip réalisé par Rémy Watrigant, Venise est personnifiée à travers la danseuse Sarah Charlier, alors que Robert Spline chante les paroles d’Hirschman. D’abord choqué par la vulgarité de cette ville, il va ensuite l’explorer plus intimement et en découvrir la beauté. Cette rencontre, d’abord volatile, vient peu à peu illustrer un amour retrouvé.

Le clip de Venezia est à découvrir dès aujourd’hui !

Co-production & co-édition : Jarring Effects et Salamah Productions

Pin It on Pinterest