0%

Grems choisit le studio Rumble Inn pour le mastering de son nouvel album Outrage

Céline Frezza, ingénieure du son du Rumble Inn, a accueilli l’artiste Grems pour le mastering de son nouvel album Outrage
Céline raconte…

Le projet Outrage marque notre quatrième collaboration, et pour celle-ci nous avons décidé de changer un peu notre manière de faire. Il faut savoir se renouveler dans une relation ! 

Tout l’album a été produit par Rrobin. J’ai donc juste demandé les voix (lead et back) et les instrumentales. Ensuite, j’y ai appliqué ce que j’ai appris dans ma formation « mastering » : equalisation ms, travail par stems…

Pourquoi ?

Pour travailler sur Outrage, on ne pouvait pas tous être ensemble. Grems et Rrobin avaient déjà passé beaucoup de temps sur le son, et je ne voulais pas tout bouleverser. Aussi, nous n’avions pas beaucoup de délai pour travailler sur le projet.

Comme d’habitude la collaboration fût rapide, efficace et propre. La voix prenait toute sa place dans un nuage de basse ! On aime le travail hors les clous et les convenances !

GREMS

Michaël Eveno né en 1978 à Paris, aujourd’hui basé à Biarritz, France.

Artiste complet à l’énergie débordante, Grems est ce genre d’artiste que rien n’arrête, qui repoussera toujours les limites jusqu’au bout. Ses deux principales tendances créatives, l’art et la musique, développées l’une à côté de l’autre, se taquinent et se forcent l’une l’autre à une production plus énergique afin de toujours créer quelque chose d’inattendu tout en gardant son style unique et bien connu.

Très actif et super productif, sa créativité débridée a fait de son CV une sorte de Guerre et Paix : 6 albums solo, 8 sorties en collaboration avec Klub sandwich, Disiz, Rouges à Lèvre, Olympe, PMPDJ, Foreign Beggars, 15 vidéos musicales, de multiples expositions d’art à travers le monde, notamment à Pékin, Perth, Séville, Mexico, Londres, Paris, Marseille, etc, de nombreux murs recouverts de ses graffs, dont le Southbank Centre de Londres, Beaubourg/Musée Pompidou (le plus prestigieux musée d’art moderne de France), des collaborations avec des marques telles que Skullcandy, Nike, Swatch, Asics, Converse, Scott et Sixpack, pour n’en citer que quelques-unes. Grems a également réussi à trouver le temps de créer Ussle, sa propre marque de vêtements.

Bien qu’il soit diplômé de la plus académique des écoles d’art françaises, Les Beaux Arts, Grems est toujours sorti des sentiers battus en brisant les frontières entre des types d’expression artistique et des types de musique qui n’étaient pas censés coexister. Ainsi, il a été le premier MC français à se lancer dans une “unholy unalliance” en construisant des ponts entre les beats hip-hop, la deep house et les broken beats, en collaborant avec d’éminents producteurs et musiciens du monde entier tels que Simbad, Son of kick, Machinedrum, Opolopo, At Jazz, Foreign Beggars, etc.

Mené par son intuition brute, Grems est animé par un désir insatiable de réinventer et de nous offrir une perspective différente du monde. Sans jamais s’endormir et toujours avec de nouvelles idées, l’artiste dépeint notre époque pour nous amener à des changements au sein de notre société.

 

  • Rumble Inn

PARTAGER

ABONNE-TOI !

Des pépites et de l’actu musicale dans ta boîte mail

À LIRE AUSSI

  • Slab Note

Angel D’lite propulse Bead dans une rave londonienne

  • Rumble Inn  •  
  • Slab Note  •  
  • SPRWD

Fred Nevché et Schvédranne : techno spoken word puissante

  • Slab Note

Uzul signe un nouvel album techno