UA-20117402-1
Sélectionner une page

Récompensée ce weekend par l’appellation « Vimeo Staff Picks », la graphiste Fanelie Muselier nous propose une animation rythmée et pointilliste pour accompagner le titre WHODAT du groupe éphémère NOLA IS CALLING.

Dans les bras de la Nouvelle-Orléans, à Downtown, et sous l’impulsion d’Elodie Maillot et de Céline Frezza, une musique d’un nouveau genre apparaît et rassemble en une ligne artistique trois continents et des siècles d’histoire : Nola Is Calling est né. L’ancienne maison coloniale transformée en studio d’enregistrement par Emmanuel Perrot accueille les six artistes aux influences diverses, des Big Chiefs issus du collectif Mardi Gras Indians au violoncelle classique, en passant par des percussions béninoises à inspirations vaudous qui rejoignent la Bounce de la Nouvelle-Orléans. Les artistes enfantent treize morceaux de musique métissée, le tout produit par le multi-instrumentiste David Walters et mixé dans le studio JFX par Céline Frezza.

Leur album Sewing Machine Effects s’est imposé comme un incontournable de ce début d’année. Sorti en mars dernier, il est aussi plébiscité par ses auditeurs que par la presse, avec plus de 300 000 écoutes et de nombreux articles parus sur divers médias tels que Le Monde, Les Inrocks ou encore Nova.

C’est Whodat, un des titres majeurs de l’album, que Fanelie Muselier décide de réinterpréter à sa manière. « Qui-est-ce ? », c’est tant l’expression typique de la Nouvelle-Orléans qu’un écho à l’hymne de son équipe de football américain les Saints. Il s’agit une invitation à déambuler dans les rues de la ville musicale au grès des influences de générations entrecroisées. De la même façon, le solaire HaSizzle prête au morceau son style Bounce aux côtés de David Walters, pour recréer cette atmosphère particulière. La musique bat aux rythmes mêlés de sa voix et des percussions de Bonaventure Didolanvi, pour nous offrir un morceau à la croisée entre hip hop et musique africaine, où se rencontrent origines mardi-gras indians, jazz et percussions.

La synesthésie est accomplie par l’animation de Fanelie Muselier, graphiste française qui associe dans le clip de Whodat son penchant pour la vidéo et l’illustration.

Au détour d’un voyage au travers d’une ville pointilliste, elle nous plonge dans les quartiers emblématiques de la Nouvelle-Orléans, perturbés par les éléments endogènes et discordants de la ville : travaux, passages piétons, foule.

Cette immersion dans ses « patterns abstraits » dessinés au feutre sonde les origines colorées afroaméricaines et fait écho aux motifs des Black Indians Chiefs. Au fil de la musique, elle nous fait avancer au rythme d’animations psychédéliques qui créent l’harmonie parfaite entre l’image, les vocals et les percussions.

C’est donc un sans-faute musical et audiovisuel pour NOLA IS CALLING, que les médias et réseaux sociaux ne manquent pas de souligner !

Pin It on Pinterest