UA-20117402-1

The Sharpaganda Theory Lesson 1

The Sharpaganda Theory Lesson 1 FX082 - 2008


1 – Hegemony
2 – Check the evidence
3 – Hegemony (A Capella)
4 – Off The Rails
5 – Off The Rails (Instrumental)
6 – Callin It Quits (We’re Here)


Ben Sharpa & Pure Solid – 4DLS

Figure incontournable du Hip Hop sud-africain, Ben Sharpa ne vous est pas inconnu si vous avez suivi l’ouverture amorcée par Jarring Effects vers l’Afrique du Sud (Sibot, Playdoe, Fuck’N’Rad…). Déjà présent sur le coffret Cape Town Beats sorti en 2007, le titre « Into The Black » a vite fait parler de lui, acclamé par bon nombre de radios indépendantes (France, Canada, UK, Allemagne, Hollande, Belgique). Il est également remarqué par l’animatrice de la BBC1, Mary Anne Hobbs, bénéficiant alors d’une visibilité inespérée sur les ondes anglo-saxonnes.
Sur ce brillant premier maxi composé de quatre titres, une instru et une acappella, Ben s’est entouré de producteurs renommés tels que l’anglais Milanese (Warp / Planet Mu) ainsi que les sud-africains Sibot (Playdoe, Real Estate Agents / Jarring Effects) et D-Planet (Pionneer Unit). Un terrain de jeu accidenté qui colle à merveille à l’univers et au flow de ce rappeur surdoué. Le chaînon manquant entre Hip Hop US et Grime UK.

Hegemony (sibot / b.sharpa)
Véritable manifeste du «lyricism» à la Ben Sharpa, « Hegemony » est une bombe qui risque fort de tourner dans les sets de nombreux DJs. Une production électro syncopée signée Sibot, un flow inimitable sur
fond d’interrogation et de constat sur la société sud-africaine.

Check The Evidence (d-planet / b.sharpa)
Encore plus teinté de revendications, «Check The Evidence» fait le pont entre le Hip Hop barré à la Def Jux et le groove sud-africain. Une rythmique lourde et de profondes nappes mineures viennent envelopper le flow en mouvement perpétuel de Ben Sharpa. Une plongée en apnée dans les ghetto d’Afrique du Sud.

Off The Rails (d-planet / b.sharpa)
A la fois Hip Hop, Ragga et Grime, cette track hypnotique mixe les genres et les codes, prouvant à quel point Ben Sharpa constitue un maillon fondamental de l’histoire du Hip Hop, entre la verve East Coast US et l’irrésistible groove du Grime UK. A mixer d’urgence avec Virus Syndicate et Aesop Rock !

Callin’ It Quits (milanese / b.sharpa)
Constat de l’état du Hip Hop et du nombre de parasites qui cherchent à être «a part of it», Ben Sharpa nous rapelle l’essence du genre : « Anyone got some beats ? ». De petites phrases assassines sur un beat lourd et abstrait qui aurait pu régaler Roots Manuva. La pièce abstract Hip Hop par excellence de ce maxi.


Missing FX! Aucun morceau disponible.



Pin It on Pinterest