UA-20117402-1
Sélectionner une page

Un événement attendu depuis 15 ans! Bien plus qu’un audio-book, une véritable bande-originale composée par Alain Damasio & Yan Péchin pour  accompagner la parution du roman tant attendu, «Les Furtifs» !

Version Vinyle le 13 Avril (Disquaire Day)
Version Digital & Cd le 26 Avril
Précommande

Une coproduction de haut vol & originale entre les éditeurs Jarring Effects Label et La Volte!

Les furtifs (à paraître le 18 avril) est le prochain roman de science-fiction d’Alain Damasio, qui frôle le merveilleux-fantastique, et met en scène des créatures vivantes faites «de chair et de sons» qui vivent parmi nous, dans l’angle mort de nos champs de vision. C’est un roman qui accorde une primauté fondamentale au son et à la musique, puisque les «furtifs» naissent et se déploient autour d’un frisson, c’est-à-dire d’une mélodie vibratoire, d’une grande vitalité, autour de laquelle ils se construisent, métabolisent l’environnement proche et se métamorphosent sans cesse.

Prolonger le roman par un album, en redéployer l’univers littéraire par la voix, le porter en musique, relevait donc d’une évidence contenue dans le thème même du livre. Outre qu’elle développe des imaginaires cohérents et puissants, l’écriture d’Alain Damasio a toujours été extrêmement physique. Elle privilégie une approche très sonore de la langue, qu’il fonde sur des jeux multiples d’assonances et de consonances, en traitant les phonèmes
comme des couleurs, des matières, des textures et en s’appuyant sur des syntaxes fortes, motrices, à périodes très rythmiques, propres à chaque personnage du roman. Les textes qui en ressortent possèdent une dimension musicale marquée que la voix permet de restituer dans
toute son ampleur.

Yan Péchin, de son côté, a travaillé avec les plus grandes figures de la scène française (Bashung, Miossec, Rachid Taha, Brigitte Fontaine, Hubert-Félix Thiéfaine…) et son instinct l’a presque toujours porté vers des chanteurs «à texte», pour qui le texte et son phrasé est crucial. Il accompagne Brigitte Fontaine notamment, dans des concerts où ses facultés prodigieuses d’improvisation épousent les mouvements de la voix et des mots et parviennent aussi à s’en détacher, à les mettre autant en lumière qu’en contraste, tout en développant ses proches puissances. Son long compagnonnage avec Bashung l’a rendu sensible à la force de textes exigeants et ciselés et aux univers qu’ils libèrent.Après avoir eu la chance de jouer ensemble tous les deux, dans le cadre de live, l’envie d’élaborer une sorte de «disque-univers» autour du livre-univers qu’est «Les Furtifs» s’est faite jour. Un disque-univers qui restitue, au fil des titres, à la fois la dimension narrative du roman (scènes-clés, tensions dramatiques comme Le cube, Sahar et Lorca, Réalité Ultime) que sa dimension imaginaire et poétique (Vivre ivre, Transfusion, Overmars) sans mettre de côté les valeurs politiques portées par le livre, notamment son vitalisme et sa radicalité (Entrer dans la couleur, Mantract).

Musicalement, Yan Péchin porte de part en part et de bout en bout la totalité de l’album. Il en architecture les morceaux, compose la structure, il en choisit les textures, les mélodies, les harmonies, s’appuyant sur une douzaine de guitares (acoustique, classique, électrique, dobro, basse…) qui sont autant de personnalités, et dont il tire, par son jeu de pédales, son rack magique d’effets, des possibilités tellement extensives qu’il peut faire sonner ses cordes comme un orgue, un violon, un drone, une nappe, un beat, directement et en condition en live. Sa force tient tout autant à son talent de mélodiste, qu’à son sens structurel et à sa faculté d’extirper de ses guitares une gamme assez époustouflante de sons vivants, matiéristes, bruitistes, stridents, chauds et doux, caressants et agressifs, sablés, grésillants ou liquides, si bien que chaque scène que le texte d’Alain essaie de déployer, il en trouve la correspondance physique d’abord, par ses sons, avant même de les mettre en musique.

En travaillant à huis clos à deux, avec la seule voix d’Alain pour porter les textes, le risque était de fermer un peu l’album. Nous avons donc souhaité faire appel à un batteur de haute volée, Arnaud Dieterlin, très complice avec Yan, pour soutenir la motricité rythmique des morceaux et les aérer par une batterie déstructurée, libre. Pour la voix, le contrepoint d’une voix féminine, très lyrique, celle de Mood, nous a semblé idéale pour contrebalancer
son timbre plutôt rond et chaud. Par cette alchimie forcément délicate, parfois joliment chaotique, et sous la direction artistique impérieuse de Yan Péchin, qui assure la cohérence intégrale de l’album de la création au mixage, le duo propose une œuvre originale, habitée et forte!

Tracklist

1- Entrer dans la Couleur (08:48)
2- Overmars (05:02)
3- Sahar & Lorca (05:52)
4- La Réalité Ultime (05:00)
5- Ici Vole Velvi (05:08)
6- Le Cube (05:03)
7- Mantract (05:57)
8- Punk Up (02:42)

Réalisé par Yan Péchin
Alain Damasio: textes et voix
Arnaud Dieterlen: batterie, percussions sur les morceaux 2, 6, 7 et 8
Mood: voix, chant et souffles sur les morceaux 2, 3, 7, et 8
Yan Péchin: arrangements, guitares, basse, textures

ALAIN DAMASIO & YAN PECHIN EN LIVE

Alain Damasio à la Gaîté Lyrique

24 Avril – Paris @ La Gaîté Lyrique
27 Avril – Lyon @ Intergalactiques
01 Mai – Arras @ Festival Colères du Présent
22 Mai – Bordeaux @ Librairie Zone du dehors
26 Mai – Epinal @ Festival Imaginales
30 Mai – Marseille @ Festival Oh ! Les Beaux Jours / Alain Damasio & Palo Alto
12 Juillet – Trigance @ Festival Harmonic

Et autres rendez-vous à venir !

ALAIN DAMASIO


Quinze ans après l’énorme succès public et critique de La Horde du Contrevent, on l’avait cru perdu pour le roman. Tour à tour créateur radiophonique, cénariste pour le jeu vidéo et la série TV, dramaturge, commissaire d’exposition, militant, parleur ou slameur, et bien sûr papa, Alain Damasio s’était emble-t-il, dispersé — mais c’était pour mieux nourrir sa vision de l’époque. Pendant dix ans, il a accumulé sur ses cahiers les concepts, les personnages, l’architecture stylistique et l’univers de ce qui allait devenir «Les Furtifs». Aujourd’hui, le verdict est tombé: c’est définitivement un écrivain!


YAN PECHIN


Guitariste phare d’Alain Bashung, de Brigitte Fontaine, H.-F. Thiéfaine ou Rachid Taha, entre autres, Yan Péchin improvise et compose depuis trente-cinq ans, les pieds sur son rack à pédales et l’émotion tissée aux cordes, avec une virtuosité qui impressionne. Fruit d’une belle rencontre, Yan met en musique les mots et la voix d’Alain Damasio dans cet album aux tonalités rock qui, furtivement, nous fait entrer dans la couleur

Pin It on Pinterest